AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Bal de l'Indépendance 1458

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Yvain



Nombre de messages : 158
Date d'inscription : 25/09/2009

MessageSujet: Bal de l'Indépendance 1458   Lun 22 Nov 2010 - 20:52


La vaste salle de bal et de banquet occupait tout le premier étage de l'aile sud. On y accédait depuis le grand escalier par une large ouverture. Le jour déclinant déjà, les rayons de soleil l'éclairaient de leur lumière dorée filtrant par les nombreux vitraux dont était percé le mur qui donnait sur la Grande cour et par ceux qui avaient été agencés entre les conduits des immenses cheminées se trouvant au fond.

Tout avait été préparé pour la réception des hôtes étrangers aussi bien que des Provençaux. La salle était entièrement pavoisée aux couleurs rouge et or de la Provence dont la chaleur égayaient les murs de pierre.

De grands lustres portaient des centaines de bougies que des domestiques s'affairaient à allumer avant de les remonter. On avait aussi disposé de hauts candélabres rangés le long des murs qu'on allumerait à la nuit tombée.

Plusieurs dressoirs portaient abondance de vaisselle d'or et d'argent prêts à accueillir des plats riches et variés qui seraient proposés aux invités au cours de la soirée. De longues tables avaient de même été dressées en plusieurs points de la pièce. Pour l'instant, n'avaient été apportés que des mets froids, pâtés, tourtes, coeurs d'artichauts à la mode italienne, perdrix, cailles, grues et becfigues en gelée, tartes, massepains et dragées aux divers parfums : amandes de pin, coriandre, anis, fenouil, orangeat et cannelle... Les tables alternaient avec des sièges, hautes cathèdres, fauteuils ou simples tabourets pour le repos des danseurs.


Sur une estrade, quelques musiciens accordaient leurs instruments. Plusieurs formations se relaieraient au cours de la soirée, les danses étant entrecoupées par des intermèdes de chant ou d'autres divertissements.
A l'autre bout de la salle, devant les immenses cheminées, l'espace avait été laissé libre. Là auraient lieu les discours officiels et se produiraient les baladins retenus pour divertir les hôtes de la Marquise et du Comte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richelieu1
Cardinal-Archevêque de Provence
avatar

Nombre de messages : 2779
Date d'inscription : 13/06/2007

Feuille de personnage
Nom: de Sabran
Prénom: Ludovi
Province: Provence

MessageSujet: Re: Bal de l'Indépendance 1458   Jeu 25 Nov 2010 - 1:20

L'archevêque d'Aix fit son entrée dans la Salle de Bal. Dan la grande salle, grandiose et si célèbre pour ses fameuses fêtes du 22 Novembre. L'indépendance si célèbre dans les royaumes, attiraient toujours beaucoup de monde. L'archevêque y avait fait de merveilleuses rencontres, notamment avec la Bretagne et ses représentants. Mais visiblement hormis des valets et des musiciens, le prélat était seul. Pour une fois qu'il était premier, il fit le tour de la salle, passa devant les glorieuses cheminées, les tables magnifiquement dressées, et se campa au centre de la salle. De là il admirait le lieu qui bientôt grouillerait de monde, de rires de joies de fête et de bonne humeur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maël De Morrigan-Montfort

avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 22/11/2008

MessageSujet: Re: Bal de l'Indépendance 1458   Jeu 25 Nov 2010 - 14:29

[Avant de rentrer en salle]
Le colosse s'était habillé comme le prévoyait le protocole.
En Grande tenue d'apparat de la Garde Grand Ducale du souverain de Bretagne: Doublet violet aux manches d'ivoire avec une double cordelière d'or symbolisant sa fonction de Maréchal De Bretagne...Il avait ensuite mis des chausses neuves d'un noir profond et des bottes également neuves...
Il grogna un peu en les mettant avec un commentaire:
-"J'aime bien les provençaux mais les mondanités..."

Un de ses hommes dit laconique:
-"Il en va ainsi avec les grands de ce monde et vous êtes l'un d'eux..."

Le colosse balafré répliqua:
-"Fais donc ton malin et va dire aux autres de se mettre en tenue, ne croyez surtout pas que je vais être le seul à m'attifer de le sorte!"

L'homme de la garde quitta les lieux en souriant....

Maël De Morrigan-Montfort se plaça devant un miroir, regarda sa balafre, souvenir de tant de batailles...
Machinalement, il ceignit le baudrier contenant les fourreaux de sa grande éspée bâstarde et de sa dague Panzerstecher puise dirigea vers une aumônière où il prit la bague portant ses armoiries gravées de Duc De Rhuys et Vicomte De Frozay...


A vrai dire le Maréchal De Bretagne n'était guère à l'aise en grande tenue, il préférait porter le doublet armant des hommes d'armes et chevaucher par monts et par vaux à la tête d'une armée...

Mais le protocole était ainsi, les Provençaux étaient des amis et il en allait du respect de leur faire honneur en portant grande tenue....

Aussi se regarda t-il une dernière fois et s'estima satisfait, il était fier de cette tenue car elle symbolisait ce qu'il était et ce pourquoi il s'était tant battu...

Il sortit alors dans les couloirs de l'édifice pour se rendre au lieu des réjouissances, il connaissait bien les lieux car il était venu de nombreuses fois, il en appréciait l'architecture.

[La salle]
Il entra dans l'immense salle et se rendit compte qu'il n'y avait pas grand monde...
il essaya de se faire un peu discret ce qui à la vue de son impressionnant gabarit était perdu d'avance.

Il vit un archevêque qui était présent et se dirigea tranquillement vers lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richelieu1
Cardinal-Archevêque de Provence
avatar

Nombre de messages : 2779
Date d'inscription : 13/06/2007

Feuille de personnage
Nom: de Sabran
Prénom: Ludovi
Province: Provence

MessageSujet: Re: Bal de l'Indépendance 1458   Jeu 25 Nov 2010 - 15:56

C'est alors que le premier des invités fit son entrée, visiblement un haut dignitaire Breton. L'archevêque était peu enclin à reconnaître chacun des ornements héraldiques. Cette science le passionnait, mais il n'en était que peu familier, lui qui avait grandit plus parmi les gredins des champs que parmi le haut lignage dont il était cependant issu. L'Archevêque aimait beaucoup les bretons, ce fier peuple dont il connaissait certains, et qui l'avaient merveilleusement aidé dans des temps difficiles. Le partenariat Bretagne Provence avait toujours été une réalité sous les mandature de ludovi, qu'il soit Comte, Bailli ou Commissaire au Commerce. Les états indépendants et souverains devaient s'entraider. De toute évidence, au vu des armes et des balafres, cet homme était un guerrier ; et au vu de sa tentative de dissimulation - ratée vu le vide qui habitait la salle et de la carrure du personnage - il ne devait pas être grand amateur de réceptions mondaines. Et le voici qui s'approchait.

Demat votre Grâce. Le Comte Archevêque ne savait pas vraiment si son interlocuteur était Duc, mais mieux valait taper plus haut que plus bas. Ce doute fut rapidement levé par une belle chevalière.

Ludovi de Sabran, Comte d'Apt et Archevêque d'Aix en Provence. Soyez le bienvenu en Avignon, c'est un honneur que de recevoir un breton. Puis regardant la grande salle, il s'agissait de localiser de quoi s'abreuver ; ne voyant que des mets froids, le prélat fit signe aussi discrètement que possible à un domestique d'apporter de quoi remplir les gosiers. Toujours devant son interlocuteur, Ludovi ajouta :

Avez vous fait bon voyage ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maël De Morrigan-Montfort

avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 22/11/2008

MessageSujet: Re: Bal de l'Indépendance 1458   Jeu 25 Nov 2010 - 18:20

Le Maréchal de Bretagne salua d'un court signe de tête à la façon des hommes d'armes et répondit :
-"Le bonjour à vous, c'est un plaisir d'être présent icelieu parmi vous ...
Nous autres Bretons apprécions cette terre et ses gens...
Oui, nous avons fait bon voyage bien que je sois plus habitué à traversé le domaine royal pour motif de guerre que pour des réjouissances....

Je suis resté méfiant, méfiance qui a baissé en arrivant sur les terres amies de Provence...

Nous avons été très bien reçus....

Je me nomme Maël De Morrigan-Monfort dit "coldtracker", Duc De Rhuys et Vicomte de Frozay et je suis présent dans la délégation bretonne en tant que Maréchal de Bretagne.

C'est un honneur de vous connaître."


Le colosse se fendit d'un sourire, chose rare chez lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ladoce

avatar

Nombre de messages : 1804
Date d'inscription : 27/10/2009

Feuille de personnage
Nom: De Lorso
Prénom: Ladoce
Province:

MessageSujet: Re: Bal de l'Indépendance 1458   Jeu 25 Nov 2010 - 18:35

La salle de bal d'Avignon. De mémoire, c'est la première fois qu'elle allait y mettre les pieds.

Elle avait passé en revue toutes ses tenues pour savoir laquelle conviendrait à l'évènement, et avait fini par opter pour une robe de soie violette, ce qui ne surprendrait finalement pas grand monde, mais aurait fait plaisir sans nul doute à sa marraine. Hélas, St Rémy ne participerait pas à cette fête, ce qui lui laissait un goût amer. Elle lui contait sans arrêt sa Provence adorée et cette indépendance à laquelle elle était attachée.

Elle inspira profondément, à défaut de l'avoir près d'elle, elle essayerait au moins d'en être la digne filleule. Elle s'avança doucement vers l'entrée, saluant les gardes, et se retrouva dans cette grande salle.

Et cette immensité se referma sur elle, quand elle réalisa que fort peu de gens étaient arrivés. Elle reconnu non loin l'archevêque, avec un homme qu'elle ne connaissait pas mais n'osant pas les déranger, elle se contenta de le saluer d'un signe de tête et d'un large sourire.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hersende
Marquise de Provence
avatar

Nombre de messages : 13684
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Bal de l'Indépendance 1458   Ven 26 Nov 2010 - 1:46

[Bureau et chambre de la Marquise]

Le bureau et la chambre d'Hersende, reliés par une porte de communication, ressemblaient à un tourbillon. Soucieuse du confort de ses hôtes et de l'accueil fait à chaque délégation, elle avait mandaté son secrétaire particulier à cet office, tandis que Gobseck avait recruté dans le personnel de la Chancellerie pour être certain que l'accueil serait digne des visiteurs attendus. Aussi Yvain et son Intendant étaient-ils venus régulièrement lui rendre compte des arrivées. L'hérauderie lui avait envoyé à plusieurs reprises des messagers pour lui demander si les hôtes s'étaient inscrits par équipes aux joutes, si bien qu'Hersende avait commis le pauvre Yvain - décidément bon à tout en ces heures de presse - à la tâche de s'en enquérir auprès des arrivants. Les heures avaient filé et la Marquise n'avait guère eu le temps de se consacrer à sa toilette pour le bal prévu dans la soirée.

Elle réalisa soudain qu'il était plus que temps et laissant la gestion des invités à ses fidèles serviteurs, elle se confia aux mains de ses chambrières afin de se préparer. Elle en ressortit détendue par un bain aux herbes parfumées dont son médecin personnel avait le secret. Puis elle revêtit d'une robe de la maison Cianfarano, entièrement taillée dans une soie grise aux doux reflets argentés, très ajustée au corsage mais à la jupe évasée et aux manches volantées. Tenue d'apparence très sobre dont la seule coquetterie était une haute collerette de dentelle de Burano de teinte assortie qui avait obligée Hersende à se faire coiffer d'un chignon haut et ouvrait sur un décolleté carré. Quelques rangs de perles étaient venus compléter l'ensemble, avec des pendants d'oreilles baroques en perles eux aussi.

On posa sa couronne sur sa tête et elle s'aperçut qu'il était fort tard quand elle fut enfin prête...



[Salle de bal]

Heureusement les invités n'avaient pas encore quitté leurs chambres! Les gardes devaient être en ce moment en train de les conduire.
Quand Hersende arriva, l'immense salle semblait encore bien vide. Les musiciens jouaient doucement et les valets des cuisines étaient en train d'apporter des aiguières et diverses boissons.
Seules trois personnes se trouvaient au milieu de la salle : Ladoce, Richelieu et un homme à l'air martial.

Hersende s'approcha d'eux :

Ladoce, bonsoir! J'ai eu une vision en vous voyant ainsi vêtue de dos... Elle soupira. Fêtons l'indépendance en pensant à Ledzeppelin, ce serait son souhait!

Elle se tourna vers l'inconnu, dont elle reconnut les armes d'après ce qu'Yvain lui avait décrit :

Votre Grâce, bienvenue sur les terres de Provence et du Marquisat des Alpes occidentales! Nous avons toujours grand plaisir à voir nos amis bretons nous rendre visite.


Elle s'adressa enfin à l'archevêque dont l'amitié était un bien précieux depuis des années :

Richelieu, je vous remercie d'avoir laissé vos multiples occupations pour nous rejoindre ce soir. Cette salle est encore bien vide... profitons de ces quelques moments de calme pour converser un peu tous les trois en buvant un verre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maël De Morrigan-Montfort

avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 22/11/2008

MessageSujet: Re: Bal de l'Indépendance 1458   Ven 26 Nov 2010 - 13:45

le colosse sourit fit un court signe de tête et répondit:
-"Trugarez vostre magnificience , comme je le disais il y a peu, c'est également un honneur d'être ici...
La terre de Provence est magnifique.

Un verre?

Voilà une chose qu'un breton ne refuse jamais comme une si belle compagnie."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prunille
Maistre d'Armes du MP
avatar

Nombre de messages : 1750
Province : Provence
Ville : Arles
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Bal de l'Indépendance 1458   Ven 26 Nov 2010 - 16:14

Et après une journée usante passée à festoyer...
Tout avait commencé en Aix, avec la messe et tout le toutim...
Et maintenant, cela se poursuivait en Avignon.
Un bal...
En temps qu'ambassadrice, procureur comtal et héraldique, elle se devait d'y participer.
Comme sa merveilleuse robe avait été conçue pour s'adapter en tout point à l'évènement, elle n'avait eu qu'à repasser à la boutique pour enfiler un jupon supplémentaire, celui qui était en soie et permettait de donner plus de volume à la jupe, faire nouer ses longs cheveux blonds en "couronne slave" et faire coudre le col prévu, qui remontait derrière sa tête, comme ça.
Arriver en avance, dans une salle presque vide...
Inutile de se faire annoncer par le héraut, cela aurait l'air plus ridicule qu'autre chose.
Un sourire aux quatre personnes présentes, à savoir Sa Majesté, Monseigneur Richelieu, un homme qu'elle ne connaissait guère, mais qui, à ce qu'elle avait entendu, était breton, et vu l'accoutrement ne devait pas être un simple seigneur vassalique. Bien qu'elle n'ait nullement de reproche à faire aux seigneurs vassaliques, heingh'... Eux au moins n'embêtaient pas le monde avec des cérémonies d'allégeances...
Et la Vicomtessa des Isles d'Or.
Fête oblige, on ne se préoccupe plus du conseil comtal, mais uniquement de la femme qui se cache derrière le masque de la politicienne.
Aussi, comme elle était plus proche de la porte s'approcha-t-elle d'abord de Ladoce, qu'elle salua d'une légère inclinaison de tête.


Vicomtessa, vous êtes ravissante ce soir.

Jeter un coup d'œil à Hersende...
Ravissante également, dans une robe dont on reconnaissait sans peine la main de maitre qui l'avait façonnée.

_________________


Dernière édition par Prunille le Ven 26 Nov 2010 - 22:33, édité 1 fois (Raison : Coquille !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maël De Morrigan-Montfort

avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 22/11/2008

MessageSujet: Re: Bal de l'Indépendance 1458   Ven 26 Nov 2010 - 16:35

Le Duc De Rhuys posa un regard bleu acier inquisiteur sur la nouvelle arrivée essayant de voir des armes ou un signe léger d'appartenance à un rang ou une famille...

Il n'était pas à cheval sur l'étiquette, Il avait beau être Maréchal de Bretagne, Duc et Vicomte, il était avant tout un homme d'armes....

Mais il devait respecter l'étiquette par courtoisie envers les gens ce qui était la moindre des choses ...

Ne pouvant l'identifier, il résolut de se présenter en saluant d'un court signe de tête et en souriant ce qui atténua la cicatrice qui lui barrait la joue gauche:
"Demat Dame, Maël De Morrigan-Montfort, Maréchal De Bretagne, Duc De Rhuys et Vicomte De Frozay , membre de la délégation bretonne..."

Il avait beau essayé de raccourcir la présentation à chaque fois, cela restait invariablement long....
'Et pompeux...'Pensa t-il...

Il était certes très doué pour faire la guerre mais pour les mondanités, c'était le zéro pointé...
Le col de son doublet le serrait...
Il aurait mis à genoux le domaine royal pour un verre...Ha non, cela, il l'avait déjà fait...

Il regarda autour de lui et se demanda ce que faisait le reste de la délégation bretonne....Et se faisant, il jeta un coup d'œil au fourreau garni de son éspée bâstarde porté à l'horizontale comme l'époque le voulait et se dit qu'il avait bien intérêt à faire attention à ne pas se retourner trop rapidement pendant la soirée sinon des gens allaient piailler...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rehael
Cardinal-Archevêque de Provence
avatar

Nombre de messages : 338
Age : 84
Province : Provence
Ville : Arles
Date d'inscription : 19/09/2008

Feuille de personnage
Nom: de Plantagenest
Prénom: Tibère
Province: Provence

MessageSujet: Re: Bal de l'Indépendance 1458   Ven 26 Nov 2010 - 16:37

Le Cardinal gagna la salle de bal après avoir été guidé par la jeune Blanche. Quelques personnes étaient déjà présentes, et de nombreuses autres arriveraient dans les prochaines minutes.

Se déplacant dans le froufrou de sa bure rouge, Rehael se dirigea vers le petit groupe formé par Hersende, Richelieu, Ladoce, et un individu qu'il ne connaissait pas mais qui semblait être un dignitaire breton.

Bien le bonjour mes amis, et quel beau jour que cette fête de l'indépendance. Je vois que rien n'a été laissé au hasard.

Après avoir donné l'accolade chaleureuse à Monseigneur de Sabran, il salua le dignitaire breton en ces termes :


Mon fils, vous devez être membre de la délégation bretonne si je ne m'abuse. Je suis Tibère de Plantagenêt, Archevêque d'Arles, et même si j'imagine que cela a déjà été fait, permettez moi de vous souhaiter la bienvenue en Provence.

Portant son regard sur Hersende et Ladoce :

Majesté, Excellence, puis je espérer que vous m'accorderez chacune une danse durant le bal ? Soyez certaines que j'en serais plus qu'enchanté. ajouta-t-il dans un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cathedrale-aix-arles.actifforum.com/index.htm
Maël De Morrigan-Montfort

avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 22/11/2008

MessageSujet: Re: Bal de l'Indépendance 1458   Ven 26 Nov 2010 - 16:57

Maël salua avec déférence l'ecclésiaste en inclinant légèrement le buste en sus du salut de tête et se représenta....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ladoce

avatar

Nombre de messages : 1804
Date d'inscription : 27/10/2009

Feuille de personnage
Nom: De Lorso
Prénom: Ladoce
Province:

MessageSujet: Re: Bal de l'Indépendance 1458   Ven 26 Nov 2010 - 17:32

La Marquise qui fait majestueusement son entrée, comme à son habitude et qui pense à Led tout comme elle.

Bonsoir Majesté, j'espère avoir emmené ici un petit peu d'elle ... sourire tout de même crispé.

Puis voilà que Prunille la rejoint ... un compliment ... elle le prend ...


Merci Prunille, tu l'es tout autant Smile

D'un coup, mouvement de la petite foule, se retrouve, elle ne sait comment , de la porte au centre de la pièce, emportant apparemment Prunille avec elle. Les voilà donc tous réunis, ne sachant plus qui était en train de saluer qui précisément.

ah les mondanités se dit elle! Maintenant qu'elle se retrouvait là, elle en profita pour s'incliner légèrement devant Monseigneur Richelieu,


Bonsoir Monseigneur, c'est toujours un plaisir que de vous voir!


Puis vers le messire inconnu, qui venait de se présenter, à elle ou à Prunille, elle l'ignorait, qu'importe, elle en fit de même, le tout agrémenté d'un sourire.

Bonsoir Votre Grâce, enchantée de faire votre connaissance. Je me présente à mon tour, Ladoce de Lorso, Vicomtesse des Isles d'Or, et Prévôt de notre belle Provence

Sur ces entrefaites arrive Monseigneur Rehael

Monseigneur, voilà pas mal de temps que nous ne vous avions plus vu. Une danse? ....
oui tu es dans un bal Ladoce .... ça sera avec grand plaisir!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
souzix

avatar

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 24/11/2010

MessageSujet: Re: Bal de l'Indépendance 1458   Ven 26 Nov 2010 - 19:52

Souzix se présenta seule au bal donné.

Elle remarqua son cousin au loin entrain de discuter et ne pu s'empêcher de sourire.

Simplement habillée d'une robe de qualité que son père lui avait offerte, elle ne se sentait pas vraiment à l'aise sans cavalier, mais c'était ainsi.

Malgré tout elle se retourna regardant la porte et le couloir au loin se demandant si elle ne ferait pas mieux de retourner dans sa chambre...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prunille
Maistre d'Armes du MP
avatar

Nombre de messages : 1750
Province : Provence
Ville : Arles
Date d'inscription : 02/05/2010

MessageSujet: Re: Bal de l'Indépendance 1458   Ven 26 Nov 2010 - 22:52

Drainée vers le centre de la pièce en compagnie de Ladoce, l'inconnu se présenta fort courtoisement à elles.
Enfin, l'une d'elles, on ne savait pas vraiment qui.
Alors elle se présenta également.


"Demat Dame, Maël De Morrigan-Montfort, Maréchal De Bretagne, Duc De Rhuys et Vicomte De Frozay , membre de la délégation bretonne..."

Bon-vèspre, Votre Grâce, Prunille de Cianfarano, procureur comtal et héraldique ainsi qu'ambassadrice en Alençon.


Sur ces entrefaites arriva Monseigneur Rehael qui l'ignora royalement.
Imperceptible haussement d'épaules de la Blonde, qui pensant sa personne indésirable au sein du groupe de nobles, prit congé d'un signe de tête.
Après tout, on ne peut pas être aimée de tout le monde, même si elle se demandait quel mal elle avait commis pour être traitée de la sorte...
Sans doute avait-ce un rapport avec le fait qu'elle soit la seule personne présente qui ne dispose pas d'un titre de noblesse.
Mais cela n'était que supputations.
Feignant l'indifférence, elle se rapprocha de la tablée, et se saisit d'un macaron, dans lequel elle mordit avec humeur.
Mâchant lentement, elle fermait les yeux, et laissait la volupté s'emparer d'elle alors que toute sa saveur se distillait sur ses papilles gustatives.
La première bouchée était toujours la meilleure.
On sentait d'abord la pétillante framboise, puis l'odorante fleur d'oranger, et enfin la tendre amande.
Lui traversa l'esprit l'idée que la vie valait la peine d'être vécue, uniquement pour des instants comme celui-ci.
Oubliant sa contrariété passagère, elle flottait au dessus du sol, sur un petit nuage, rendant grâce au Très-Haut d'avoir créé un monde où le simple fait de mélanger quelques ingrédients pouvait donner une minute de plaisir aussi intense.

_________________


Dernière édition par Prunille le Sam 27 Nov 2010 - 2:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lila

avatar

Nombre de messages : 659
Province : Provence
Ville : Arles
Date d'inscription : 28/05/2007

Feuille de personnage
Nom: Callabrùn
Prénom: Laureleï, Lila
Province: Provence

MessageSujet: Re: Bal de l'Indépendance 1458   Ven 26 Nov 2010 - 23:05

Revêtue de ses atours de ville, Lila avait pris le chemin des festivités.
Parée de la couleur crème qu'elle affectionnait tant, et vêtue d'un surcot ouvert qui lui dégageait les épaules, elle n'avait pas osé s'aventurer dehors sans rajouter un grand mantel à cordelière vert, ourlé de renard fauve.
Elle avait ajouté, plaqué sur la poitrine, une série d'agrafes joyaux qui prenaient des formes de roses et de fleurs printanières variées, ornées de coeurs de milles couleurs, tout comme les boucles portées aux oreilles, et un large collier évoquant une prairie fleurie.
Pour l'occasion, elle avait utilisé quelques gouttes du parfum d'orient que lui avait offert son ami Orland.

Avant d'entrer dans la salle, Lila avait deviné qu'il y avait encore peu d'invités, car aucun éclat de rire n'en sortait. Ni de brouhaha quelconque d'ailleurs.
En franchissant les portes de la pièce, elle constata que son ouïe ne l'avait pas abusé.

Elle hésita à se diriger vers le groupe qui s'était formé autour de la Marquise et de l'ex comtesse, mais prit finalement sur elle pour aller leur présenter ses respects.


"Bonsoir Mesdames, (Messieurs).
Je viens vous remercier pour ces festivités si somptueuses et vous souhaite une bien agréable soirée.
J'ose espérer que vous vous portez bien et que cet événement marquera une nouvelle fois la grandeur de notre chère Provence."




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alba

avatar

Nombre de messages : 438
Date d'inscription : 22/01/2010

MessageSujet: Re: Bal de l'Indépendance 1458   Ven 26 Nov 2010 - 23:39

Il arriva dans la grande salle,il commençai à y avoir du beau monde..

Il aperçu son ami le colosse de Retz,sa Suzeraine et son amie Lila.

Comme à son habitude..


Yop!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lila

avatar

Nombre de messages : 659
Province : Provence
Ville : Arles
Date d'inscription : 28/05/2007

Feuille de personnage
Nom: Callabrùn
Prénom: Laureleï, Lila
Province: Provence

MessageSujet: Re: Bal de l'Indépendance 1458   Sam 27 Nov 2010 - 0:27

Lila eut un grand sourire en voyant Alba entrer.
Elle replongera un instant dans les combats qui avaient fait rages durant le printemps.
D'un revers de la main, elle chassa ces images comme on se débarrasse d'une mouche.

Elle s'apprêtait à aller saluer le nouvel arrivant lorsqu'elle s'arrêta net, rosissant.
Jetant soudai une œillade inquiète à la cantonade, elle se souvint que les bretons qu'elle avait croisés dans les batailles ne l'avaient jamais vue qu'en tenue de combat...
Voila qui plaçait les choses sous un autre angle.


Et bien j'espère que ces messieurs ont autant de respect pour les soldats que pour les dames !


Reprenant un air plus détendu, elle se dirigea vers Alba, saisissant un verre au vol.


Bienvenue parmi nous Messire !
Avez vous tous fait bon voyage ?
Comment se portent les bretons et la Bretagne ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pelotine

avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 23/11/2010

MessageSujet: Re: Bal de l'Indépendance 1458   Sam 27 Nov 2010 - 4:07

Entrée dans la salle de bal.
La jeune femme regarde autour d'elle , la pièce est tout simplement sublime.
Pelotine s'était vêtue simplement , mais élégamment.
Une robe simple , de couleurs sombres , la jeunette avait misé sur sa coiffure.
Ayant un regard naturellement effacé , il lui fallait relever ses cheveux afin de dévoiler ses yeux gris et de les mettre en valeur.
Un chignon était donc de mise en telle circonstance.
Pas qu'elle ai le devoir de plaire mais d'être présentable au moins.

Et la voila en train de chercher compagnie , puisque pas de cavalier , pour le moment du moins.




Dernière édition par Pelotine le Ven 3 Déc 2010 - 18:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maël De Morrigan-Montfort

avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 22/11/2008

MessageSujet: Re: Bal de l'Indépendance 1458   Sam 27 Nov 2010 - 11:07

Alba a écrit:
Il arriva dans la grande salle,il commençai à y avoir du beau monde..

Il aperçu son ami le colosse de Retz,sa Suzeraine et son amie Lila.

Comme à son habitude..


Yop!

Maël se retourna et afficha un sourire puis il envoya une grande tape sur l'épaule d'Alba d'une force à assommer un ours en disant:
-"Ma doué, je suis bien aise de te voir..."

Puis il grimaça et se reprit en disant à la Dame:
-"Les Bretons vont bien, merci à vous. Nous sommes très heureux d'être là!"

Décidément, lui et le protocole...

Il reprit:
-"Je vous ai peut-être déjà croisé mais veuillez m'excuser je ne m'en souviens point ..."
Coup de coude à Alba..
-"Tu fais les présentations où dois-je encore me présenter tout seul?"

Il fit un signe aussi à Pelotine et à sa cousine qui manifestement se moquait de lui.
Le colosse lui lança un regard qui disait à peu près:
'En salle d'armes, tu vas déguster...'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miladyw

avatar

Nombre de messages : 446
Date d'inscription : 01/11/2009

MessageSujet: Re: Bal de l'Indépendance 1458   Sam 27 Nov 2010 - 15:12

Chignon défait, robe de bal froissée à trop courir partout, Mila entre en catastrophe dans la salle de réception. Elle regarde penaud les invités... Crier, rester calme ?

Elle hésite.

Finalement elle décide de prendre la parole à voix haute et intelligible. Mila toussote.


Hmm... Votre attention s'il vous plait ! En cette soirée et bien que ce soit jour de réjouissance, une armée d'Irlandais attaque notre capitale, Aix àeux lieux d'ici.

Cette même armée s'est attaquée il y a peu à la ville d'Albenga dans la République de Gênes. Nous mettons tout en oeuvre pour que la paix soit le mot de la fin et que nous puissions fêter l'Indépendance.

Je vous prie d'accepter toutes nos excuses pour cette évènement malheureux...


Elle espérait ne pas créer de panique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
souzix

avatar

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 24/11/2010

MessageSujet: Re: Bal de l'Indépendance 1458   Sam 27 Nov 2010 - 16:18

Souzix ne pu s'empêcher de faire un signe à son cousin le Maréchal, lui montrant discrètement que son épée à l'horizontal était sous la nappe du buffet...

Elle le jalousait car habillée de sa magnifique robe, elle aurait préféré revêtir sa belle armure de cuir peu être un peu trop moulante.

La jeune fille capta son fameux regard et avec un sourire elle inclina la tête, qui disait 'En salles d'armes...tu vas voir mes progrés...héhéhéhéhé'

Ensuite, elle remarqua Pelotine, et à pas de chat se dirigea vers elle, afin de lui faire un Bouh ! Mais une dame fit une annonce des plus importante.

Encore la guerre..C’était décidément de partout que les troubles faisaient rage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iskander

avatar

Nombre de messages : 54
Ville : Genève
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: Bal de l'Indépendance 1458   Sam 27 Nov 2010 - 19:14

Je déboulai en salle de bal, tout essoufflé ... ce discours à préparer, puis tous ces évènements ... et ces nouveaux vêtements taillés tout spécialement pour moi par Damoiselle Prunille ... des collants ! Je n'avais jamais mis des collants avant ... et ces jarretières ... ce chapeau … ces plumes ... ces ... trucs qui pendouillaient de partout ...

J'avais la vague impression de ressembler à un flamant à la saison des amours !

Mais, chose curieuse, je pouvais me mouvoir à l'aise dans cet accoutrement.

J’avais vaguement entendu qu’on danserait. J’espérais qu’elle serait là …

Le texte de mon discours à la main, j’arrivai juste après Constance ...

Lui poser une main compatissante sur l’épaule. Rajuster un petit lacet dans son dos et lui souffler


C’est mieux ainsi, Madame la Chancelière Marquisale.

Nous fêterons l'Indépendance, comme elle le mérite, avec la plume, et l'épée s'il le faut.


Et de poursuivre jusqu'à Sa Majesté en saluant les convives de la tête ... la Dame d'Armes ... la Dame Délicate ... le Prince, parlant avec Damoiselle Prunille, fleur de Provence ... le Prélat en grande discussion avec la Vicomtessa des Îles d’Or ... Monseigneur Richelieu ... le Guerrier Provençal ... le "Général" Lila ... et arriver au centre.

Saluer Sa Majesté ... et avoir l'impression de faire la roue.

Elle était magnifique … magnifiée par la patte de Gabcha. Oh mon ami ... trois bouts de toile et trois coups de ciseaux … et tu transformerais un cygne en ange.


Majesté, me voici. Vous êtes resplendissante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pegasine

avatar

Nombre de messages : 6
Province : Duché d'Alençon
Date d'inscription : 27/11/2010

Feuille de personnage
Nom: de Sparte
Prénom: Pauline
Province: Duché d'Alençon

MessageSujet: Re: Bal de l'Indépendance 1458   Sam 27 Nov 2010 - 19:33

Pauline réajusta le satin et le velours de sa tenue avant de passer la porte.
Elle se doutait qu'elle ne connaitrait personne à ce bal.
Son coeur de Comtoise lui disait de ne pas assister à ce bal, mais elle était désormais Alençonnaise et pour son nouveau Duché elle ferait tout pour laisser bonne impression.

Il y avait-il un "hurleur" à l'entrée de la salle ?
Devait-elle entrer directement ou se présenter avant de franchir le seuil ?

Respirant un grand coup, elle avança vers les portes et les franchit d'un pas assuré.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pelotine

avatar

Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 23/11/2010

MessageSujet: Re: Bal de l'Indépendance 1458   Dim 28 Nov 2010 - 0:20

D'un geste de la main et d'un regard appuyé , Maël De Morrigan-Montfort donna le bonjour a Pelotine , surprise la dame lui rendit un large sourire intimidé.

BOUH !

Sursaut de la bailli de Bretagne.
Mais un sourire se dessine sur ses lèvres en reconnaissant son amie Souzix.
Amie qui prônait la Paix , au même moment une dame vient apprendre que des attaques ont eu lieu.
Décidément ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bal de l'Indépendance 1458   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bal de l'Indépendance 1458
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Napoleon_Louis - 10.X.1458 - R - TOP (Diffamation)
» Shigella - 29.I.1458 - C - TOP (Racket)
» Anne de Culan - 13.08.1458 - 865/900
» Em2.e_x - 25.III.1458 - C - TOP (Racket)
» Programme des Elections Ducales Dauphinoises de Janvier 1458

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château d'Avignon :: PALAIS D'AVIGNON :: PALAIS D'AVIGNON - Aile ouest - SALLES DE RECEPTION :: Grande salle (bals et banquets)-
Sauter vers: