AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Auberge du Rossignol

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Edorazio

avatar

Nombre de messages : 759
Province : Provence Libre
Ville : Marselha (tombe) / Avinhon (âme)
Date d'inscription : 03/01/2008

Feuille de personnage
Nom: Da L'Escala
Prénom: Edorazio Pablo Michaëlangelo
Province: Provence Libre

MessageSujet: Re: Auberge du Rossignol   Mar 17 Aoû 2010 - 0:38

Le Rossignol eut bien du mal a ne pas laisser éclater sa colère. Heureusement pour l'ex-pucelle, la pointe de culpabilité qui l'aiguillonait le maintenait en de bonnes dispositions envers elle. Autrement, il est probable qu'il se serait contentée de la giffler puis, le plaisir venant, sans doute aurait-il tenté de l'étrangler. Les morts font des témoins fort complaisants envers leurs assassins.

Tu ne nous aides pas vraiment, avec ce genre d'attitude ! Tu as vraiment envie de finir tes jours dans un couvent, à tisser des tapisseries ou à mouler des bougies ? Ou bien, tu as envie de voir ton champion perforé par ma lame ? Parce que c'est ce qui se passera : on me réclamera en duel... et je gagnerai très probablement. Peut-être même que je tricherai pour affaiblir ton champion avant de le croiser, qui sait ? Tu as vraiment envie d'avoir un mort sur la conscience, en plus ?
Ca te regarde ! Moi, je ne suis plus à un crime près... même si c'est la première fois que je...


Il y eut un soupir fort. Des filles, il en avait connues, ça oui ! Certaines étaient déjà mariées, d'autres avaient été dépucelées, certaines avaient même été partagées avec un ami. Une avait même réclamé explicitement a être violentée sur la paille d'une écurie. Mais jamais encore il n'avait entrepris de telles extrémités.
Etrangement, ce qui le dérangeait le plus était moins le viol en lui-même que la façon dont il avait été consommé : il avait pris la pucelle comme s'il s'était agis d'une ribaude déjà élargie par des centaines de routiers. S'il avait su qui elle était, sans doute aurait-il tout de même ajouté quelques touches de douceur... qui aurait peut-être même transformé la pucelle violée en amante participative. Du moins le croyait-il.
L'Escala posa sa main sur l'épaule de sa victime et la forca à se rasseoir, appuyant comme il l'aurait fait pour un poulain. Il posa un genou au sol, tête basse, et se passa une main dans les cheveux.


Tu ne veux pas vivre dans le mensonge, je peux le comprendre. Pour autant... mentir par omission n'est pas vraiment mentir. Il faut que tu penses à ton avenir... et moi, à celui de mes enfants. Au moins, tu ne tomberas pas enceinte puisque j'ai... enfin, disons que techniquement ce n'est pas possible. Il n'y a que les poules qui pondent par leur... Donc, essayons de penser à l'avenir, s'il te plait. Je n'ai vraiment pas envie d'avoir à tuer quelqu'un.
Déjà... je te demande pardon. Je m'excuse. Je suis vraiment désolé de ta navrure. Je t'ai confondu avec une autre et... enfin, je n'aurais pas du boire autant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thorvald_

avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 23/04/2009

MessageSujet: Re: Auberge du Rossignol   Ven 11 Mar 2011 - 21:38

[Longtemps plus tard]

Thorvald renouait lentement ses braies, admirant le corps de la catin encore affalée sur le lit. Ses longs cheveux bruns collés par la sueur dissimulaient mal ses formes généreuses, ni son joli derrière encore rouge des fessées reçues, ni ses cuisses encore humides. Le jour se levait. Il aurait dû être parti depuis longtemps mais s'était laissé emporter par les jeux lubriques et les punitions infligées à la vilaine putain qui avait semblé en redemander.
Peut-être finalement n'avait-il pas senti sa force ...
Mais qu'importe, le matin était là et il se sentait plus léger.
Les démons de la nuit s'en était allés ... jusqu'au soir prochain où il trouverait une nouvelle proie à tourmenter pour anéantir ses angoisses nocturnes.

Le Colosse jeta négligemment quelques pièces sur le lit et, sans la réveiller, quitta la chambre, puis descendit payer la maquerelle. Il avait déjà donné une avance, la veille au soir, mais cette folie allait encore lui coûter un œil ! Il allait devoir taxer une riche baronne ou voler un noble en route pour se refaire.


Le bonjour !


La voix était tonitruante et se voulait enjouée. Avec un peu de chance, on lui ferait un bon prix sur sa gueule d'ange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maureen

avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: Auberge du Rossignol   Dim 13 Mar 2011 - 2:15

Loup y est tu ?

Quoi ? La Banasterie ? Un quartier mal famé ? Tsss... N'importe quoi... Du moins pas pour la môme. Il faut dire aussi que depuis sa plus tendre enfance, elle avait grandi dans les bas quartiers de Paris, parfois même, à la Cours. Alors c'était pas deux ou trois marins aux mauvais airs, ou encore quelque voleurs qui allaient effrayer notre future Princesse ! Et surtout, elle avait une mission ! Une mission confié par son amoureux. Alors elle allait récupérer le bordel, puisque cette auberge en était un. Ales et elle en avait souvent discuté, l'auberge devaient les rendre riche et permettre de financer la principauté...

La petite faisait avancer sa pouliche dans la ruelle, elle se moquait des regard supicieux qui se posait sur elle, et surement encore plus des regards envieux qui se posait sur Liss et Sam. Elle avait l'habitude de ces regards appuyés, quand elle se promenait à Paris avec sa mère ou la Dame, c'était toujours pareille... Et d'ailleurs, ça finissait souvent très mal pour celui qui osait plus que regarder...

Ils arrivèrent enfin devant l'auberge. Impossible de la raté, le Rossignol était là ! La petite flatta l'encolure de sa pouliche et mit pied a terre et sourit a ses compagnons de routes.


Nous y sommes !


Maureen connaissait les catins, elle les savait vénale et prête à tout pour garder leur écus... Faut dire qu'elle avait grandi avec aussi ! Ça n'allait certainement pas être de la tarte, mais la gosse était coriace . Et c'est la tête haute qu'elle rentra dans l'auberge...


Bonjour ! Je vi... PAPA ? Papaaaa!


Et la v'là a sauter près du géant. A ses yeux son père était là pour les aider à récupérer la maison close. Ou a la rigueur, garder l'entrée ! Mais imaginez que son paternel soit client ? Non ça ne frolait pas l'esprit pure et innocent de la princesse !


T'es l'gardien de chez Ales ? Tu es v'nus nous aider hein pa' ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matéu

avatar

Nombre de messages : 12
Province : Provence Libre
Ville : Avinhon
Date d'inscription : 14/11/2009

MessageSujet: Re: Auberge du Rossignol   Dim 13 Mar 2011 - 11:55

Encore une sale journée se levait pour Matéu.
Il avait dormi seul, comme presque tous les soirs depuis la mort de son maître. Un serviteur, ça ne gagne pas grand chose. Mais ça gagne encore moins quand il n'y a plus personne à servir.

Or, malgré les oeillades que Carlotta lui lançait, jamais elle ne pourrait dormir avec lui gratuitement. Du moins, ce n'était pas dans ses possibilités immédiates, Matéu essayait de s'en convaincre.
Le Rossignol avait cessé de chanter et des vols de pies, de gerfauts et d'étourneaux (ce saletés qui chient partout) avaient envahis son aire : herpailles de malandrins, bandes de brutes épaisses, compagnies de routiers, ramassis de bandits de tout poils. Ils avaient commencé par casser la gueule de Guilhem parce qu'il tentait de défendre les filles. Puis il avaient consommé la Roberta, à dix ou douze, pour lui faire comprendre leur "ordre nouveau". Ils n'avaient pas payé, bien entendu : le plus costaud des faquins s'était auto-proclamé propriétaire des lieux. Et dans sa tête, il était aussi devenu le maquereau, remplaçant Roberta qui préférait se taire que de risquer la vie de ses gagneuses.

Après un pic de dureté, les choses s'étaient un peu calmées : l'ordre nouveau s'était imposé. Alors, pour épargner les filles déjà épuisées de devoir travailler deux fois plus qu'avant, Matéu s'était désigné volontaire pour le ménage. Il était payé d'un repas le matin et allait ensuite marauder de quoi tenir jusqu'au soir. Au moins, cela lui permettait de survivre, et aux filles de dormir un peu. Le serf catalan était persuadé qu'à ce rythme, elles finiraient par mourir dans un mois, faute de sommeil. La situation ne durait que depuis vingt-trois jours, mais cela semblait faire autant de semaines.
Il aurait presque souhaité qu'une brute s'en prenne à Carlotta, pour qu'il intervienne avec son poignard. Il mourrait certainement en héros à ses yeux, comme un chevalier de roman. Au moins, il ne la verait plus dans cet état.


Ce matin là, Matéu venait d'avaler son unique vrai repas : pain sec trempé dans un bouillon gras et hanap de vin. Il sourit au géant qui descendait et répondit à son salut : il avait couché avec la Maud, pas avec Carlotta, il se permettait donc d'être sympa avec lui.
L'arrivée d'une fillette étonna le serf :

" Eh ? Avui no ets una jornada ordinaria "

Aujourd'hui n'est pas une journée ordinaire.
Tu ne peux pas savoir à quel point, Matéu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anthelme

avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: Auberge du Rossignol   Dim 13 Mar 2011 - 21:00

Le jeune Italien fils de feu le seigneur de Saint Victoret rentré tout juste d’un voyage en Lyonnais, ou il devait pofiner des accords avec un groupe de contrebandier de Lyon qui faisait escale en Avignon ou Anthelme prenez en charge les marchandises jusqu’au Port Saint Louis et ensuite Marseille. Posséder les Terres de Saint Victoret aidé à cela. Les affaires marché plus tôt bien à vrais dire. Sont Père avait longtemps œuvré à avoir un certain monopole sur la contrebande entre Avignon et la mer Méditerranée ou dans le port de Marseille étaient ancré régulièrement des navires de sa famille. Aujourd’hui il était passé sur les quais du Rhône vérifier que le chargement en double fond était prés pour sortir avant la tombé de la nuit. Un passage au sergent en place et l’affaire était réglé pour quelques deniers. Il était temps maintenant avec cette pluie battante de trouver un lieu ou passer du bon temps. Le rossignol ferait l’affaire. Suivit d’un garde du corps des plus antipathique il pénétra dans l’auberge qu’il trouva des plus bondé. Quelque peut surpris il sourit à l’assemblé et hotta le vaste chapeau imbibé d’eau qui l’avait protégé.


Bien le bon soir filles de petite vertu et gens d’ombres !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thorvald_

avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 23/04/2009

MessageSujet: Re: Auberge du Rossignol   Mer 16 Mar 2011 - 20:17

Thorvald allait plonger sa main dans sa bourse et marchander un peu avec Matéu. Entre hommes, c'est toujours plus simple. Quand débarqua une jeune demoiselle ... oh nom de dieu, mais c'est ma fille !

Gardien ? Ah oui, c'est une idée, mais en fait non ...

Thorvald regarde Matéu et lui demande silencieusement ce qu'il en pense. Pas facile d'avouer à la petite qu'il a dormi dans le lit d'une des ribaudes du lieu. Même si elle sait bien que son père n'est pas un ange, il a sa fierté. D'un autre côté, gardien d'un bordel, il a déjà donné. C'est un métier prenant, il faut vivre de nuit, dormir le jour, laisser passer sans y toucher de riches bourgeoises et de pimpants jeunes hommes, et inversement. Il est bien vieux pour cette vie-là désormais.


Ma princesse ! Heu ... oui, je dépanne on va dire. Hein ...

Mais et toi ?? Qu'est-ce que tu fiches ici ?? Toute seule qui plus est ! Où est Ales ? Il a promis de veiller sur toi.


Là-dessus, entre un fringant jeune homme, puis un garde, et le regard du père se fait plus suspicieux. Il plisse un œil, regarde tour à tour l'enfant et le gars. Sont-ils ensemble ? Est-ce un hasard ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maureen

avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 04/03/2011

MessageSujet: Re: Auberge du Rossignol   Mer 16 Mar 2011 - 22:27

Hum... C'est vrai que c'était un bordel ici. Comment expliquer au paternel qu'elle venait juste récuperer l'affaire pour Ales ? Mouarf ! A tout les coup il ne la croirait pas ou il enguirlanderait Ales de l'avoir laissée aller récupérer l'affaire toute seule ! Mais dans un sens c'était aussi son rôle de fiancée et de meilleure amie ! Du moins c'est ce que la môme croyait...

Toute à sa recherche d'explication claire, suffisamment précise et surtout qui ne causerait pas de soucis à son amoureux, la Princesse ne vu n'y ne perçue la gêne de son paternel ni le regard qu'il lançait a l'autre bonhomme !


Moi ? Ben c'est chez Ales ici ! C'était a son papa, tu as pas vue le rossignol ? C'est le même que ses armes !

Donc du coup, il m'a demandé de venir ici pour récupérer l'affaire ! C'est son héritage. Tu vas m'aider ?

Et lui ben lui... il est en train de discuter avec la Marquise pour euh... Pour la Principauté ! Tu comprend ? Faut bien qu'on nous la laisse alors il y est avec Aubanne ! Pour parlementer !


La dessus rentre un homme... Petite vertu ? Certes elle n'a pas été élevée chez les nonnes ! Mais non ! Elle est pure la môme ! Maureen à très bien comprit qu'elle ne dérogerait pas au "Pas avant le Mariage" ! Alors les deux perles grises regarde l'homme avec stupeur. Sait il au moins qu'il s'adresse a une future Princesse et à son père ? Norf ! La prochaine fois elle se promènerait avec la couronne que M'dame Zaza lui à offert ! Bon c'est qu'une couronne de Baronne mais quand même !
La gamine attrape la main de son paternel et fixe l'étrange homme suivit du garde. Ben eux elle les connaissait pas ! Elle n'était pas effrayée loin de là... Juste... Intriguée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Auberge du Rossignol   

Revenir en haut Aller en bas
 
Auberge du Rossignol
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [Horde] La Tanière des Loups -Auberge fermé-
» Auberge Isolée
» AU SANGLIER CHAUD -Petite auberge
» [D&D4] L'auberge de Fredraider
» [RP Fermé] L'Auberge Arlésienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château d'Avignon :: VILLE D'AVIGNON :: La Banasterie-
Sauter vers: