AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le bal!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
Adriano

avatar

Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 18/10/2008

MessageSujet: Re: Le bal!   Jeu 11 Déc 2008 - 19:44

Jauge le grand blond qui s'accroupit et le scrute avec des étoiles dans les yeux, fouille sa mémoire et il en resurgit des scènes de bataille et de navire

Ohh le pirate ! le pirate de Maman!
Je croyais que tu n'existais qu'en rêve


Saute de sa chaise et le prends a part, l'entraine dans un endroit discret et lui chuchote le plus sérieusement du monde


Maman dit que tu sais voler, du moins elle dit que tu lui a donné des ailes? tu voudrais bien m'en fournir aussi.
On va partir loin d'ici et j'aimerais bien revenir je ne veux pas partir .. je ne veux pas découvrir le monde ..il y a tant a faire déjà ici.


D'immense yeux remplit d'espoir et de promesse, se plonge dans ceux de son interlocuteur.

Dit... tu m'apprendra à voler?
Elle dit aussi que je peux avoir confiance en toi, pour toujours, que jamais tu nous fera du mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erel

avatar

Nombre de messages : 158
Age : 27
Province : Béarn
Ville : Tarbes
Date d'inscription : 18/08/2008

Feuille de personnage
Nom: de Dénéré
Prénom: Erel
Province: Béarn

MessageSujet: Re: Le bal!   Jeu 11 Déc 2008 - 22:16

_ "De Dénéré, vous dîtes ? Merveilleux. Nous ne pouvons être qu'amis."

Un sourire étira les lèvres du Seigneur d'Herlies. Son nom était décidément, un atout comme un inconvénient. Tantôt il se faisait insulter par certaines personnes, tantôt on le considérait automatiquement comme un ami.
Il n'aimait pas trop ce genre de pensées mécaniques, mais s'en accommodait.


_ "Oh ! Je n'avais pas fait attention que vous étiez en discussion, je suis navrée. Je ne vous dérange pas plus longtemps. Bonne journée..."

Et encore une fois, pas le temps de répondre que la Dame s'enfuit presque, croyant gênée.

S'adressant à Sherry:

-Excuse-moi mon amie, je reviens tout de suite. Cette Dame semble s'ennuyait dans son coin, nous ne pouvons décemment la laisser ainsi.

D'un pas rapide, il alla rejoindre l'endroit où la Princesse s'était retirée. Rapidement, ses yeux semblables à des saphirs trouvèrent la fille d'Almaric.

-Altesse... Permettez-moi de vous inviter à nous rejoindre Sherry et moi, si bien sûr, je ne vous dérange point. Je n'ai pas eu le temps de le faire à l'instant. Vous avez le pas et la parole agile, il faut dire.

Le Dénéré se permit un sourire franc, tandis qu'il observait cette grande Dame de manière à l'imprimer dans ses souvenirs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bal!   Ven 12 Déc 2008 - 0:09

Sourire de façade, cette deuxième retrouvaille il l'avait attendue... à l'intérieur une foultitude de sentiments refont surface. Rester maitre de soit même et profiter du temps présent.

Ce regard plein de promesses, ces interrogations, ces jeux.... Ha ! il aurait bien aimé être plus présent que ça. Pour lui. Le pitchot de Marseille.
Ho ! Voler dis tu peuchère ! c'est planer ! *dit il avec un franc sourire cette fois ci* Ta maman, tu sais, elle est comme les bêtes à bon dieu et qui faut faire un vœu avant qu’elles prennent leur envole.
Tu veux que je te fasse voler ? vraiment ?
Il lui dit alors tout bas : ferme les yeux

Le petit Provençal ferma alors ses deux gobilles, et le Toulousain le prit alors dans ses bras et le fit voler comme un oiseau. Le petit surpris parti en un fou rire, tournoyant l'un et l'autre dans ce petit jeu. Haa que ça faisait du bien !
Puis il lui dit en lui faisant une bise sur la joue : Tu vois pour voler faut déjà commencer à s'entrainer et toujours avoir une pensée agréable.
Tu sais j’étais là quand tu es né ! et ce n'était pas à Marseille ! Ô que non peuchère ! Tu vois le monde est vaste et il y a beaucoup de choses à découvrir.... C'est pour ça que les pirates ont un bateau. Ils voyagent dans leur maison.

Il repris : Je ne pourrais jamais vous faire de mal, je vous aime trop pour ça.

Hé dis ! tu viendra me voir à chez moi hein ! Tu verras il y a d'autre montagnes que les Alpes
Revenir en haut Aller en bas
Mme Donzelle

avatar

Nombre de messages : 9
Province : Schweizerische Eidgenossenschaft - Confédération Helvétique
Ville : Genève
Date d'inscription : 30/11/2008

Feuille de personnage
Nom: Amalya
Prénom: Ivanovna
Province: Schweizerische Eidgenossenschaft - Confédération Helvétique

MessageSujet: Re: Le bal!   Ven 12 Déc 2008 - 0:34

Mme Donzelle et Fred s'avançaient vers le buffet de boissons.

"Sans problèmes je pourrais vous expliquer mes fonctions, mais j'attends de vous la même chose !"

Mme Donzelle aimait le sourire de Fred, plaisant, aimable, ce jeune homme était fort bon.

"Pas une seconde ais-je pensé à vous laisser seul, mais il en était de même pour mon amie, mais je suis rassurée qu'elle fasse quelque chose en mon absence."

Elle avait posé sa coupe de vin depuis un moment maintenant, et la gorge sèche, elle apprécierait beaucoup un rafraichissement.

"J'accepte volontiers, je commençait à avoir chaud dans cette salle, la danse me plaît aussi, je suis une grande danseuse !

Je vous remercie, vous êtes très amical et votre bonté me plaît."


Mme Donzelle sourit en réponse au petit clin d'œil de son compagnon de soirée.

"Avec plaisir, j'aime beaucoup faire de nouvelles rencontres. Pour ce qui est de mon voyage, tout ce qui m'est arrivé ne vaut pas forcément la peine d'être dit, mais si vous le souhaitez."

Mme Donzelle attrapa la coupe de boisson, qui semblait tout d'un cocktail Provençal.

"A notre rencontre, à cette cérémonie splendide, au Marquis !"

Elle regardait Fred dans les yeux et trinqua avec lui, en un petit *ting*. Puis elle se dirigea vers un coin ou des banquettes et une table étaient installées.

"Asseyons-nous ici, plus au calme pour discuter."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DuchesseSherry

avatar

Nombre de messages : 4471
Province : Poitou
Ville : Poitiers
Date d'inscription : 18/06/2007

Feuille de personnage
Nom: de Marigny Chenaneguène de la Duranxie
Prénom: Déesse
Province: Provence

MessageSujet: Re: Le bal!   Ven 12 Déc 2008 - 4:15

Une boucle brune tomba sur le visage basané, couvrant l'azur de ses yeux où naissait l'ombre d'un orage comme l'horizon noir prédisant la tempête.... Le Loup n'avait donc rien compris depuis le temps?

- Je préfère encore retrouver Torqual comme prévu, lança-t-elle, ignorant si elle est fut entendu de l'artésien s'élançant au secours de la fifille soumise à son papa!

Cherchant le Chancelier, une pensée glissa vers Kinna allons savoir pourquoi! Non d'un tonneau! Et si.... elle avait eu raison à l'époque? Depuis sa petite tournée au sein du SRING en compagnie de Kalanquin, Sherry ne portait-elle pas elle-même le secret d'une proposition à son égard de la part d'un impérial? La réflexion l'énerva et elle se promis de ressortir au moins ce qu'elle avait sur "cette affaire" alors qu'elle accrochait un valet pour mander une des meilleures bouteilles Provençales.


- Troquer la danse pour l'air frais du soir, le bruit par le parfum d'un vin et la liberté de mouvement, plairait-il à mon Cher Homologue?

Sourire en coin, Déesse se tenait à présent aux côtés du Diplomate. Elle regarda évoluer quelques danseurs, parmi eux, nulle trace de Rethy, et ce fut bien une journée où elle aurait aimé que la vie les fasse se croiser...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://baronnie-de-beuil.xooit.com/portal.php
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bal!   Ven 12 Déc 2008 - 12:00

Belissende , tout en dansant avec grand plaisir avec son cavalier, entendait parfois des brides de conversation.
Celà l'amenait parfois a sourire legerement d'un air moqueur.

Son regard passant juste au dessus de l'epaule de Max, elle observait, parfois entre deux silences de son partenaire, les couples evoluant sur la piste et les personnes assises discutant , riant entre elles.

Son regard fut attiré par un jeune homme qui se dirigeait vers la Princesse Driweg.
Elle l'observa un moment , lui trouvant fiere allure.

Il etait d'une beauté peu commune . Fronçant legerement les sourcils, elle reflechissait et etait pratiquement sure de ne l'avoir jamais rencontré.

Surement un des diplomates venus de loin pour assister à cette fête d'independance et à l'annonce des fiançailles du Marquis, pensa t'elle.
Croisant par hasard le regard d'un bleu profond de celui çi, elle ressentit comme un petit pincement au coeur, se sentant completement transparente .

Esquissant un leger sourire, comprenant très bien le sens de ce regard, elle une petite paysanne , ici parmis tous ces nobles ...

Elle reporta alors son attention sur son cavalier, qui lui n'avait pas eu peur de s'afficher avec elle , prenant le risque que celà soit mal vu.
Lui qui etait toujours là lorsqu'elle avait des soucis ou de la peine. Lui avec qui elle passait de merveilleux moments à delirer , à boire , à chanter , à s'amuser.
Plongeant son regard dans celui de Max , elle lui sourit tendrement , les yeux petillants de joie et de bonheur, avant de deposer discretement un doux baiser dans le cou de celui çi.

Continuant de danser et d'accorder ses pas à ceux de Max, celui çi dansant d'ailleurs à la perfection , elle profita de ces precieux instants qui ne se renouvelleraient plus avant longtemps...
Revenir en haut Aller en bas
vitruvio d'agneau

avatar

Nombre de messages : 120
Date d'inscription : 14/11/2008

Feuille de personnage
Nom: d'Agneau
Prénom: vitruvio antonio
Province: Provence libre

MessageSujet: Re: Le bal!   Ven 12 Déc 2008 - 13:44

Vitruvio sourit a Esmerine . Quelques pas sur le parquet et le voila près d'elle .

Dame comment allez vous ?

Il lui pris la main et y posa délicatement ces lèvres .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ingeburge

avatar

Nombre de messages : 215
Date d'inscription : 27/05/2007

Feuille de personnage
Nom: von Ahlefeldt
Prénom: Ingeburge
Province: Provence

MessageSujet: Re: Le bal!   Ven 12 Déc 2008 - 13:56

Ingeburge était toujours ailleurs et se sentait de plus en plus... vaseuse. Elle n'avait rien bu, rien mangé depuis qu'elle avait quitté Entraigues-sur-la-Sorgue mais elle était clairement indisposée. Cela venait sans doute de sa déception et de sa contrariété et elle qui semblait déjà d'ordinaire à dix mille lieues de la réalité était en ce jour encore plus lointaine que d'ordinaire.

La réponse d'Eavan l'avait laissée songeuse et elle s'exclama finalement :

_ Quoi? Depuis si longtemps déjà? Dieu que le temps file, indifférent à notre sort...
Quant aux choses qui se seraient passées depuis, permettez-moi d'en douter. Tout semble exactement identique depuis mon départ, tout paraît figé.


Son regard se perdit un instant dans la contemplation d'une lame de parquet puis, redressant la tête, elle dit encore :
_ Mais comment vous portez-vous? Je ne doute pas que vous devez être entièrement prise par la découverte de votre nouveau fief. Ce sont des instants uniques et précieux, ces premiers contacts avec ses terres et ses gens!

Elle se tut à nouveau, se demandant si boire un peu après n'était pas ce qu'il lui faudrait. Elle en était là dans ses inintéressantes réflexions lorsque se présenta devant Eavan et elle la Baronne de Grimaud. Le visage pâle d'Ingeburge s'éclaira à nouveau en détaillant les traits de la belle Arlésienne. C'état toujours la même surprise pour elle de constater qu'après des mois de rivalités et de remarques acerbes, elle avait trouvé en Anderexia une femme sincère avec qui elle avait nouée une relation amicale nourrie au gré de leurs contacts hélas réduits.
Elle inclina légèrement la tête et répondit :

_ Je crois pouvoir dire que vous ne nous dérangez pas le moins du monde. Nous devisions de la Provence qui est si chère à nos cœurs, n'en déplaise à certains. Je pense que c'est bien là la seule raison de ma présence dans cette bauge...

Elle adressa un sourire entendu à Maitwess et ajouta :
_ Je suis ravie de vous revoir ma dame, réellement ravie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eavan

avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 29
Province : Provence
Ville : Arles
Date d'inscription : 03/06/2007

Feuille de personnage
Nom: Gaelig
Prénom: Eavan Maeve
Province: Prouvenço

MessageSujet: Re: Le bal!   Ven 12 Déc 2008 - 14:27

Eavan commencait à s'inquiéter de la paleur de son interlocutrice. Peut être avaler quelquechose lui ferait il de bien ? Mais qui était elle pour le lui faire remarquer. Qu'il était compliqué de savoir quelle était sa place ... Cela était plus simple en ayant le métier de militaire, toute remarque un peu déplacée aurait été mise sur le compte d'une vie un peu trop martiale pour se préoccuper des convenances.

Quant aux choses qui se seraient passées depuis, permettez-moi d'en douter. Tout semble exactement identique depuis mon départ, tout paraît figé.

Bien sur qu'elle lui permettrait d'en douter, elle n'avait rien à lui interdire cependant elle du détourner un instant le regard vers un couple de danseurs inconnus ... Bien des choses avaient changées, pour elle en tout cas. Eavan n'aimait pas qu'on lise en elle des faiblesses, elle en faisait déjà suffisamment montre à l'occasion de cette soirée. La jeune femme se forca au calme et arbora un visage neutre.

Mais comment vous portez-vous? Je ne doute pas que vous devez être entièrement prise par la découverte de votre nouveau fief. Ce sont des instants uniques et précieux, ces premiers contacts avec ses terres et ses gens!

La jeune femme saisit l'occasion de changer de conversation et de penser à autre chose.

Mon fief est effectivement une source de joie et découvrir cela m'occupe l'esprit comme j'en avais besoin. Malheureusement je vais devoir remettre la suite de cette découverte à plus tard. J'ai prévu un voyage en Bretagne ... pour changer d'air.

Sur un sourire entendu, concluant sa réponse, elle vit arriver la Baronne de Grimaud et lui rendit son salut avec un sourire. Non bien sur qu'elle ne dérangeait pas.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Torqual

avatar

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 04/12/2008

MessageSujet: Re: Le bal!   Ven 12 Déc 2008 - 14:59

DuchesseSherry arrivait auprès du vieux borgne, une bouteille allechante en mains... Elle proposait d'aller prendre l'air. Esquissant une moue de déception forçée et coquine il répondit:

Madame, je m'étais fait une telle joie à l'idée de vérifier mon habileté à épargner vos orteils, mais vos désirs sont des ordres auxquels je m'en voudrai de désobéir.

Puis, murmurant à l'oreille de la jeune femme:

En réalité je vous remercie de tant de sollicitude, vous me tirez la d'un bel embarras.^^

Laissez moi prendre deux coupes pour aller de concert avec cette bouteille, et vous tendre mon bras. Ensuite nous irons la ou bon il vous plaira ma douce enfant. Ainsi aurai je peut être la chance d'en savoir un peu plus à votre sujet et la conjonction d'évènements rares qui on su faire éclorent une créature aussi délicieuse que vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fred1003
Procureur de la CSMP
avatar

Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 17/10/2008

MessageSujet: Re: Le bal!   Ven 12 Déc 2008 - 15:56

Citation :
"Sans problèmes je pourrais vous expliquer mes fonctions, mais j'attends de vous la même chose !"

"Asseyons-nous ici, plus au calme pour discuter."

« Voilà une très bonne idée ma chère, nous serons alors plus tranquille pour discuter, vous m’expliquerez tout sur vos fonctions et les péripéties de votre voyage, enfin, tout de vous et je vous dirai également tout de moi, vous n’avez qu’à me demander, ce sera un réel plaisir ».
Fred lui pris la main par politesse, le sourire aux lèvres, la laissa s’asseoir et s’assit à son tour près d’elle.
Cette Mme Donzelle était vraiment surprenante, tant par sa gentillesse que par grâce si naturelle.


« Cette boisson est fort délicieuse ! Vous me disiez faire partie de l’équipe d’un tribunal, voilà une voie qui m’intéresse vraiment et qui ne doit pas être si facile, déjà le parcours avant d’en arriver là et actuellement ».
« Je suis réellement heureux de vous avoir à mes côtés pour cette soirée et j’ai vraiment hâte d’avoir l’honneur de partager une danse en votre compagnie ».

Il était vraiment ravi de passer de tels moments avec Mme donzelle, cette agréable jeune femme qui semblait si loin de chez elle.

« Je parle, je parle ! Je suis incorrigible, mais vous êtes si avenante que je ne peux m’empêcher d’essayer d’en savoir un maximum sur vous ».
« Veuillez également m’excuser pour tant de curiosité à votre égard, je sais que cela ne se fait point mais je me permettrai de passer outre cette fois ci ».


Fred De Cianfarano se mit à rire avec Mme Donzelle mais il n’allait tout de même pas laisser passer l’occasion d’en savoir plus sur la vie de la si ravissante jeune femme . . .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Driweg Aliéniore

avatar

Nombre de messages : 182
Date d'inscription : 20/11/2007

Feuille de personnage
Nom: De Brocéliande
Prénom: Driweg Aliéniore
Province: Bretagne

MessageSujet: Re: Le bal!   Sam 13 Déc 2008 - 1:13

Erel a écrit:
-Altesse... Permettez-moi de vous inviter à nous rejoindre Sherry et moi, si bien sûr, je ne vous dérange point. Je n'ai pas eu le temps de le faire à l'instant. Vous avez le pas et la parole agile, il faut dire.

Le beau et ténébreux jeune homme était revenu la chercher. La Princesse fut très touchée par cette attention. Elle le suivit avec grand plaisir mais alors qu'ils revinrent là où elle l'avait abordé précédemment, DuchesseSherry avait disparu. Zut alors ! Driweg s'était fait une joie de pouvoir enfin lui demander son nom. Cette femme avait l'air si gentille...
Elle s'exclama alors, rougissante, à l'intention du chevalier servant aux yeux de glace :


_ "Comme j'ai honte ! Voilà que j'ai fait fuir votre amie."

Ses grands yeux émeraude larmoyants témoignaient de son sincère regret.

_ "Nous nous rencontrons pour la première fois et je vous cause déjà du souci... Je suis désolée, Messire de Dénéré."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DuchesseSherry

avatar

Nombre de messages : 4471
Province : Poitou
Ville : Poitiers
Date d'inscription : 18/06/2007

Feuille de personnage
Nom: de Marigny Chenaneguène de la Duranxie
Prénom: Déesse
Province: Provence

MessageSujet: Re: Le bal!   Sam 13 Déc 2008 - 7:11

- Mes désires sont des ordres.... !!? et que chantera sublimement votre verbe à la suite de cette bouteille, humble Chancelier? répliqua-t-elle sur un ton tout aussi taquin, sans une seule arrière pensée, qu'on se le dise!

Elle sourit. Elle préférait ces "Diplomates" clin d'oeil certes peu communs, à l'air lourd du bal. Ou peut-être était-ce ses frustrations? M'enfin! Sherry glissa son bras sous celui de l'Artésien, saluant les coupes d'un oeil ravi puis elle avisa tranquillement la sortie de la salle de bal.

Ainsi donc il se risquait à questionner la Déesse sur sa personne... Un médaillon bien dissimulé le long de son cou et tombant d'à peine directement sur la peau en haut de la poitrine résumait désormais une partie inconnue de tous de sa personne. Néanmoins elle se prêta au jeu dans un sourire en lança tout bonnement:


- Je suis... le fruit d'une éducation dictatoriale et violente, d'abus de pouvoir et d'intimidation..... la fleur épineuse et la mauvaise herbe, tel vais-je me contenter de surnommer devant vous, ceux ayant crû pouvoir me forger à leur vie de clan de rebelles! Il faut croire que mon (sal) caractère a su provoquer l'effet inverse...

Elle songea un instant, sa liberté, elle la payait... mais cela, une autre fois peut-être, lui racontera-t-elle! Et comme s'il lui fallait perpétuellement se couvrir derrière ce voile de mystère, Déesse enchaîna sur autre chose...

- Guerrier.... dit-elle du bout des lèvres, image qui forcément, renvoyait à Wishmerhill Sauvage! Un grand sourire lui fit plisser légèrement les yeux.

- .... et Diplomate... Charmant, jamais je n'ai su faire le saut inverse...

Elle l'entraîna et ils virent le ciel! Un bonheur soudain! Sans parler des arbres! L'univers d'une "noble Sauvageonne"!

- Voilà! C'est cela! Racontez-moi ce qui vous anime à défaut de ces grandes soirées!

Sherry lui "emprunta" les coupes que s'y verse la douce volupté du vin. Sur les lèvres, un petit sourire, un vrai, celui de la Déesse, sans chapeau, elle, simplement!

Alléluia! Qu'on lui enlève pas une Xe fois! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://baronnie-de-beuil.xooit.com/portal.php
Torqual

avatar

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 04/12/2008

MessageSujet: Re: Le bal!   Sam 13 Déc 2008 - 12:08

Raconter ce qui m'anime? Vous prenez la un risque certain, ne savez vous donc pas que les vieux bonhommes de mon espèce ont une fâcheuse tendance à raconter leur vie avec nostalgie, le tout enrobé de détails ennuyeux et sans plus s'arréter?^^

Le vieux borgne sembla un court instant absorbé dans ses pensées, comme figé, perdu dans les méandres du temps, des images lui revenaient en mémoire... Aussi brusquement qu'il s'était tu, il se saisit d'une coupe, puis s'accrochant de sa main libre à une branche basse, se mit à parler.

Il serait préférable de commencer depuis le début alors. Je suis Lombard et comme vous l'aurez remarqué un roturier de la plus basse extraction.^^ Non que je m'appitoie sur mon sort, je crois même en avoir fait mon étendard au fil du temps. J'ai grandi dans les faubourgs de Pavie, gamins des rues, subsistant de ci et de la selon les caprices de dame fortune. C'est en ces temps reculés que je perdis mon oeil... Il n'est jamais bon de se faire attraper à voler les marchands!^^

Peu doué pour les "affaires", ne me restait plus qu'à mettre à profit mon gabarit en optant pour le métier des armes. Et de vous à moi, je me voyais mal finir épicier!^^ C'est donc très tôt que j'ai rejoins les compagnies franches du duc de Milan. Les plaines brumeuses du Pô furent ma seule vrai demeure durant ces années ou nous volions de victoires en victoires, jusqu'au jour ou la coalition papale nous mit en déroute. Déjà fâché avec le clergé à l'époque, notre protecteur vaincu, il ne me restait plus qu'à franchir les Alpes pour repartir de zéro.

C'est au Berry que je m'installai finalement la vingtaine à peine passée. Ce furent sans doute mes plus belles années d'insouciances. Inévitablement je finis par m'enrôler dans l'Ost et en dehors de quelques conflits locaux et de chasses aux brigands, la vie s'écoulait paisiblement... Tavernes, fêtes et rencontres des belles étaient mon quotidien. Et ce cadre apaisant fut du meilleur effet sur mon caractère bouillonnant.

Car si je crois être un homme bon, il me faut bien reconnaître quelques menus défauts! D'un caractère impulsif, capable de colères terribles, je suis irrascible en ce qui concerne les affaires d'honneur. Une fierté qui confine bien souvent à l'orgueil je dois l'avouer, comme si j'avais une revanche à prendre sur le monde entier... Généreux en amitié, je deviens plus dur que le roc envers ceux qui m'ont trompé. Rancunier et adepte de la vendetta, je n'oublie jamais une offense et ne puis me résoudre à pardonner qu'avec grand mal... Voila pour ma vrai nature, vu de l'extérieur, beaucoup m'admirent d'être toujours aussi inflexible et intraitable, en fait ce sont la plus des défauts que des qualités, prisonnier de ma nature, mes soi-disant qualités sont également mes vrais limites.

Et il arriva un jour ou je reçus la lettre d'un vieil ami. Il avait besoin de soldats agguéris pour défendre sa terre la haut, loin dans le nord... Défendre ses terres contre un ennemi plus nombreux, le bras armé de celui qu'il nommait un tyran. Il ne me fallut pas longtemps pour rassembler mes armes et quitter le hâvre de paix berrichon. Je n'ai jamais pu m'empêcher de défendre les causes perdues, allez savoir pourquoi?^^

Puis cette guerre aussi s'est terminée et je décidai de rester en Artois au milieu de mes frères d'armes. De fil en aiguille nous décidâmes d'oeuvrer pour un monde plus juste, et voila comment j'ai atterri en politique.

Je demeurerai néanmoins toujours un étranger et un aventurier aux yeux certains, un personnage peu recommandable et semeur de discorde. Peut être bien après tout, j'avoue être d'une obstination sans bornes et ne jamais abandonner un combat.

Si ma grande carcasse et encore vigoureuse, la vieillesse n'en reste pas moins un naufrage mon enfant, peut être ai je encore quelques années à disposition avant de sombrer dans la décrépitude, mais j'ai admis cela aujourd'hui. Serai je toucher par la sagesse que l'on prête aux "vieux", allez savoir? Toujours est il que j'ai le sentiment d'avoir atteint une sorte de plénitude, une harmonie qui m'autorise enfin à être en accord avec moi même, à m'accepter tel que je suis, avec mes défauts que je peux dés lors tenter de maîtriser!

Voila, vous en savez pour ainsi dire autant que moi sur ce que fut ma vie, ce qui m'anime et la nature profonde de mon âme!^^


Dernière édition par Torqual le Sam 13 Déc 2008 - 12:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Torqual

avatar

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 04/12/2008

MessageSujet: Re: Le bal!   Sam 13 Déc 2008 - 12:10

[HRP] Fausse manip, mouaaaarf, On ne peut même pas supprimer ses posts, c'est ballot ça!^^[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adriano

avatar

Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 18/10/2008

MessageSujet: Re: Le bal!   Dim 14 Déc 2008 - 21:02

Adriano voit le monde qui tourne et écoute attentivement les paroles du pirate, une chaleur l'envahit, est es ce du au verre bu? ou à la présence rassurante? ou une conjugaison de pleins de données?, Adriano baille copieusement et sent qu'un page de son histoire ce clos en cette soirée.

S'approche de son oreille et lui murmure


Oui je veux venir chez toi... connaître un peu de toi

Espère secrètement que la paires d'ailes l'attends quelque part.

Pose sa tête contre l'épaule si forte et s'y accroche. Les yeux papillonne et se ferment.
Des rêves, bercer de montagnes flottant sur des routes, de soleil rouge feu brûlant des trous qui traversent la terre et qui l'emmène ailleurs, à la découverte de l'inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DuchesseSherry

avatar

Nombre de messages : 4471
Province : Poitou
Ville : Poitiers
Date d'inscription : 18/06/2007

Feuille de personnage
Nom: de Marigny Chenaneguène de la Duranxie
Prénom: Déesse
Province: Provence

MessageSujet: Re: Le bal!   Lun 15 Déc 2008 - 7:49

- Eh bien doux Capitaine... Un naufrage! Voyons ce comme une nouvelle aventure, accoster en sera que moins difficile, qu'en dites-vous?

Le silence venait de quitter la Dona qui fascinée, écouta divinement le récit du bel Artésien. Un sourire planait parce que ciel! Bien qu'un peu moins vieillotte (enfin, qu'en sait-on en fait ^^), ils se ressemblaient! Et c'était bien là le problème pour notre Déesse, "friendly" plus que Diplomate devant les âmes en lesquelles elle se retrouvait pour une ou l'autre raison! Elle lui trouva une certaine sagesse mais se garda bien d'en parler, il la découvrira bien de par lui-même au détour d'une situation, savait-on!

- Allez, trinquons, voulez-vous? À ces gens qui ont cette force de caractère les rendant moins corruptibles, à la roture comme ils disent, dont n'importe quelle Contrée a besoin pour se maintenir qu'il déplaise... À nos Provençaux, en ce jour de l'Indépendance, nous en avons oublié la simplicité de certains au nom "d'importants visages" autres et pourtant cela est leur liberté, leur laboure, leur implication dans un processus qui a aussi besoin de la base.... Parle parle... on connaissait ce refrain! Tss!

Déesse soupira. Encore la politique, toujours la politique au bout des lèvres! Mais elle enchaîna:

- À la beauté des rencontres Et à l'Artois, Province amie, battante, fascinante! Qu'elle puisse se tenir, encore... et encore!


Le riche liquide s'imprégna au fond de la dénommée DS du Tonneau à une époque où elle prenait encore le temps de vivre en dehors d'Aix ou d'Avignon, quand l'amour des Grands Chemins ne l'emportait point non plus... L'image de Brignoles lui vint, les oiseaux de nuits défiant les limites des sens, créant et recréant un présent sans ombres ni lendemain... Sa Majesté s'y était aussi prêté à ces soirées, à Aix...

- Il serait hypocrite que de raconter l'histoire de toute noblesse sans y mêler fêtes, chansons paillardes et quelques abus.... Osons être, comme dirait un Provençal que j'apprécie particulièrement!

La Chancelière se leva brusquement, déposa sa coupe et recula. Ils se trouvaient en dehors du chemin, quelques arbres traînaient et sous une étrange lune voilée, une silhouette serra un châle couvrant ses épaules et enchaîna une improvisation de pas suivant un clin d'oeil chanté en l'honneur des Provençaux! Ses jolies boucles brunes volaient et au fond du coeur une inaudible voix cria "Vive Valeque!". Tien tien!

[hrp:Je sais, pas trop d'époque mais la flemme de chercher musique et paroles concordant... alors prenons les mots! Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://baronnie-de-beuil.xooit.com/portal.php
Deminerve

avatar

Nombre de messages : 1151
Date d'inscription : 31/05/2007

Feuille de personnage
Nom: D'Eaglia
Prénom: Deminerve
Province:

MessageSujet: Re: Le bal!   Lun 15 Déc 2008 - 16:38

Deminerve dansait, regardant sa cavalière. Il n'était pas à habituer à tant de choses. Lui qui venait toujours seul aux soirées, s'éclipsait dès qu'il le pouvait. Lors de son propre anoblissement, il était reparti avant le banquet. Il sourit. En fonction des pas, un rayon de lumière éclairait plus que les autres Crystale. Il ne put ne pas penser à son séminaire, ces fleurs blanches dans l'église, des mirroirs, quelle fantastique idée. Elle, elles brillaient de mil éclats. Il n'osa cependant le dire. Il lui souffla quelques mots

Vous dansez fort bien.

Après quelques morceaux, Deminerve vit sa suzeraine. Que faisait une Archevêque, comme elle, dans cette salle, en ce lieux. Il jugea qu'il était temps de présenter sa cavalière.

Dame Crystale, accepteriez-vous de faire connaissance avec ma Suzeraine?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Torqual

avatar

Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 04/12/2008

MessageSujet: Re: Le bal!   Lun 15 Déc 2008 - 19:10

Torqual fut amusé de la réaction de son hôtesse, virevoltant parmis les arbres telle une nymphe, elle semblait inspirée par les rayons de lunes irréels qui jaillisaient à travers les frondaisons. Le sourire qu'elle affichait était communicatif et rafraichissant... En écho il leva sa coupe:

A l'amitié alors, qu'elle soit longue et prospère!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crystale

avatar

Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 22/11/2008

MessageSujet: Re: Le bal!   Lun 15 Déc 2008 - 19:13

Leur regard ne faisait qu'un suivant le rythme de la musique. Leurs corps valsant au gré de leurs mouvements sur une merveilleuse mélodie. Il lui souffla quelques mots à l'oreille, Crystale rosit légèrement, amusée et gênée tout à la fois.

Vous êtes un excellent cavalier mon cher ! Vous avez du avoir la chance de pratiquer vos prouesses de danseur en d'autre évènement mondain... Danser avec vous m'est fort agréable, je dois bien l'avouer.

Les morceaux s'enchainaient, Deminerve se révèlait être un formidable cavalier. La jeune femme savourait chacunes des danses, la compagnie de l'homme lui étant de plus en plus agréable.

Dame Crystale, accepteriez-vous de faire connaissance avec ma Suzeraine?

Crystale fut ravit et acceptat, non sans être légèrement nerveuse, de rencontrer une personne d'importance. Elle replaca discrètement sa chevelure et suivit Deminerve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bal!   Lun 15 Déc 2008 - 22:34

La Lune rayonnait maintenant dans le ciel du petit Provençal.... Moment aussi rare qu'intense pour ce père qui ne l'est point pourtant.
Douce nuit Avignonaise, Sainte nuit d'hiver, tout s'endort sans un bruit.
Il était temps désormais de rendre le petit ange brun à sa mère soleil.

Tiens je te rends no.. ton fils. Je crois qu'il est parti dans des voyages imaginaires pour l'instant. Il m'a dit que vous alliez reprendre les routes ?
Le Tolosan regarda alors la Provençale avant de poser une dernière fois sa main sur les cheveux du pitchot de Marseille. Lui aussi reprendrait bientôt la route cette nuitée.
Revenir en haut Aller en bas
Maitwess

avatar

Nombre de messages : 1127
Province : Provence
Ville : Arles
Date d'inscription : 23/05/2007

Feuille de personnage
Nom: Pampalone
Prénom: Anderexia
Province: Provence

MessageSujet: Re: Le bal!   Lun 15 Déc 2008 - 23:25

_ Je crois pouvoir dire que vous ne nous dérangez pas le moins du monde. Nous devisions de la Provence qui est si chère à nos cœurs, n'en déplaise à certains. Je pense que c'est bien là la seule raison de ma présence dans cette bauge...

Anderexia aimait la franchise, l'hypocrisie et le mensonge lui faisaient horreur, même si elle avait également versé dans ces travers autre fois, par faiblesse, dont elle avait infiniment honte aujourd'hui.
C'est pour cette raison qu'elle ne put que sourire en entendant les paroles d'Ingeburge. C'était l'une des raisons pour lesquelles elle appréciait le Primat, son honnêteté, et son abnégation. Un peu comme Enimia ont elle adorait la compagnie.


_ Je suis ravie de vous revoir ma dame, réellement ravie.

Moi de même votre Altesse. Et j'espère que vous nous gratifierez souvent de votre bienveillante présence.


Anderexia savait fort bien que le Primat n'était pas appréciée de tous, mais qui l'était de toutes façons...
Mais elle ne pouvait oublier le dévouement de cette femme lorsque Arles avait été touchée par la peste, qu'il avait alors semblé à Maitwess que les provençaux les laissaient mourir dans leur coin, excentrés à l'ouest. Quelques uns étaient venus, médecins, militaires, la baronne Eavan était d'ailleurs de ceux-là, et parmi eux, Ingeburge était venue prier, prenant le risque d'être également condamnée par la maladie. Rien ne pourrait effacer de la mémoire de l'arlésienne cette image de bonté et d'altruisme, pas même les insultes répétées, émanant parfois même des plus haut placés. La politique salissait tout, mais le Très Haut savait reconnaître les valeureux.

Elle se sentit soudain profondément désabusée, et n'eut qu'une idée en tête : sortir, s'éloigner de ce lieu sans âme dédié au paraître et à la luxure, et retrouver la chaleur de ses deux hommes. Le grand et le petit.

Elle fit une révérence pour saluer Ingeburge.


Votre Altesse, si vous voulez bien m'excuser, je n'ai guère envie de partager ces danses, et l'air commence à être trop vicié à mon goût.
Je vais me retirer, j'estime avoir fait suffisamment acte de présence pour mon époux et moi.
Prenez soin de vous !


Elle avait lancé cette dernière phrase sans même réfléchir à la bienséance, pouvait-on être familière avec une princesse, n'était-ce pas déplacé ? La femme embagouzée, dont les doigts richement ornés faisaient toujours l'admiration de la coquette baronne, avait l'air si pâle... Il fallait espérer qu'elle ne prenne pas ombrage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le bal!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le bal!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château d'Avignon :: VILLE D'AVIGNON :: Grande place d'Avignon-
Sauter vers: