AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Visite d'un écolier à sa maitresse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eddo Puègmirol

avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 21/09/2010

MessageSujet: Visite d'un écolier à sa maitresse   Mar 21 Sep 2010 - 21:43

La route touche à sa fin. Le temps depuis la Savoie est resté au beau, tout en se réchauffant au pas lent et continue d'une caravane longue et poussiéreuse. La route avait été longue, difficile et ponctuer de mil et un ennui. Il faut dire que depuis Ivréa et jusqu'en Avignon la route est longue. La descente sur Turin passe encore. La route est large, voir encombré, mais la quinzaine de garde du duc, sans parler de la taille incongru de sa suite, comptant une vingtaine de chariots, des mules, des bœufs et autres merveilles modernes, on veillé à éloigner la foule. Mais aussi les pages, les jongleurs, les serviteurs, les femmes des soldats, les colporteurs profitant de l'aubaine... L'ensemble n'étant que le second convois, le premier étant à un jour devant et installant les campements pour le second convois. Tout en restant jusqu'à son arrivé pour repartir dès qu'il est là, avec les biens du bivouacs précédent.

Vous le comprenait c'est une organisation impressionnante, comptant bien une cinquantaines d'hommes, de femmes, d'enfant, d'esclave, de serfs, d'hommes libre, de soldats... Le tout pour le bon plaisir d'un homme. Cet Homme, Eddo Puègmirol, Duc de Canavese, Baron de Zumaglia, voyageait tranquillement allongé dans sa litière de voyage. Celle-ci était porté par quatre nubiens, couleur ébène au muscle saillant et à la carrure à faire pâlir un chevalier dans la fleur de l'age et en armure.

Ensuite ce fut la traversé des Alpes. Grâce soit rendu au Très Haut, celle-ci n'apporta comme contre temps que des roues voilés ou cassés, quelques loups et un ours. Ni neige, ni brigands, ni versant éboulé dans la vallée. Arrivé au dessus d'Embrun, le plus dur était fait, mais pas le plus long. Cela ne faisait que huit jours qu'ils étaient partis.

Enfin se profile à l'horizon la Ville et le fleuve. La ville et le fleuve et pas le fleuve et la ville. Toute la petite troupe s'arrête non loin d'Avignon pour souffler et pour que le duc se prépare, cela faisait 16 jours qu'il étaient partis. Sa tente l'attendais déjà et celui-ci quitte la litière pour directement s'engouffrer dans celle-ci sans s'occuper des quémandeurs et autres doléanciers qui entour son convois.

Quand il sort, il porte une armure italienne légère, protégeant son cœur et son épaule, seul pièce d'armure de son habit qui pour le reste est composé de soierie à la mode italienne et donc le cimier se compose d'un chapeau remonté d'une plume d'autruche. En ressortant de la tente, il met son épée au coté, vérifie ses éperons et remonte dans la litière en faisant attention à la foule mais aussi que ses éperons de déchire pas le cuir de la peau de panthère qui lui sert de couverture.

C'est donc par l'arrière de la ville que le convois arrive. Il se pose devant les gardes et les portes, convois qui s'étale en longueur, commençant par deux gardes à cheval, suivit directement par la litière porté par les nubiens et ensuite des gardes, les pages, cuisinières et tutti cuanti. Un des garde de devant prend alors la parole et dit.


Que la grâce du Très Haut soit avec vous mes amis. Je vous annonce l'arrivé d'Eddo Puègmirol, duc de Canavese, il désir s'entretenir avec sa Majesté Hersende de Brotel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mâssou

avatar

Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 22/09/2010

MessageSujet: Re: Visite d'un écolier à sa maitresse   Mer 22 Sep 2010 - 22:48

Mâssou comme les autre nubien venaient de stopper la litière afin que leur maître puisse être annoncé. Leur maître... Enfin le dernier qui les avait acheté car il ne comptait plus le nombre de propriétaire qu'il avait eu depuis sa capture en nubie.

Il avait été choisit par Eddo comme ses condisciples pour sa grande taille et sa bonne musculature, tout était il l'avait compris dans l'apparat et pour impressionner. Cela était réussit, au vu des regards que les gens de ces étranges contrées pour Mâssou avaient, partout ou ils passaient, on les détaillait.

Le géant nubien n'avait pas trop à se plaindre, ce maître n'était pas le plus mauvais qu'il avait eu, même s'il était lunatique après avoir mangé un drôle de feu au bout d'une tige, ce qui le rendait plus calme et les yeux hagards. Le missié était surtout excentrique comme le prouvait ses déplacements en litière ainsi que les paroles qu'il échangeait parfois avec Mâssou qui avait finit par comprendre un peu ce langage et à le parler avec peine. Il avait sûrement réussit à déchiffrer ce dialecte par sa soif de connaissance, car ayant été sorcier dans son village, la quête de nouveauté était inné chez lui et il avait déjà réussit à se familiariser avec les plantes d'ici.

Ce qui l'avait surpris dans ce pays, c'était la façon dont les gens...moche par leur pâleur se cachait sous des habits ou des armures afin de paraître ce qu'il n'étaient pas et tromper par leur allure. tous ces soldats avec leur habits de fer étaient comme des escargots, il suffisait de les leur retirer pour qu'ils apparaissent comme de simple limace que Mâssou aurait écrabouillé sans problème.

Mais il était presque nu et eux avaient des armes alors il préférait servir ce maître pour lequel il commençait à se prendre d'affection.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gobseck

avatar

Nombre de messages : 358
Date d'inscription : 28/08/2009

MessageSujet: Re: Visite d'un écolier à sa maitresse   Dim 26 Sep 2010 - 18:53

Le vieux avait été prévenu de l'arrivée de ce messire et de sa suite, on lui avait dit d'aller le chercher, dés son arrivée, et il était arrivé. Il fallu au vieux sortir du château, traverser une partie de la ville, pour enfin atteindre là où il s'était arrêté. Il fit ouvrir les grandes portes aux gardes et vit de suite que la suite du Duc n'était pas banal, il avait dû ramener tout son village, le vieux avait du mal à imaginer que cet homme eut besoin de tout ces gens ...

Il remarqua vite que l'homme en question se trouvait sans aucun doute dans la chaise à porteur, qu'il faisait porter aux nègres, il devait leur faire confiance ... bizarre déjà ...

Il se rapprocha donc de la litière, vérifia que l'homme à l’intérieur avait l'allure d'un duc, ce qui était le cas.


Bienvenue en Provence et en Avignon messire. Je ne sais le pourquoi de votre visite, mais celle ci pose un soucis, non à cause de vous mais d'un point de vue logistique, nous ne pourrons pas accueillir tout ce petit monde au sein du château ... Il est grand mais tout de même ... Peut être qu'un campement à l’extérieur serait plus approprié. Pas pour vous bien entendu mais pour vos gens.

Puis en regardant Massou.

Particulièrement vos ... esclaves ... vos nègres ... Nous n'avons pas l'habitude de laisser rentrer des personnes à moitié nu en notre château ... encore moins si leur peau est ... sombre.

Il faudrait aussi que je sache combien de temps vous restez, pour faire préparer votre chambre.


Il attendit les réponses à ses questions, léger sourire au lèvres, de mauvaise foi bien entendu, il avait du traverser la ville, mais léger sourire tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eddo Puègmirol

avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 21/09/2010

MessageSujet: Re: Visite d'un écolier à sa maitresse   Dim 26 Sep 2010 - 21:39

Eddo savait que les vieux étaient par essence râleur, ennuyeux et qu'ils mordaient. Celui là ne semblait nullement dérogé aux règles de la vieillesse. Il avait appris que 'lon appelait ça la sénilité et qu'il fallait d'autant respecter les vieux pour ça. C'est pourquoi Eddo accepta que l'homme ouvre le rideau de sa litière sans broncher et qu'il l'écouta sans rien dire. Puis il fit appeler un garde et lui dit.

Vous monterez un camps au dehors de la ville, bien visible et clairement identifié. Nul ne devra, hors de ma maison entrer sans mon accord écrit. Veillez à ne pas créer d'ennui au prévost et au bourgmestre, gardez le site mais faites tourner la garde pour que chacun puisse profiter de la ville.

Puis vers le vieillard Bon père, les nubiens restent, ce sont mes porteurs et je ne compte pas sortir de cette litière tant que je ne suis pas au château. Ensuite Ils reviendront mais iront au château dès que j'en aurai le besoin. Je compte rester ici tant que mes affaires le demande et elles dureront si tout va bien une semaine, une quinzaine tout au plus selon les disponibilités de sa majesté. Maintenant allons. Eddo referme le rideau mettant fin à l'entretiens et s'allonge pour regarder comme souvent le jeu des moulure et du tissus qui compose le plafond de son étrange moyen de locomotion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gobseck

avatar

Nombre de messages : 358
Date d'inscription : 28/08/2009

MessageSujet: Re: Visite d'un écolier à sa maitresse   Lun 27 Sep 2010 - 11:20

Fort désagréable ce duc, s'il n'était pas là pour l’accueillir comme il se doit et pour lui faire bonne figure il l'aurait sans doute envoyer paître, mais le vieux avait l’expérience de ce métier et avait appris à ne rien montrer à toujours cacher ce qu'il pensait des gens qu'il rencontrait, c'était essentiel pour son métier.

Il voulait faire rentrer ses ... nubiens, apparemment ... dans la ville, cela pouvait passer, c'était inconcevable pour le vieux, mais faisable sans doute, pour le château, ce n'était pas prêt d'arriver ...


Je vous remercie, si votre camp manque de quoi que ce soit, le château pourra y pourvoir, dans la limite du raisonnable et des réserves disponibles bien entendu.

Pour vos sombres serviteurs, je vous concède vos souhaits tant qu'il ne trouble pas la vie d’Avignon et qu'il ne s'adonne pas à des rites hérétiques, j'ai entendu dire que ceux ci adorait le Sans-nom ... M'enfin, tant qu'ils sont serviles ...


L'homme avait refermé sa litière, le vieux fit entrer le cortège, allégé, dans l'enceinte de la ville, les gens regardait avec curiosité, parfois avec dégoût cette suite. Il amena tout ce petit monde jusqu'à l'entrée du château. Là, il interpella le duc, à travers le rideau.

Nous voilà arrivé au château, si monsieur veut bien se donner la peine de descendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eddo Puègmirol

avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 21/09/2010

MessageSujet: Re: Visite d'un écolier à sa maitresse   Mer 29 Sep 2010 - 10:03

Eddo ouvre le rideau de la litière et regarde autour de lui, La ville n'avait pas changé depuis son précédent passage, il avait entendu parlé de la volonté des françois de l'annexé durant la guerre, soit disant parce qu'elle n'était pas bourgeoise. Un jour viendra ou tout un chacun comprendra que la guerre et un dernier argument et un un premier, que bien souvent discuter suffit à comprendre. Perdu dans ses pensé le duc laisse passer la ville quand il crois entendre une voix qu'il connaissait, mais tout à ses réflexions il avait du se tromper. Le vieillard lui par contre parlait. Ils étaient devant en effet l'austère château d'Avignon, moitié forteresse moitié écrin pour le bijou qu'il protège.

Je te remercie vieil homme, mais nous ne sommes pas encore devant sa Majesté, je suis fort marri mais les médicastres m'interdisent de faire plus de pas que de nécessaire, nous allons donc continué comme auparavant, quant à leur hérésie, est-elle pire que celle de Genève? Ou celle qui fut à Narbonne ou celle de Normandie? Sachez que c'est au Très Haut de jugé, pas à ses serviteurs. Allons y, car avec tout vos tracas, la Marquise va finir par s'impatienter mon ami.

Puis Eddo se rallonge et soupire, pensant aux morts qui une fois de plus avait joncher la terre riche offerte par le Très Haut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yvain



Nombre de messages : 157
Date d'inscription : 25/09/2009

MessageSujet: Re: Visite d'un écolier à sa maitresse   Dim 3 Oct 2010 - 18:56

Yvain, qui avait profité d'une après-midi d'absence de la Marquise pour quitter son bureau où l'attendaient encore des masses de dossiers et aller faire un tour en ville, afin de profiter des dernières journées de beau temps avant les pluies d'automne, revenait vers l'entrée du castel d'un pas vif, craignant d'être s'être trop attardé. Si Sa Majesté était rentrée avant lui et l'avait demandé... il ne se le pardonnerait pas! Depuis trois ans qu'ils travaillaient ensemble, il ne lui avait jamais fait défaut et s'enorgueillissait de cette fiabilité dont elle lui faisait parfois compliment.

En passant du côté de l'octroi, il avait aperçu une caravane bariolée et bruyante. Encore des étrangers, sans doute... Avignon voyait arriver des gens de tous horizons et nombre de hauts personnages se rendaient au château. Il allongea le pas dans la montée : on aurait peut-être besoin de lui. Devant les portes, il s'arrêta, bouche bée devant un équipage peu banal : une litière portée par des athlètes à la musculature impressionnante, mais à la peau si sombre qu'Yvain n'en avait jamais vu de tels! On lui avait bien dit que dans les terres qui bordaient le sud de la Méditerranée, il y avait de tels peuples, mais jamais il n'aurait cru en côtoyer un jour.

Il ne distinguait pas l'occupant de la litière, sans doute un marchand d'un pays lointain ou quelque potentat d'Orient, mais il vit en la contournant que l'Intendant discutait ferme. La manière dont Gobseck frappait sèchement le sol de sa canne était assez caractéristique : il était contrarié!... Voulant éviter un incident diplomatique, Yvain s'approcha et écouta la conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yvain



Nombre de messages : 157
Date d'inscription : 25/09/2009

MessageSujet: Re: Visite d'un écolier à sa maitresse   Sam 9 Oct 2010 - 9:31

Voyant le vieil homme bien décidé à ne pas céder le passage au visiteur, Yvain décida d'intervenir, sachant qu'il risquait de s'attirer les foudres de l'irascible intendant. S'inclinant devant le personnage, il déclara :

Messire, permettez-moi de me présenter : je suis Yvain, secrétaire particulier de Sa Majesté. Puis-je vous être de quelque secours?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gobseck

avatar

Nombre de messages : 358
Date d'inscription : 28/08/2009

MessageSujet: Re: Visite d'un écolier à sa maitresse   Dim 10 Oct 2010 - 12:01

Ah, voilà qu'arriver le secrétaire, il allait pouvoir lui remettre cette affaire sur le dos, lui, ne voulait pas qu'on dise qu'il avait laissé rentrer des nègres.

Ah vous tombez bien, ce messire veut rentrer avec son ... moyen de transport ... et ses ... esclaves. Je pense que vous êtes plus à même de vous occupez de ça.

Puis, avant de partir, il dit vers la litière

Vous voilà entre de bonne main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eddo

avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 14/06/2007

MessageSujet: Re: Visite d'un écolier à sa maitresse   Dim 10 Oct 2010 - 15:20

Un homme arrive est interpelle l'intendant et le duc, ce dernier attendait patiemment car il ne tenait pas non plus à un incident diplomatique, par contre il tenait bien à une chose c'est à son confort et son confort c'est sa litière, il regarde le secrétaire et lui dit.

Sa Majesté m'attends, nous pouvons y aller? Un peu brusque c'est vrai, mais bon s'il est celui qu'il dit être il sait qui il est et donc ils vont pouvoir entrer rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yvain



Nombre de messages : 157
Date d'inscription : 25/09/2009

MessageSujet: Re: Visite d'un écolier à sa maitresse   Dim 10 Oct 2010 - 16:21

Yvain jeta un coup d'oeil aux armoiries qu'il n'avait pas remarquées jusque là.

Votre Grâce, vous êtes le bienvenu en Avignon. Gardes, laissez passer la litière du Duc de Canavese.

Les porteurs avancèrent et franchirent l'entrée du château, sous le regard un peu stupéfait des gardes de faction, rivé sur les Nubiens. Une fois que la litière fut parvenue dans la grande cour pavée, Yvain s'approcha et dit à Eddo :

Votre Grâce, si vous voulez bien me suivre. Je vais vous conduire dans un salon où la Marquise vous rencontrera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Visite d'un écolier à sa maitresse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Visite d'un écolier à sa maitresse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maitresse-pandore, panda 166
» [Vidéo] Visite guidée de AKIHABARA.
» visite de la cathédrale
» Visite virtuelle du "USS Pampanito"
» Visite sur le pont-levis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château d'Avignon :: Entrée d'Avignon :: Entrée de la ville-
Sauter vers: