AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Grand Concours de Poésie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eavan

avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 29
Province : Provence
Ville : Arles
Date d'inscription : 03/06/2007

Feuille de personnage
Nom: Gaelig
Prénom: Eavan Maeve
Province: Prouvenço

MessageSujet: Grand Concours de Poésie   Ven 21 Nov 2008 - 23:02

Citation :
Vous aimez la Provence et voulez célébrer son Indépendance par votre art oratoire ?

Vous vous sentez l’âme d’un troubadour ?
Et bien cela tombe bien … Le Comité des Cigales vous propose de ...



Jouer les poètes !



Nous organisons un GRAND concours de poésie !



Venez proclamer votre amour pour la Provence, pour notre indépendance. Lorsque chacun d'entre vous se sera exprimé, nous vous inviterons à voter pour votre poème préféré (vote secret, à envoyer à Eavan par MP).


Nous vous demandons que l’œuvre –qui ne doit pas être excessivement longue, sauf si vous êtes particulièrement inspirés !– soit si possible en vers (ou au moins des assonances, même des vers libres).




Délai : nous vous demandons de vous présenter sur l'estrade pour lire votre poème avant le mardi 2 décembre de l'an de grâce 1456, date officielle d'ouverture des votes.

Point important : nous vous demandons de concourir dans la courtoisie, aussi tout propos insultant sera sanctionné d'une disqualification.

Décompte des votes : dans un soucis d'impartialité, nous vous assurons que la personne qui rassemblera les votes (Eavan) ne participera pas à l'épreuve autrement que pour l'animer.




Alors il ne reste plus qu’une chose à faire : à votre imagination !





Le Comité des Cigales


_________________


Dernière édition par Eavan le Lun 1 Déc 2008 - 0:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farok II

avatar

Nombre de messages : 510
Province : Viguerie de Marseille
Ville : Viguerie de Marseille
Date d'inscription : 23/07/2007

Feuille de personnage
Nom: Pazzi
Prénom: Farok
Province: Viguerie de Marseille

MessageSujet: Re: Grand Concours de Poésie   Dim 23 Nov 2008 - 21:59

Farok da Pazzi était prompt à réagir à tous les arts qui pouvaient vanter sa terre d'adoption, et profita de son séjour en Avignoù pour ce second anniversaire pour faire circuler divers textes.

Citation :
Dans le tumulte que les armes couvaient,
S'esquissait l'ire des dieux, géants écueils,
Adulés
Qui poussaient sans honte les hommes à l'orgueil :
Les ventres des bombardes menaçaient
D'accoucher,
Si peu qu'on y pense, à tout instant malgré,
De notre bon roy René, Provence en deuil.

Volonté divine osa sévir au saint moment,
Guidant les errances des glorieux ainés ;
Car la Provence
Ainsi hérita, en sus de l'insigne destinée,
D'une liberté qui fut, aux matins bénissants,
L'espérance
Autant qu'on y agrée, à tout instant j'attends,
De notre bon roy René, Provence en deuil.

Espoir de francs été car liberté conquise !
Et tous alors oeuvrâmes à la félicité.
Tel fut vain,
Car soudain elle s'en fut, Vertu adorée,
Grandeur ! Velut luna statu variabilis :
Tel advint
Que nostalgie naquit, par les uns louée,
Les autres n'admettant que d'eux l'on doute.

Ouvrons nos cœurs aux lustres du passé,
Chérissons ces faits d'un autre temps :
Avisons
Nos enfants de ces époques aux us puissants
Que la mémoire ne saurait défier.
Et veillons
A ce que le souvenir de ces antiques instants
Dans nos cœurs ne s'évanouisse à jamais.


- Casa da Pazzi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anaboten.kanak.fr/
Farok II

avatar

Nombre de messages : 510
Province : Viguerie de Marseille
Ville : Viguerie de Marseille
Date d'inscription : 23/07/2007

Feuille de personnage
Nom: Pazzi
Prénom: Farok
Province: Viguerie de Marseille

MessageSujet: Re: Grand Concours de Poésie   Lun 24 Nov 2008 - 20:56

Citation :
A Marseille, en Comtat de Provence la belle,
Une langue, celle du lieu, y vaut toutes les perles
Que l'empire peut offrir à Aix la Chapelle.

Car libre est la Provence, libres ses habitants
Quand bien même plus au nord croasserait le merle
Qui se prend pour un aigle, ou pour le Tout-Puissant,

Et le saint empereur, brillant par son absence,
Charmé par les beaux yeux de ses doux conseillers,
Tenu par leurs mensonges dans une douce ignorance,

Regarde la Provence, proclame fermement
"Voilà les enfumés ! Je m'en vais les calmer !"
En se montrant digne de ses aïeux Normands.

A Marseille en Comtat de Provence la belle
Gens de peu attirés par l'étrange nouvelle :
L'empereur n'usurpe plus la couronne des Boson !

Ils apprennent que les tailles ne seront plus levées
Que pour leurs élevages et leur sécurité.
L'empereur ne fauche plus nos blés et nos fistons !

Ils se rendent à l'église ; y disent à Aristote
Leur joie de se savoir libérés du despote.
L'empereur ne règne plus sur nos vies et nos asmes !

Cette étrange journée pour toujours nous orne
Des glorieux lauriers d'un "Libertat, bonjorn !
Car l'empereur enfin, ici, chacun le damne.


- Casa da Pazzi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anaboten.kanak.fr/
Edorazio

avatar

Nombre de messages : 759
Province : Provence Libre
Ville : Marselha (tombe) / Avinhon (âme)
Date d'inscription : 03/01/2008

Feuille de personnage
Nom: Da L'Escala
Prénom: Edorazio Pablo Michaëlangelo
Province: Provence Libre

MessageSujet: Re: Grand Concours de Poésie   Mar 25 Nov 2008 - 14:04

Lorsqu'il en trouva le temps, Edorazio composa un petit alexandrin de circonstance.


As-tu vu la blanche fée au front pur et bel ?
La pâleur du teint et la blondeur des chevels ?
Venue d'une contrée de froid et de fierté,
Sa terre natale, qu'elle a du quitter.

Entends-tu les soupirs, la joie, la tristesse
Des acteurs de ce jour précédent la messe ?
Elle vient épouser le Lion défiant
Le Corbel qui se prend pour un Aigle d'antan.

Brocéliande est bien loin de nos vignes,
De nos terres à la flore, à la faune insigne :
Ses couleurs et ses gens, puissent-ils lui plaire !

Ici, point d'hermines, ni rigoureux hiver ;
Lynx, cavals salvages, et caleurs dès printemps,
Des flors si belles que s'y attarde le temps.


Puisse Sa Majesté s'épanouir céans.
Puisse-t-elle gouster aux charmes nonchalants
De notre Provence, Libre de son destin,
De parcourir avec Elle ses plus bels camins.

La bienvenue, nous lui souhaitons tous.
Nos ondes marines, flors, oisels, lynx et ours,
Nous lui offrons, heureux, pour sa félicité,
En espérant qu'elle saura les apprécier.

Qu'ainsi, l'union bénie de deux peuples libres
Soit moult sanctifiée par le bonheur ivre
De celle qui sera notre Souverraine.

Aussi je souhaite que parte sa peine
Qu'elle puisse règner en toute majesté
Car en ce jour divin, je loue sa belleté.


Il se dit que, si le Marquis l'y autorisait, il le lirait peu au dessert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heloïse

avatar

Nombre de messages : 23
Ville : Ais
Date d'inscription : 27/09/2008

Feuille de personnage
Nom: Beogora-Bertry
Prénom: Héloïse *Ascram*
Province: Provence Libre

MessageSujet: Re: Grand Concours de Poésie   Ven 28 Nov 2008 - 21:03

Elle était arrivée de bon matin, sans en parler à qui que ce soit, et avait passé la journée à déambuler dans les rues d’Avignon. Elle ne regrettait pas sa venue, la ville valait le détour.

Elle s’arrêta à l’étal d’un marchand qui proposait des galettes faites d’une farine de… fèves, sans doute… Elle en acheta une qu’elle engloutit à toute vitesse, après l’avoir arrosée d’huile d’olive, satisfaisant ainsi son appétit. Ramassa près de l’étal quelques parchemins jetés là par un passant peu respectueux de leur valeur, les glissa dans sa besace, reprit son cheminement hasardeux.

Ses pas la menèrent jusqu’à une grande place, emplie d’une foule hétéroclite. Surprenant, toutes ces taches colorées qui semblaient posées là pour faire joli, mais sans aucune réelle communication entre elles !!! Des accents, des odeurs, des murmures….. Un brouillard lumineux….. Elle regardait, fascinée, ses doigts fourmillaient, une envie de peindre la scène la démangeait.
Puis elle réalisa soudain à la vue d’une affiche qu’elle était ici sur le domaine marquisal….. Et qu’elle avait échappé aux discours. Mieux valait pour elle s’éloigner avant que ses pensées ne prennent forme audible.

Au détour d’une place, elle aperçut son époux en conversation « diplomatique » et tourna aussitôt les talons, priant pour qu’il ne l’aie point vue. Surtout que sa tenue n’était pas des plus élégantes, c’est le moins qu’on puisse dire, ses éternelles braies qui, quoiqu’on en dise, sont très pratiques pour courir et sauter les ruisseaux, ne l’avantageaient pas forcément. Soufflant sur une mèche qui lui tombait sur les yeux, haussant les épaules, elle continua à fureter de ci de là, se fichant complètement, après tout, de ce que l’on pouvait penser d’elle. Elle existait, cela lui suffisait.

Elle tomba en arrêt devant une autre aff«iche annonçant un concours de poésie. Tiens, tiens…Lecture faite, "Venez proclamer votre amour pour la Provence, pour notre indépendance"… "tout propos insultant sera sanctionné d'une disqualification." Sourire…

Elle se demandait pourquoi, comment, l’on pourrait être insultant envers la Provence. La Provence est la Provence, elle est la terre de Provence, elle est ses bois, sa mer, ses villes, sa culture… A moins que…. Elle venait de comprendre…. Le Marquisat des Alpes Occidentales s’imaginait être la Provence.

Ses pensées virevoltaient déjà, fugaces et difficiles à épingler…. Cherchant un endroit où s’installer pour pondre ses derniers délires, elle avisa une taverne où elle pénétra sans hésitation, s’installa près d’une fenêtre, afin de bénéficier du spectacle des allées et venues. Commandant d’une voix claire au tavernier en place un pichet de vin rouge, du pain et du fromage, elle sortit de sa besace quelques gousses d’ail qui feraient merveille. Elle n’avait pas à séduire, ce jour, juste jouir de la vie.

Sortant les parchemins trouvés, qu’elle voulait utiliser pour y poser le mots qui lui viendraient, elle s’aperçut qu’un poète y avait déjà confié les siens. Se mit à lire. Il lui semblait bien reconnaître là la patte du « fameux » Viguier Marseillais, le Baroun Farok. Dès qu’elle le pouvait, elle écoutait ses interventions qui avaient le don de l’amuser, ce qui n’était probablement pas son but d’ailleurs… Il y avait chez cet homme là quelque chose qui lui forçait le respect….. Certainement pas son avidité, quoique… Cette avidité paraissait tellement naturelle. Elle ne doutait pas un instant qu’il puisse inspirer dans le futur un personnage de comédie…
Non, il lui semblait qu’il était l’un des rares à éprouver un réel attachement pour la culture provençale.

Il faut dire qu’ils n’étaient pas si nombreux, les Provençaux pure souche ! Elle-même, née à Cambrai, avait vagabondé durant trois années avant de se fixer, cinq mois plus tôt, sur cette terre qu’elle apprenait à connaître, et qu’elle aimait déjà, en dépit de toute logique. C’était un coup de cœur, un coup de sang. Et ses dents grinçaient lorsqu’elle entendait parler la langue, dépitée qu’elle était de n’en comprendre que des bribes. N’existait-il pas sur cette terre un professeur, désintéressé - après tout, sa fortune n’était pas bien grande - capable de lui en dévoiler la beauté ?

Sa songerie fut interrompue par l’arrivée d’un équipage. Elle vit sortir une femme brune, tout de noir vêtue. Un sourire apparut sur son visage quand elle reconnut Son Eminence Ingeburge, celle qui serait toujours son archevêque, celle qui l’avait baptisée, fiancée, mariée et faite diaconesse. Elle se demandait quelle folie avait pu la pousser à venir jusqu’ici, où elle n’était sans doute pas la bienvenue. Nouveau sourire fugace. Puis elle revint à sa lecture, tout en vidant consciencieusement son pot de vin, se demandant qui était le bon Roy René. Prise de conscience de ses lacunes….







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
esmerine_de_marseille

avatar

Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 27/04/2008

Feuille de personnage
Nom: De Cianfarano
Prénom: Esmerine
Province: MAO

MessageSujet: Re: Grand Concours de Poésie   Sam 29 Nov 2008 - 17:30

Hummm...un poème pour célébrer l'Indépendance...Intéressant
La jeune femme franchi l'estrade le rouge au joues, donne le parchemin sur lequel est écrit son poème et se tourne pour le réciter. Tousse légèrement, prend un air solennel, porte sa main droite sur son cœur et se lance…


Mon poème s'intitule:
Fierté Provençale

Belle et Fière Provence! Fertile de Promesses et de Passions
Tu as jalousement porté en ton sein l’Enfant d’une Patrie engagée,
Engendré du désir viscéral entre l’Espoir et nos Convictions
Donnant naissance il y a déjà deux ans à notre chère Liberté…

Hostile envers ces détracteurs qui osent encore ignorer ton nom
Dignement tu leur tiens tête sans jamais en amputer tes idéaux
Si durement acquis par une lutte acharnée emportée par la raison
Chaque allier gagné est un pas de plus vers un monde Nouveau…

Provence! Terre baignée d’un Soleil irradiant toute tes beautés
Que dans le cœur de ta nation soient à tous jamais gravé le souvenir
Du rêve d’un Peuple et de sa volonté qui enfin est devenu réalité…
Vive la Provence Libre! Longue vie à l’Indépendance et son Avenir!


Esmerine n'attend pas de voir si son poème est apprécier et se sauve aussi vite qu'elle est arrivée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eavan

avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 29
Province : Provence
Ville : Arles
Date d'inscription : 03/06/2007

Feuille de personnage
Nom: Gaelig
Prénom: Eavan Maeve
Province: Prouvenço

MessageSujet: Re: Grand Concours de Poésie   Lun 1 Déc 2008 - 0:44

Oyez oyez,

Il ne vous reste plus que jusqu'à demain soir pour participer et déposer un texte ou bien le lire si vous l'osez.



Eavan après avoir fait son annonce s'en va faire passer le mot parmi les gens du peuple qui ne semblent pas se sentir à leur place en Avignon.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eavan

avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 29
Province : Provence
Ville : Arles
Date d'inscription : 03/06/2007

Feuille de personnage
Nom: Gaelig
Prénom: Eavan Maeve
Province: Prouvenço

MessageSujet: Re: Grand Concours de Poésie   Lun 8 Déc 2008 - 7:54

Oyez oyez, les votes sont ouverts !

Venez signaler qui de :

- Farok II
- Edorazio
- Esmerine

a selon vous écrit et déclamé le plus beau poéme de cette fête.
Envoyez moi votre vote pour récompenser le dit poète.

Le Comité des Cigales remercie d'ors et déjà les trois poètes pour leur participation.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Grand Concours de Poésie   Lun 15 Déc 2008 - 23:06

Esmééééééééééééééééé !!!
Revenir en haut Aller en bas
Eavan

avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 29
Province : Provence
Ville : Arles
Date d'inscription : 03/06/2007

Feuille de personnage
Nom: Gaelig
Prénom: Eavan Maeve
Province: Prouvenço

MessageSujet: Re: Grand Concours de Poésie   Mar 16 Déc 2008 - 1:04

Bon puisque certains ont l'air particulièrement ... sourds ou illétrés ... Par MP ... Sinon je ne compterais pas ...

Aller je laisse 24h, après j'annonce.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eavan

avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 29
Province : Provence
Ville : Arles
Date d'inscription : 03/06/2007

Feuille de personnage
Nom: Gaelig
Prénom: Eavan Maeve
Province: Prouvenço

MessageSujet: Re: Grand Concours de Poésie   Mer 17 Déc 2008 - 1:05

Citation :
Oyez oyez,

Voici les résultats du Grand Concours de Poésie.
Mais tout d'abord, que chaque participant soit particulièrement remercié d'avoir offert un peu de son temps à ce concours, avoir offert un peu de lui, de sa passion aux oreilles et aux yeux de tous.

Peu de gens toutefois ont envoyé leur avis à mon pigeonnier. Mais qu'à cela ne tienne, il s'est quand même dégagé des votes deux ou trois petites choses.


Son Excellence di l'Escala n'a récolté aucune voie. Il est remercié de sa prestation bien entendu.

Esmérine de Cianfarano a quand à elle récolté quelques voies.

Le Baroùn Farok aura récolté le même nombre de voies que la participante à notre concours.


En conséquence, je déclare un ex aequo entre lo Baroùn i Esmérine de Cianfarano.
Vive l'Indépendance.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Grand Concours de Poésie   Mer 17 Déc 2008 - 23:58

Esméééééééééééééééééé !!
Revenir en haut Aller en bas
Driweg Aliéniore

avatar

Nombre de messages : 182
Date d'inscription : 20/11/2007

Feuille de personnage
Nom: De Brocéliande
Prénom: Driweg Aliéniore
Province: Bretagne

MessageSujet: Re: Grand Concours de Poésie   Sam 20 Déc 2008 - 11:01

Driweg applaudit gaiement la Baron Farok qui avait eu sa préférence, sa future nièce Esmerine ainsi qu'Edorazio qui l'avait gâtée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Grand Concours de Poésie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Grand Concours de Poésie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TUTO] Le Grand Jaggi
» WoW : Arena Grand mêlée
» [Résolu] Grand FaceSet
» Résumets des Grand Héros HL
» Tu sais pas quoi faire quand tu seras grand?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château d'Avignon :: VILLE D'AVIGNON :: Grande place d'Avignon-
Sauter vers: