AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le campement d'un breton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bioul

avatar

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Le campement d'un breton   Jeu 22 Nov 2012 - 19:46

Arrivé en Provence il était harassé par le chemin qu'il venait de parcourir avec sa petite troupe. Le chemin s'était déroulé sans encombres et il était temps de s'installer pour le tournois. On lui avait signifié qu'il pouvait monter sa tente aux alentours du château. C'est demain que commençait les joutes. Les nobles et chevaliers qui avaient accepté le défi du Marquisat des Alpes Occidentales, qu'il espérait nombreux, étaient logés dans les auberges environnantes ou bien campaient comme lui dans les champs autour du château.

Déjà des tentes aux couleurs gaies jaillissaient en une nuit, comme des champignons. Flottant en haut des lances plantées dans le sol, les fanions des chevaliers ressemblaient à des fleurs dans une prairie au printemps. Partout on se demandait qui allait l'emporter, les hommes de la garde du château faisaient surement des paris sur le vainqueur. Mais tout le monde n'étais pas encore arrivé, il était encore trop tôt pour se prononcer.

Un tournois est considéré normalement comme un aux combat. Mais de sa propre expérience il savait que les chevaliers qui prenaient part aux assauts semblaient souvent tout à fait prêts à s'entre tuer. Il lui fallait rester vigilent et éviter toute blessure fortuite, son armure avait besoin de réparations et d'être renforcée en certains points.

Déchargeant tout le matériel il aida au planté de mâts qui allaient soutenir la tente de gueules et d'argent, ses couleurs. Il en profita pour aller planter un pieu et y apposer un cimier le représentant. Ainsi il pourrait être visité si besoin est, reconnaissable de loin de par ses couleurs. Il n'avait pas encore récupéré son Comté et décidément cette couronne de vicomte ne lui allait pas du tout. Il laissa là son attirail et s'en retourna finir le montage de la tente.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winnette de...

avatar

Nombre de messages : 6
Province : Orléanais
Ville : Patay
Date d'inscription : 22/11/2012

MessageSujet: Re: Le campement d'un breton   Ven 23 Nov 2012 - 0:55

Elle brunette avait été invité par celui qu'elle avait rencontré il y a peu a venir le voir jouter...Première fois pour elle qu'elle mettait les pieds en ces lieux.
Elle avait voyagé plusieurs jours et plusieurs nuits sans trop avoir prit le temps de réfléchir elle avait rassemblé quelques affaires et c'était mise en route

La route avait été longue, elle commençait à fatigué mais l'idée de le retrouver enfin la motivait un peu plus à chaque pas qu'elle faisait aux côtés de sa monture. Elle accélérait de temps en temps pour essayer d'arriver un peu plus vite mais rien n'y faisait. Elle se contentait de parcourir la distance et de penser à celui qui l'avait surprise une fois en plein milieu de la nuit.

ENFIN !!! Elle commençait à apercevoir les couleurs des différents concurrents ce qui la fit souffler et sourire. La fin de son voyage était proche et elle fit un dernier effort pour suivre les oriflammes de celui qu'elle espérait tant voir.
Elle s'approcha de la tente et n'osa rien faire ni dire, elle n'osa pas vraiment s'approcher et s'annoncer. L'appréhension l'envahit et elle se demanda comment il allait prendre le fait qu'elle soit ici, pour lui et pour l'encourager.

La Dame, resta à l'extérieur et attendit le moindre mouvement en observant les divers campements autours
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bioul

avatar

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Re: Le campement d'un breton   Sam 24 Nov 2012 - 16:52

Il s'étaient affairés toute la journée à monter la tente principale et à installer les différentes malles et autres mobiliers pour son confort minimum. Aussi les pièces d'armures étaient sortis de leur paquetage et on les montait sur un mannequin afin de vérifier que tout était là et d'envisager des réparations ou des renforts suite aux dernières joutes durant lesquelles il avait encaissé un mauvais coup à l'abdomen. Tout ce tintamarre et ces cliquetis commençaient à lui donner la migraine après ce long voyage durant lequel il n'avait pu se reposer même l'espace d'une seconde.

Tout collant de sueur il releva le pan de la tente qui servait de porte et s'essuya le front du revers de sa manche. Rouvrant les yeux il cru d'abord être sujet à une hallucination, rien d'étonnant après un tel voyage et les préparatifs en cours il maquait surement d'eau. Mais après avoir cligné plusieurs fois des yeux, il se rendit vite à l'évidence que ce n'était pas une vision qu'il avait devant lui. Là, présente sous ses yeux ébahis , se tenait cette femme qu'il avait tant rêvé. Le rêve était devenu réalité il y a peu de temps et depuis il l'avait invité à venir le rejoindre aux joutes en l'honneur du Marquisat des alpes occidentales. Mais il avait proposé ça en ne pensant qu'à lui et n'avait que peu d'espoir de la l'apercevoir en ce jour. Elle avait donc bien compris son invitation et mieux que ça elle l'honorait de sa présence.

Il n'était pas du tout présentable, vêtus de simples haillons tout transpirant, elle tombait vraiment au mauvais moment. Il donnait une image de lui même peu à son avantage. Si il avait pu la surprendre au premier jour de leur rencontre officielle durant une nuit glaciale, elle venait à son tour de le surprendre en plein jour sous une chaleur presque accablante tant ils gesticulaient.
Il ne put cependant pas s'empêcher de sourire en la regardant, elle faisait mine de rien, comme si elle s'était perdue là et qu'elle ne savait comme elle en était arrivée ici. Un mouvement vers elle, une envie de la serrer ou du moins de l'approcher. Mais il se résigna au dernier moment, il n'était vraiment pas en état de l'aborder hélas ...
Cela ne l'empêcha pas de venir se saisir de sa main et d'y apposer un baiser chaste tout en ne la quittant pas des yeux.


Demat belle dame, c'est un plaisir que de vous voir en ce lieu. Je n'espérais que dans mes rêves les plus doux de vous voir icelieu. Vous êtes vous perdue ou bien êtes vous là en votre âme et conscience ?
Permettez que je vous invite dans mon humble demeure.


Il indiqua la tente du regard non pas sans un léger sourire. Entrant le premier il chassa les quelques personnes qui s'y trouvaient, faisant tâter de sa botte ceux qui trainaient. Et ordonna qu'on lui ramène un baquet d'eau fraiche afin de se faire un minimum de toilette.
Alors il laissa la brune pénétrer la modeste tente, et se saisit d'une bouteille dont on apercevait les soeurs jumelles entassées dans un coin. Il servit deux verres bien plein et lui en tendit un.


Chouchenn ? Je ne vous au pas laissé le temps de répondre, faites donc à votre guise. C'est un peu étroit j'en suis désolé ... j'aurai préféré vous accueillir en d'autres circonstances.

Une goutte perla contre son front, sueur due à l'effort ou émotion vive ? Excusez ma tenue ... je ne m'attendais pas à vous voir ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hersende
Marquise de Provence
avatar

Nombre de messages : 13296
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Le campement d'un breton   Lun 26 Nov 2012 - 1:59

Hersende s'approcha de la tente du Breton alors qu'il invitait à y entrer une jeune fille qui venait d'arriver. Elle profita de l'occasion.

Pardonnez moi d'être peut-être importune, Votre Grandeur, mais je voulais venir rencontrer les combattants avant le début des joutes. Damoiselle... ajouta-t-elle en inclinant la tête vers la jeune fille

_________________


Dernière édition par Hersende le Mar 27 Nov 2012 - 1:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winnette de...

avatar

Nombre de messages : 6
Province : Orléanais
Ville : Patay
Date d'inscription : 22/11/2012

MessageSujet: Re: Le campement d'un breton   Mar 27 Nov 2012 - 1:02

Elle n'avait pas vu le pan de la tente s'ouvrir derrière elle, contemplant toujours l'agitation ambiante lui rappelant les campements militaires.
Nostalgique elle sourit et se rappela la dernière campagne faite aux côtés de son suzerain contre le Ponant...

Un éclat de voix derrière elle, un sursaut, ne s'attendant pas à être surprise ainsi. La brune se retourna pour voir apparaitre devant elle l'homme qui l'avait invité jusqu'ici,vêtu de bouts de tissus , ne correspondant aucunement à son rang, la sueur perlant sur sa peau, elle ne pu s'empêcher de grimacer quand il vint lui baiser la main.
Il lui demanda si elle était consciente du lieu où elle se trouvait et elle ne pu retenir un petit rire moqueur.


Humm, il me semble que vous m'avez convié à venir vous voir jouter alors oui je suis là en toute connaissance de cause et non vous ne rêvez pas...Je suis là pour assister aux épreuves et éventuellement vous voir remporter le tournois.


Elle sourit et lui adressa un petit clin d’œil amusée par la situation. Son hôte l'invita alors à entrer sous la tente après qu'il ai chassé tout le monde et exigé qu'on lui apporte de quoi se débarbouiller un peu. Elle le suivit et observa l'intérieur assez mal rangé,c'était bien là, la tente d'un homme qui plus est célibataire, du moins c'est ce qu'elle en avait déduit en l'écoutant parler.

"Chouchen ? "avait-il décidé de la saouler pour profiter d'elle avant les premiers affrontements ? Elle en doutait il n'avait pas l'air rustre à ses yeux mais plutôt d'un homme bien, de prévenant.
Elle accepta le verre du délicieux nectar qu'elle avait eu l'occasion de gouter lors de son périple en Breizh. Elle trempa ses lèvres dedans quand elle entendit résonner la voix d'une femme, intriguée elle regarda le beau brun qui se tenait devant elle puis tourna le dos à l'entrée du chapiteau.

Une discussion entre les deux protagonistes à laquelle elle ne prêta pas attention puisqu'elle ne lui était pas destinée. Malgré tout elle répondit aux salutations de la dame en lui faisant face en inclinant légèrement la tête,souriant discrètement sans jamais lâcher son verre, on ne sait jamais si quelqu'un de mal attentionné venait lui reprendre
.
Elle observa la dame de la tête aux pieds, elle était noblement habillée, elle se demanda qui elle pouvait être mais se retint de poser des questions.
Une légère pointe de jalousie l'envahit et elle finit par baisser la tête après avoir bu cul sec la fin de son verre.

Les laissant discuter elle entreprit de faire le tour de la modeste habitation provisoire en jetant un coup d’œil aux divers objets ici et là, s'arrêtant un peu plus longuement sur les pièces composant l'armure,les épées, les lances et les écus...Tout cela lui donnait envie de combattre à nouveau ou de participer à ses premières joutes.
Lexhor n'avait jamais réussi jusqu'alors à la convaincre.

Un léger sourire et elle s'installa comme chez elle en attendant qu'on lui revienne en observant la bouteille du coin de l'oeil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bioul

avatar

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Re: Le campement d'un breton   Mer 28 Nov 2012 - 2:14

Elle était entré sous sa tente et paraissait bien curieuse. Après tout c'était une femme, et les femmes aiment savoir où elles mettent les pieds et chercher les petits détails.

Je ne savais qu'elle réponse vous donneriez à mon invitation, et je suis fort surpris de contentement de vous voir ici pour moi. Mais je crois cependant que c'est un rêve éveillé que je vis actuellement, vous n'êtes autre qu'un rêve, celui que je poursuis et n'abandonne pas. Pour remporter le tournois il va me falloir redoubler de vigilance et d'adresse. Un peu de chance et de soutiens devraient faire l'affaire !


Déjà elle partait avec son verre à la main. Ce doux nectar personne ne pouvait y échapper, lui même en appréciait encore le gout comme au premier jour. Un peu comme lorsqu'il se trouvait avec la belle brune, à la dévorer des yeux à défaut de la goûter de ses lèvres.
Elle paraissait espionner chaque recoin, et dans cette tente tout juste montée il régnait un sacré désordre. Il grimaça et se dit qu'elle allait en tirer des conclusions loin d'être à son avantage... Mais la boisson allait surement altérer son jugement et elle n'en serait que plus douce ... ou tout l'inverse, c'était quitte ou double. Mais les deux lui convenait parfaitement à vrai dire.

C'est alors que la Marquise fit irruption dans la tente. Deux femmes rien que pour lui ... c'était décidément trop beau pour être vrai.
Protocole réglementaire oblige il s'incline et la salue avec respect.


Demat Marquise, vous êtes ici chez vous il n'y pas de place pour le dérangement. Il jeta un rapide coup d’œil vers sa brunette. Il serait pourtant bien resté seul avec elle un moment avant de commencer à jouter.
C'est un honneur pour nous jouteurs de recevoir votre visite, que puis je faire pour vous satisfaire? Une bolée de chouchenn peut être ?

Il présenta la bouteille et retient un soupire en se disant qu'à se train là elle allait vite être vide. Heureusement il y avait encore du stock pour saouler son invité...

Puis je vous présenter la Dame de Baronville? elle est mon invitée, venue me porter courage et chance vers la victoire je l’espère.

Les présentations faites, il se doutait qu'elle apprécierait moyennement vu qu'elle était en mode inspection générale. Mais il n'était pas impoli et il se devait de la présenter, après tout elle était noble elle aussi. Hors de question de la laisser en arrière plan, ils étaient là les premiers, la Marquise faisait parti d'un tout désormais. Mais il lui sembla que la jeune femme n'avait pas reconnu la Marquise des Alpes Occidentales, la situation était assez amusante de ce fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winnette de...

avatar

Nombre de messages : 6
Province : Orléanais
Ville : Patay
Date d'inscription : 22/11/2012

MessageSujet: Re: Le campement d'un breton   Jeu 6 Déc 2012 - 1:52

Il lui adressa quelques mots avant de s'occuper de l'intruse...
La Baronville sourit aux dires de son hôte quand à la réponse à son invitation, il avait été évident pour elle qu'elle serait venue, elle ne pouvait plus résister au charme du beau breton qui se trouvait devant elle.
Il avait réussi à éveiller en elle une certaine curiosité, elle était attirée par le mystère que l'homme dégageait et ne pouvait le nier. Une réponse courte mais qui en disait long sur ce qu'elle pensait..


Je serais venue même si ce tournois c'était déroulé au delà de nos frontières, je n'aurais pu vous refuser cela.Et je voudrais en savoir plus sur vous

Il se dirigea vers la dame et s'inclina, elle ne prêta pas attention à cette dernière et reluquait toujours l'intérieur peu confortable, elle sourit intérieurement quant-il la sortie de ses pensées pour la présenter à la Marquise visiblement, elle n'en avait que faire et sourit rapidement accompagnant d'une inclinaison de tête rapide...Elle trouva la dame trop intrusive, puis trop silencieuse, sa présence commençait à l'agacer, le tournois commencerait bientôt qu'elle n'aurait pas profité de son brun...

La peste se leva d'un coup et se dirigea vers la dame.


Marquise puis je vous indiquer le chemin de la sortie ? J'aimerais pouvoir profiter de cet homme en toute intimité si vous voyez ce que je veux dire...


Il n'en était rien mais elle aimait choquée les gens surtout les nobles prout prout...Elle lui fit un clin d'oeil agicheur

Peut-être aimeriez vous rester pour vous détendre un peu avec nous...

Devant la non réponse de la nobliote elle referma le pan de la tente sur elle et se retourna vers son hôte un large sourire dessiner sur ses lèvres...Elle se rapprocha de lui plongeant son regard dans le siens en souriant du coin de la bouche

Et si vous me faisiez visiter...?

Elle se mit à rire amusée de la situation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bioul

avatar

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Re: Le campement d'un breton   Jeu 13 Déc 2012 - 23:55

Elle avait eu là une manière peu habituelle de s'adresser à la noblesse. Cela ne lui déplaisait pas, il se retenait même de rire de son emportement à se débarrasser de la marquise. Cela les regardait après tout, il n'y était absolument pour rien, lui n'avait pas manqué de politesse ni de bienséance.

Il avait entendu ses mots, et ils étaient bels et bien là. Était-ce de l'humour ou bien la réalité. Il voulait que ce fut le deuxième cas mais la peur qui lui vrillait les tripes voulait le premier. Quoiqu'il en soit la couleur était annoncé, du moins il n'allait pas chercher plus loin.

La Marquise sortie, il pu reprendre le fil de la discussion.


Dommage, nous ne serons que nous deux alors. Dit il dans un soupire faussement amusé.

Maintenant que nous sommes dans l'intimité peut être pourrez vous mettre vos plans à exécutions ? Parler c'est bien mais l'action c'est mieux. Et à deux ... tout est mieux. Il ricane légèrement, tordant la bouche pour ne pas montrer sa plaisanterie.

Pour ce qui est de se détendre... je ne sais si le mot est bien employé à la situation. Son regard s'arrêta une seconde dans le sien, là il ne riait plus ce n'était que la simple vérité. Comprendra qi voudra. Mais une femme aussi désirable que sa brune ne pouvait pas invoquer l'innocence dans ce genre de situation. Je peux cependant vous reproposer un peu de notre liqueur Bretonne ? cela a un effet relaxant qui n'est plus à démontrer.

Il n'attendit pas la réponse et resservit deux verres de chouchenn bien rempli à la limite de déborder. Il lui tend son verre et dans un sourire complice il porte son propre vers à ses lèvres afin de faire couler le doux liquide dans sa gorge.

Pour la visite c'est par ici, veuillez me suivre. Disant cela il avait entreprit d'attraper sa main et la tira légèrement à lui. De sa main libre il avait caresser ses lèvres du bout de son pouce. Tout en douceur, il ne s'agissait pas là d'être violent.

Il n'y parait pas mais c'est une longue visite qui s'imprime au bord de ces lèvres. Comme au premier jour, il porta un baiser délicat au coin de ses lèvres et se retira les yeux lumineux. Mais si vous préférez il y a ici deux ou trois tabourets, une couche sommaire mais confortable, un sol un peu dur je le crains hélas, ou ce mât qui tient la tente debout. J'ai bien peur cependant que la proximité avec les voisins ne soit des plus forte. Ce tissu ne couvre aucun bruit.

Avait il parlé trop vite ? c'était pourtant pour lui une belle visite des lieux que voila!


Mais déjà dehors les trompettes sonnaient le début des joutes, il fallait se hâter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winnette de...

avatar

Nombre de messages : 6
Province : Orléanais
Ville : Patay
Date d'inscription : 22/11/2012

MessageSujet: Re: Le campement d'un breton   Dim 16 Déc 2012 - 1:09

Après avoir mit la dame dehors elle tourna le dos à l'ouverture et sourit au breton...
Elle y était allée un peu fort, tant pis se dit-elle après un court moment de réflexion...Elle voulait profiter de lui un peu plus longtemps avant qu'il n'aille participer au tournois...
"Dommage" ? Se moquait-il d'elle ou était-il sérieux dans ses propos ?


Je peux la rattraper si vous le désirez mais je m'éclipserais alors pour vous laisser en sa charmante compagnie afin de ne pas vous déranger

Quelques mots de sa part pour voir si elle plaisantait ou non avec ce qu'elle avait dit quelques instants plus tôt à la marquise.
Le fait de profiter avec lui était tentant mais elle n'avait pas l'intention de céder aussi facilement...Elle voulait prendre son temps, le temps de le connaître et de le cerner un peu. un sourire et un coup d'oeil rapide à l'intérieur
Un autre verre déjà servi, un regard à celui ci et sourit...


Essayez vous de me saouler pour profiter de moi ? Ou encore me faire parler sur certaines choses ?

Le brun qui la recevait entamer une brève visite de la tente, pas grand chose à voir, pas grand chose à espionner, moins parlant qu'une maison ou tout autre chose..

Elle sourit avec une assurance telle qu'elle ne montra rien de ses pensées et de ce qu'elle ressentait à l'instant même, s'approcha de lui et sourit jusqu'à ce qu'il la prenne par la main et l'attire à lui pour lui voler un autre baiser...Décidément cela devenait une habitude chez lui...Elle le repoussas légèrement.


Je ne vous permets pas...Du moins pas avant que je vous en ai donné le droit...

Elle se recula, le regarda de la tête aux pied,pensant au final que ce baiser avait été plutôt agréable, elle sourit discrètement et bu d'une traite son verre.
Les trompettes sonnèrent le début des joutes, elle tourna son regard vers lui et le plongea dans ses yeux un discret sourire aux lèvres, un coup de folie peut-être mais elle s'approcha de lui et lui vola à son tour a doux baiser, avant de se pencher pour extirper de corsage un petit carré de tissu aux couleurs azur et or qu'elle lui tendit...


En espérant que cela puisse vous porter chance...Revenez moi entier beau brun

Elle sourit et lui fit un petit clin d’œil complice

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bioul

avatar

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Re: Le campement d'un breton   Mer 19 Déc 2012 - 14:56

Il rit suite aux boutades qu'elle enchainait. Non pas qu'il ne voulait pas de harem, il n'avait jamais tenté l'expérience mais elle lui suffisait bien assez. Il n'y avait de place que pour elle dans ses pensées et dans son coeur depuis longtemps maintenant.
Profiter d'elle aurait été sans doute des plus délectable mais ce n'est pas la façon qu'il avait choisi pour l'aborder et la connaitre d'avantage.


Je profite déjà de votre présence et à ma défense je ne vous avais pas fais boire quelconque liqueur avant de vous voir débarquer icelieu. Parler sur certaines choses vous dites... auriez vous des secrets inavouables à extirper ? Quoiqu'il en soit vous entendre parler est déjà un plaisir, bien que le chouchenn délit les langues ce n'est pas de mon fait...

Il se prit à rire encore une fois, décidément il retombait en enfance. Ou bien était ce parce qu'il perdait ses moyens et qu'il ne savait pas comment s'y prendre. Elle le regardait de plus en plus souvent et parfois avec insistance. S'en suivit deux baisers, l'un volé, l'autre rendu, tout était parfait à cet instant. Il ne pouvait rêver de mieux pour lui même.
Se penchant en avant elle laissa une large vue sur son corsage, il déglutit légèrement afin de cacher son émoi et accepta mine de rien le présent.
Portant le morceau d'étoffe à son nez il en respira le parfum qui s'en dégageait.


hummmm... rien ne pourrait me porter plus chance que cela soyez en assurée.

Il lui sourit tendrement et commença à enfiler les pièces d'armures nécessaires à la joute. Il avait pour cela rappeler ses compagnons de voyage.

Peut être devriez vous regagner les tribunes afin de ne rien rater des combats qui ont déjà du commencer ? a moins que vous ne préfériez continuer à espionner ma demeure.

Il sourit encore une fois. Ne quittant pas son regard il avait ôté ses linges propres et se trouver torse nu prêt à enfiler les vêtements de cuir. On lui enfila diverses côtes de mailles pour protéger les articulations, puis vinrent les plaques d'armures nécessaires pour encaisser les chocs violents qui seront causés par les lances des jouteurs adverses.
Ainsi appareillé et ses couleurs fièrement affichées il se leva non point sans mal et salua une dernière fois la belle brune. Elle ne pu déceler le sourire qui se cachait sous cette masse de métal, pourtant il était bien là. A croire que la joute équestre l’intéressait bien moins qu'une autre tout aussi éreintante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winnette de...

avatar

Nombre de messages : 6
Province : Orléanais
Ville : Patay
Date d'inscription : 22/11/2012

MessageSujet: Re: Le campement d'un breton   Mar 15 Jan 2013 - 1:48

Il est vrai que vous ne m'avez pas fait boire jusque là mais on ne sait jamais, vous pourriez me faire boire et me poser des questions pour découvrir certaines choses...Elle plaisantait en le regardant dans les yeux en souriant...ou me faire avouer mes pensées...

Elle sourit en le regardant ne pouvant défaire ses yeux de lui, il était charmant, et le trouvait au fil du temps de plus en plus à son gout, il n'était pas comme tous les autres nobles qu'elle avait rencontré dans sa vie...Les baisers échangés lui avait laissé un gout sucré sur les lèvres

Je l'espère que cela vous portera chance, c'est fait pour...Je ne louperais aucun de vos passages...Je vous supporterais du début à la fin...


Il la chassa pour qu'elle regagne les tribunes en même temps qu'il se préparait, enfilant une par une les parties de son armures, elle le regarda du coin de l'oeil, profitant encore un peu du spectacle...

Vous ne voulez déjà plus de moi près de vous...Vous me jetez ?

Elle lui sourit et s'approcha de lui posant ses mains sur le métal froid de l'armure, le regarda dans les yeux et vint lui donner un léger baiser au coin des lèvres...Elle tourna les talons et s'éloigna vers la sortie.

Elle stoppa et se retourna vers lui


Ne vous blessez pas trop j'aimerais pouvoir profiter de vous en un seul morceau

Elle disparu après qu'il soit totalement équipé




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bioul

avatar

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 24/02/2010

MessageSujet: Re: Le campement d'un breton   Dim 17 Fév 2013 - 19:58

Décidément il n'était pas doué à la joute. Cela se finissait toujours mal pour lui. Mais ce jour il avait la tête ailleurs. Une brune occupait toutes ses pensées et son bras malgré la conviction avait manqué de force. Où était elle d'ailleurs ? avait elle tout suivi de son échec cuisant ? viendrait elle le rejoindre dans sa tente ?

Son armure était défoncée du côté droit de son torse et on se demandait comment elle pouvait avoir une telle forme compte tenu de la chaire humaine et des muscles présents en dessous.
Il valait mieux ne pas imaginer l'état du bonhomme une fois le métal retiré.

Il gueulait ses ordres à ses suivants qui s’affairaient avec des tenailles et autres outils de forgeron de fortune. Tentant tant bien que mal de lui retirer la lourde armure sans plus le blesser.
Il avait également commandé un baquet d'eau bien chaude pour se remettre des coups reçus et se délasser après avoir bien transpiré sous son attirail de tournois. Il faisait une chaleur monstrueuse sous la tente, et des volutes de fumée s'en échappaient par l'ouverture quand un serviteurs du breton entrait ou sortait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winnette de...

avatar

Nombre de messages : 6
Province : Orléanais
Ville : Patay
Date d'inscription : 22/11/2012

MessageSujet: Re: Le campement d'un breton   Jeu 21 Fév 2013 - 23:39

Elle avait suivi avec attention les joutes et surtout le passage de son beau breton, elle avait frémit au rythme des coups de lance, elle l'avait vu se faire amoché au fur et à mesure de la compétition.
Plus les coups pleuvaient et plus elle grimaçait en serrant un bout de tissu identique à celui qu'elle lui avait donné avant qu'il ne la quitte.

La brunette attendit que l'homme quitte le terrain de jeu et regagne sa tente pour se lever et partir des tribunes.
Elle alla se promener au milieu du campement et sourit en voyant l'agitation toujours aussi grande
Des hommes et des femmes courraient dans tous les sens, crier et rigoler dans tous les sens.

Elle attendit encore un peu et alla rejoindre une tente qu'elle avait eu la chance de visiter quelques heures auparavant, elle attendit que quelqu'un sorte et demanda à se faire annoncer ne voulant pas surprendre ou voir quelque chose qu'elle ne voudrait pas voir ou entendre.

Elle rentra après que le beau breton soit avertit de son arrivée et elle traversa un immense nuage de vapeur pour lui apparaitre en souriant. S'avançant vers lui en se dandinant elle plongea son regard dans le siens et vint lui coller un baiser sur la joue


Félicitations...Vous vous êtes bien battu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le campement d'un breton   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le campement d'un breton
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cours de Breton
» AGCEEP : Appel au lobby breton
» Cyril Breton ne rigole pas...
» Petit campement
» [RP] tente d'hopital de campagne du campement mont aiguille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château d'Avignon :: VILLE D'AVIGNON :: Les lices-
Sauter vers: