AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Discours du Marquis et de la Comtesse {22 Novembre}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
UterPendragon

avatar

Nombre de messages : 38
Province : Ecclésiastique d'Arles
Ville : Toulon la Belle !
Date d'inscription : 02/03/2008

Feuille de personnage
Nom: Von Frayner-Embussy
Prénom: Aymé
Province:

MessageSujet: Re: Discours du Marquis et de la Comtesse {22 Novembre}   Dim 23 Nov 2008 - 23:21

Il avait, durant plusieurs instants, discuté avec ses chers collègues Hersende et Rhadamentes, après avoir hoché vigoureusement la tête à la proposition de celle-ci d'aller boire un petit verre. S'étant fait servir un pastis, qui lui rafraichit sérieusement le gosier, il salua ses deux compères, avant de faire une petite tournée. Aymé se dirigea donc directement vers Chrysopale et Yunette :

Mes chères amies ! Ma sonneuse de cloches... Comment vous portez vous? Je suis enchanté de voir que je ne suis pas le seul toulonnais à pointer le bout du nez dans le coin.

Il tendit son doigt au jeune fraichement nommé Galaad, qui l'attrapa et tira de sa force de nourrisson. Il lui sourit, tandis que le bambin gazouillait et souriait. Vint quelques instants après Eavan, à qui le vieil évêque donna l'accolade :

Ma Sœur, ravi de vous revoir !

Puis, après les avoir longuement saluées, il fit quelques pas, et rejoignit Fufa des Bois - le surnom qu'Aymé lui préférait -, le salua amicalement :

Bonjorn Baroun ! Voici plusieurs mois déjà que nous nous sommes vus... Êtes vous rentré de votre voyage au Limousin? Tout ceci fut-il productif?

Puis, il salua aussi Océane, DuchesseSherry et Mait', trois jeunes femmes vigoureuses ( et jolies, il faut le dire) qu'il appréciait grandement, quoi qu'en disent certains. Il profita aussi de l'occasion pour passer faire un coucou à Polux, qui trainait dans le coin, puis s'approcha de Richelieu, qui était par ailleurs en discussion avec le primat de Bretagne :

Mon Frère, Eminence. Je gage que le voyage depuis votre lointaine Bretagne fut agréable, quoique le temps va en se rafraichissant...

Il s'inclina légèrement face aux différents nobles et non-nobles Bretons :

Aymé Von Frayner-Embussy, évêque de Toulon, recteur de l'ordre grégorien, hospittler teutonique, professeur dans de multiples séminaires, théologue du Saint Office, diplomate romain, pour vous servir !

Alors, il écouta le discours du marquis... deux ans... il s'était rendu au sacre de Lordfear, officié par Inorn, alors qu'il venait à peine d'être nommé secrétaire apostolique. Depuis, il avait rejoint la Provence, terre qui lui était chère, et qu'il aimait du plus profond de son être. Puis, la comtesse... Ah, il y en avait eu des conflits afin de savoir qui accéderait au trône, ils étaient restés bloqués à six voies contre six longtemps, et finalement, il avait semblé au vieil homme qu'on disait plein de sagesse qu'il serait préférable pour lui de se retirer. Il ne l'avait pas fait entièrement, mais juste mis en place le nécessaire pour qu'il y ait un comte, ou, en l'occurence, une comtesse. C'est les larmes aux yeux qu'Aymé entendit les paroles de la jeune femme, qu'il finissait par apprécier. Lorsque le silence se fit, il décida qu'il était temps de s'occuper d'une personne qu'il n'avait pas vu depuis bien des années...

Quelques pas suffirent pour le mener près de Torpedo, il le regarda un instant, et brusquement, une nuée de souvenirs s'attaqua à lui. Alors qu'ils combattaient dos à dos afin de défendre le bastion de Toul, qui cédait peu à peu sous les coups des brigands, bien supérieurs en nombre. Tout semblait perdu, mais ils étaient parvenus à fuir, tant bien que mal. La cavalerie envoyée par le colonel Cipic avait été décimée par les archers, il ne restait presque plus qu'eux, seuls... Alors ils se battaient, l'un usant de son épée, tranchant membres dans des effusions de sangs infernales, l'autre faisait tournoyer avec une grande facilité son baton de combat improvisé. Ou bien les beuveries dans la taverne de l'Ost, les discussions dans les partis qu'ils avaient tous deux rejoints, ainsi que les autres combats qu'ils avaient rudement mené. Il l'avait aussi marié, lorsque la voie religieuse s'était imposée à Aymé, il l'avait aussi "divorcé", lorsqu'il avait ordonné Mayella... Cet homme qu'était Torpedo, son ami, son frère de combat, son frère de cœur, il ne pouvait faire autre chose que de le dévisager, lui, pauvre vieil homme dont la carrure d'antan avait disparue sous les rides...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristòl

avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 22/11/2008

MessageSujet: Re: Discours du Marquis et de la Comtesse {22 Novembre}   Dim 23 Nov 2008 - 23:25

-« Vos Grandeurs, c'est un plaisir de vous voir célébrer avec nous la fête de l'indépendance provençale. Doit on comprendre de vos présences que vous souhaiter approfondir les relations entre Provence et Languedoc, afin de dépasser l'incroyable neutralité qui lie actuellement deux pays voisins...ou doit on considérer vos présences comme un simple geste amical..?

Je sais que ce n'est pas forcément le moment pour parler diplomatie, mais que voulez vous, en tant qu'ancienne Vice chancelière, je ne me refais pas. »


Quand cette jeune femme, qui n'avait pas ces atours féminins qui savaient enserrer les silhouettes gracieuses d'une chape de désir, vint le voir, Cristòl inspira fortement. Grand dieu, il n'aurait pas dû porter les chaudes couleurs du Languedoc ! Il avait espéré l'incognito... Mais il n'y avait pas d'incognito, dans une foule d'ambassadeurs et de voisins.

Il força un sourire diplomatique, eut une légère inclinaison de la tête.


-« Adissiatz, Eicelença. Notre présence est presque secrète, même si je constate que cela ne l'est pas resté. Nous venons juste... Goûter l'air provençal. Mais, dites-moi, qui êtes-vous ? »

Il n'eut guère le temps de parler plus, ni même d'écouter une réponse, s'il devait y en avoir une. Un homme s'était approché de Tithieu, et l'entretenait en des mots qui déplurent fort au Comte.

-« Je te préviens; dis à ton ami de taire les paroles qui outragent Bretagne sinon cela finira mal et tu sais de quoi je parle...
C'est d'une princesse de Bretagne dont il parle...
Rends lui ce service...Veux-tu ? »


Il serra le poing, et une fois encore, ce soir-là, sa voix d'ordinaire posée et polie s'envola vers des tonalités plus tranchantes.

-« Qui que vous soyez, apprenez à écouter ce que vous entendez. Je n'ai insulté ni Breizh ni ses joyaux, et tout au plus ai-je pu dire qu'ils étaient si désirables que mieux valait de point les approcher, par crainte du péché.
Qui êtes-vous, Messire, qui prenez des intermédiaires pour exposer vos griefs ? »


_________________
[HRP] LJD Tithieu est absent ce soir ^^ [/HRP]


Dernière édition par Cristòl le Dim 23 Nov 2008 - 23:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaumetell

avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 22/11/2008

MessageSujet: Re: Discours du Marquis et de la Comtesse {22 Novembre}   Dim 23 Nov 2008 - 23:28

IOh ne dites donc point que vous êtes une peste où alors...je n'aurai de mots pour qualifier les vrai...

Il sourit et finit son verre, décidément, il aura à tâche de gouter à tout ce soir. Il ne voulait pas mourir idiot et mourir...il le devra à coup sur, par conséquent il se doit de gouter rapidement les mixtures.

Il fit donc remplir les verres d'une nouvelle bouteille


Goutez donc celui-ci pour voir, sa senteur est puissante, on y sentirait presque l'humus des écorces d'arbre non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karealyn

avatar

Nombre de messages : 6
Ville : Aix
Date d'inscription : 09/10/2008

Feuille de personnage
Nom:
Prénom:
Province:

MessageSujet: Re: Discours du Marquis et de la Comtesse {22 Novembre}   Dim 23 Nov 2008 - 23:29

Karea entendit une voix connue juste à côté d'elle, sourit, et fit face à Doch.

Tu as rebrousser chemin ? tu as bien fait !! Je vais très bien, et toi pas trop fatiguée ? Attends je reviens de suite.

Karea va prendre trois verres à la buvette et revient en proposer à Hersende et Doch avec qui elle trinque.

Je suis contente de te revoir ...Tu as manqué les discours..dommage. Si on allait se mélanger à la foule ? Et profiter du banquet aussi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eavan

avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 29
Province : Provence
Ville : Arles
Date d'inscription : 03/06/2007

Feuille de personnage
Nom: Gaelig
Prénom: Eavan Maeve
Province: Prouvenço

MessageSujet: Re: Discours du Marquis et de la Comtesse {22 Novembre}   Dim 23 Nov 2008 - 23:32

Eavan acquiesta et prit Celia dans ses bras sans hésiter. Il y a quelques temps encore elle aurait marqué un temps d'hésitation mais là non ...
Chrys était nerveuse et cela se voyait, autant lui faciliter la tache. Ensuite elle la rejoignit sur l'estrade.
Après le laché de colombes et l'annonce, les membres du Comité finirent par redescendre de l'estrade et Eavan rendit Célia, qui avait été un ange à sa maman.

_________________


Dernière édition par Eavan le Dim 23 Nov 2008 - 23:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Torpedo8

avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 23/07/2008

Feuille de personnage
Nom: Von Strass
Prénom: Torpedo8
Province: Lorraine

MessageSujet: Re: Discours du Marquis et de la Comtesse {22 Novembre}   Dim 23 Nov 2008 - 23:35

Le jeune lorrain patientait toujours à la réponse de Duchessesherry quite à son invitation de boire un verre. Drôle de réfléxion mais qu'importe. Cela lui laissa le temps de juger de la situation et du nombre de personnes venues asister au discours du Marquis. Discours que l'Ambassadeur avait d'ailleurs appréciait au cours duquel, bien que venant du SRING, les éléments évoqués concernant l'amour qu'il portait à la Provence et à son peuple montraient l'âme du personnage. Et Torpedo savait bien ce qu'était cette esprit...

Puis un vieil homme vint à lui. Le visage de Torpedo se retourna vers ce dernier. Et son sourire naturel s'accentua encore un peu quand il le rconnu, sous ses rides et ses vêtements. Il avait tellement changé...

Uter...

Le Lorrain fit quelques pas vers son ami et lui donna une franche accolade. cela faisait si longtemps qu'il ne l'avait pas vu! Et son bonheur était inexprimable. Tous ces moments passés revenaient à son esprit. Dorénavant, Torpedo n'était plus ce soldats en apprentissage à l'Ost Lorrain, il avait évolué, notamment en s'assagissant dans la mesure du possible pour tenir ce poste d'Ambassadeur vis à vis de la Provence. Sans lacher son ami des bras, il chuchota quelques mots.

Comme je suis heureux de te revoir mon ami...

C'était bien plus que de la joie. C'était simplement la redécouverte d'un mentor, même si leur voies de carrière étaient différentes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yunette

avatar

Nombre de messages : 30
Age : 35
Date d'inscription : 06/10/2008

Feuille de personnage
Nom: du Sylanssaidaure
Prénom: Yunette
Province: Provence

MessageSujet: Re: Discours du Marquis et de la Comtesse {22 Novembre}   Dim 23 Nov 2008 - 23:44

Yunette salua Eavan comme il se devait et lui présenta son fils sitôt qu'elles furent tranquilles.
Vois Eavy, regarde le petit Galaad. Elle lui sourit, heureuse de la voir là.
Elle salua l'évêque, le regardant gâtifier avec son fils.

Chrys disparut et elle l'entendit appeler les cigales. Elle se dirigea donc vers l'estrade. Gueuse parmi les nobles, toujours fidèle à ses braies et sa chemise. Son fils dans les bras, elle rejoignit les Cigales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chrysopale

avatar

Nombre de messages : 51
Ville : Toulon
Date d'inscription : 06/10/2008

Feuille de personnage
Nom:
Prénom: Chrysopale
Province: Provence

MessageSujet: Re: Discours du Marquis et de la Comtesse {22 Novembre}   Dim 23 Nov 2008 - 23:44

A la fin de son "discours", Chrys capta le regard d'une noble dame qui lui souriait, radieuse. Comme elle était proche de l'estrade, elle avait entendu son exclamation d'émerveillement lors du lâcher de colombes. Cela avait plu, le principal y était.

Elle était très belle, d'une blondeur incontestable, et très richement vêtue. Etait-ce elle la future marquise? Ne sachant trop comment agir, elle opta pour lui sourire en retour, s'inclinant légèrement dans sa direction.

En redescendant de l'estrade, elle retourna auprès d'Eavan, pour reprendre sa fille dans ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
UterPendragon

avatar

Nombre de messages : 38
Province : Ecclésiastique d'Arles
Ville : Toulon la Belle !
Date d'inscription : 02/03/2008

Feuille de personnage
Nom: Von Frayner-Embussy
Prénom: Aymé
Province:

MessageSujet: Re: Discours du Marquis et de la Comtesse {22 Novembre}   Dim 23 Nov 2008 - 23:50

Son vieil ami déposa une main sur son bras... Aymé le regarda, à nouveau, des émotions le submergèrent, il haleta, crut ne plus pouvoir respirer, mais finalement parvint à se calmer. Il avait vieilli, le pauvre ancien évêque de Metz, la tentative d'assassinat à son encontre durant le sacre de Morphée l'avait profondément affaibli, mais le soleil de Provençao lui avait peu à peu redonner vigueur et couleurs.

Il s'efforça de sourire, mais les larmes vinrent bientôt remplir ses rides, formant des rivières qui dévalaient son visage dont la peau était toute parcheminée. Hoquetant, il serra Torpedo dans ses bras, avant de répondre, tant bien que mal :

Moi aussi, je suis heureux...

Il lui fallut quelques instants pour s'en remettre, et il lâcha le colonel, et lui adressa à nouveau quelque mots :

Et que deviens tu? La Lorraine, tout va bien? J'ai appris qu'il y avait encore des Von Frayner au pouvoir... Nous y serons décidément tous passés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maël De Morrigan-Montfort

avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 22/11/2008

MessageSujet: Re: Discours du Marquis et de la Comtesse {22 Novembre}   Dim 23 Nov 2008 - 23:52

Cristòl a écrit:


-« Qui que vous soyez, apprenez à écouter ce que vous entendez. Je n'ai insulté ni Breizh ni ses joyaux, et tout au plus ai-je pu dire qu'ils étaient si désirables que mieux valait de point les approcher, par crainte du péché.
Qui êtes-vous, Messire, qui prenez des intermédiaires pour exposer vos griefs ? »



Le colosse balafré regarda Tithieu et se dit non sans ironie que les cicatrices étaient de la dernière mode..

L'autre prétendit lui adresser la parole, il répondit:
-"J'ai très bien entendu et je ne l'entends guère ainsi, ne déguisez pas vos parole de miel comme on enveloppe des hardes de soie..

Qui suis-je ?"


Il aurait pu lui dire Maël De Morrigan-Montfort, Vicomte De Frozieg, Mestre d'armes et Mestre de guerre, Maréchal de l'Ost De retz et cauchemar des françoys....

Mais non...Quelle importance...

Il le dit:
-"Quelle importance?

Aucune, comme vostre nom ou titre n'a aucune importance pour moi...

Veillez à surveiller vos paroles et tout se passera bien..."


Il savait très bien qui était l'homme, il connaissait le Languedoc...

Le colosse avait une voix calme, posée, des yeux froids, ceux d'un homme habitué à tuer...

Aucun ton agressif, nulle menace...Des faits...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Torpedo8

avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 23/07/2008

Feuille de personnage
Nom: Von Strass
Prénom: Torpedo8
Province: Lorraine

MessageSujet: Re: Discours du Marquis et de la Comtesse {22 Novembre}   Dim 23 Nov 2008 - 23:55

Torpedo sentit les larmes emplirent les yeux de son vieil ami. Pour sa part l'émotion aussi était présente. Mais les larmes, il les avait banni à jamais de ses yeux... Il lui tapota le dos pour le rassurer et lui faire signe que ce n'était pas une vision de l'esprit mais bien un instant unique qu'ils vivaient tous les deux.

Ca va aller Uter...

Il se recula quelques peu et écouta les paroles de son ami.

Et bien je suis Colonel à l'Ost mais ça tu le sais déjà... Sinon je suis Ambassadeur pour le SRINg et c'est en cette qualité que je suis présent aujourd'hui même.

Il sourit en entendant les derniers mots.

Et oui, une fois de plus... On ne les compte plus par chez nous.

Il dit cela sous le ton de la rigolade. En règle générale, il s'entendait bien avec la famille Von Frayner.

Et toi, que fais tu ici, dans cette Provence qui t'est si chère?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richelieu1
Cardinal-Archevêque de Provence
avatar

Nombre de messages : 2779
Date d'inscription : 13/06/2007

Feuille de personnage
Nom: de Sabran
Prénom: Ludovi
Province: Provence

MessageSujet: Re: Discours du Marquis et de la Comtesse {22 Novembre}   Lun 24 Nov 2008 - 0:00

11 ans ? Alors me voilà rassuré, vous savez à quoi vous attendre.

Je n'ai jamais eu le plaisir de voyager jusqu'en Bretagne. En vérité je ne suis sortie de Provence qu'une seule fois, en direction de la Guyenne. Une mission de sauvetage je dirais.
Cependant j'espère voir la Bretagne un jour !


Il but une gorgée de vin.

Il faut dire que je suis pas mal occupé et que j'ai rarement chômé Razz . Mais un jour j'entreprendrais un grand voyage, mes études de théologie m'y pousseront de toute façon, alors autant en profiter.

Ludovi se dit que la Bretagne risquait de manquer terriblement dans la nouvelle vie de Driweg. Il se rendit compte également qu'elle jetait pas mal de coups d'œil à ses amis.

Vous avez un fils ce me semble ? C'est certainement le jeune blond que nous avons aperçu tout à l'heure ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doch

avatar

Nombre de messages : 1403
Date d'inscription : 30/07/2008

MessageSujet: Re: Discours du Marquis et de la Comtesse {22 Novembre}   Lun 24 Nov 2008 - 0:00

Doch sourit aux réponses de son amie.
Oui, comme tu vois... Je n'allais pas manquer une occasion pareille...
Et tant pis pour la fatigue, je récupérerais en prenant mon temps au retour.


En voyant Karea revenir avec trois verres son sourire s'élargit et elle trinqua avec elle plaisir.
Merci!

Elle réfléchit un instant, très bref, à la proposition suivante.
Foule? banquet? oui, avec plaisir... Une envie particulière de ton côté?
J'avoue que je viens tout juste d'arriver et n'ai pas eu vraiment l'occasion de voir qui était là encore...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eavan

avatar

Nombre de messages : 1258
Age : 29
Province : Provence
Ville : Arles
Date d'inscription : 03/06/2007

Feuille de personnage
Nom: Gaelig
Prénom: Eavan Maeve
Province: Prouvenço

MessageSujet: Re: Discours du Marquis et de la Comtesse {22 Novembre}   Lun 24 Nov 2008 - 0:03

Eavan avait été prise un peu de cours, après avoir rendu un accolade à Uter, Yun lui avait présenté Galaad, mais déjà l'estrade ... En en redescendant, après avoir rendu Célia à sa mère, elle retourna près de Yunette et effleura la joue du petit Galaad.

Bonjorn jeune homme.

Puis elle releva la tête et sourit à Yunette.

Toutes mes félicitations Yu. Il est magnifique.

La général vétérante, qui avait connue les affres du combat, avait un doux sourire sur le visage. Ce petit bout de chou prouvait que même si tout ne tournait pas rond, cela tournait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Discours du Marquis et de la Comtesse {22 Novembre}   Lun 24 Nov 2008 - 0:05

Belissende avait rougit sous le compliment de son Ami Max .
Elle jeta un oeil autour d'elle discretement , en esperant que personne n'ai surpris le petit baiser qu'il lui avait fait ...

Elle ne voulait pas que toutes ces personnes nobles , tirent des conclusions attives à ce geste et fassent des remarques sur les frequentations que son Ami pouvait avoir...

Elle lui sourit donc lorsqu'il lui proposa d'etre sa cavaliere et lui repondit


Bien volontiers mon Cher Max , c'est un grand honneur pour moi , j'espere seulement que tu n'auras pas trop honte de te promener à mon bras ....

Je vois que le banquet est ouvert , çà serait bien de se meler aux autres , on passera un peu plus inaperçus ....


Souriante , elle posa sa main sur le bras de Max et ils partirent en direction du buffet...
Revenir en haut Aller en bas
vero5

avatar

Nombre de messages : 361
Date d'inscription : 23/05/2007

Feuille de personnage
Nom: de Beausoleil
Prénom: vero5
Province: Provence

MessageSujet: Re: Discours du Marquis et de la Comtesse {22 Novembre}   Lun 24 Nov 2008 - 0:06

Vero regarde l'envolée des oiseaux et sourit béatement autant pour le symbole que pour la beauté de leurs vole, entends l'exclamation de la poupée blonde et sourit.. une âme d'enfant, s'approche et murmure dans son dos ..
La Beauté vous émeut?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cristòl

avatar

Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 22/11/2008

MessageSujet: Re: Discours du Marquis et de la Comtesse {22 Novembre}   Lun 24 Nov 2008 - 0:06

Le fils Sìarr pressa sa main contre sa cuisse, et se maudit de n'avoir au côté, dans cette salle, que l'épée d'apparat que la Princesse d'Etampes, sa bientôt belle-mère, lui avait offerte, au moment de son allégeance au Roy, à Montpellier.

-« Si Monsieur votre seul plaisir consiste à épier les conversations de deux hommes pour en tirer ce que vous voulez bien comprendre, sans prendre même la peine de départir conseils donnés entre amis de paroles fielleuses,

Si Monsieur votre seul plaisir consiste à défier par votre insolence un Grand Feudataire de France, et lui refuser même de savoir à qui il doit ces traits déplaisants,

Si Monsieur vous vous permettez d'insulter un homme venu en paix et que jamais vous n'avez rencontré avant ce jour,

Alors, vous êtes un lâche et un être méprisable. »


Que de belles paroles, Cristòl, et après ? Sa voix avait gagné en intensité, et vibrait.

-« Jusqu'à ce jour, je n'avais aucun grief envers la Bretagne, malgré les levées de ban auxquelles j'ai participé pour Sa Majesté Lévan III.
Monsieur, je vous méprise, car ce jour vous avez su me montrer pourquoi tant de Français haïssent votre peuple abject. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eracle

avatar

Nombre de messages : 285
Province : Viguerie de Marseille
Ville : Marseille
Date d'inscription : 12/03/2008

Feuille de personnage
Nom: de Franchimont
Prénom: Eracle
Province: Provence

MessageSujet: Re: Discours du Marquis et de la Comtesse {22 Novembre}   Lun 24 Nov 2008 - 0:19

Eracle se trouvait toujours côté de Vero lors des discours. Lorsque Sa Majesté parla de son prochain mariage, il ne sut comment réagir. Mais il n'eut pas à attendre longtemps, la Dame de Beausoleil se leva et disparu comme si elle avait oublié tous les gens qu'elle avait rassemblé autour d'elle. Le groupe se disloquant, il s'en alla lui aussi, cherchant une quelqu'un avec qui il pourrait bavarder.

C'est alors qu'il vit Edorazio ; il fit immédiatement demi-tour et marchait seul dans la foule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maël De Morrigan-Montfort

avatar

Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 22/11/2008

MessageSujet: Re: Discours du Marquis et de la Comtesse {22 Novembre}   Lun 24 Nov 2008 - 0:24

Cristòl a écrit:


-« Si Monsieur votre seul plaisir consiste à épier les conversations de deux hommes pour en tirer ce que vous voulez bien comprendre, sans prendre même la peine de départir conseils donnés entre amis de paroles fielleuses,

Si Monsieur votre seul plaisir consiste à défier par votre insolence un Grand Feudataire de France, et lui refuser même de savoir à qui il doit ces traits déplaisants,

Si Monsieur vous vous permettez d'insulter un homme venu en paix et que jamais vous n'avez rencontré avant ce jour,

Alors, vous êtes un lâche et un être méprisable. »



-« Jusqu'à ce jour, je n'avais aucun grief envers la Bretagne, malgré les levées de ban auxquelles j'ai participé pour Sa Majesté Lévan III.
Monsieur, je vous méprise, car ce jour vous avez su me montrer pourquoi tant de Français haïssent votre peuple abject. »

Le colosse se mit à rire:
-"Grand feudataire de France...

Oh mais je tremble déjà...
Et quoi d'autre?

Pair de france peut-être...
Le dernier pair de france que j'ai croisé , c'était sur un champ de bastaille et je lui ai tranché une main à ce pauvre Héraklius...

Il a fallu une dizaine de ses hommes pour m'empêcher de l'occire, il faut croire que j'avais bien oeuvré tout de même... "


Ton ironique:
-"Il est mort le pauvre..."

Il reprend:
-"Alors voyez-vous, qui que vous soyez, peu me chaut en réalité..
Vos propos m'en ont assez appris sur vous...Un grand feudataire assez penglaw pour ne pas tenir sa langue en public "


Il voit alors l'autre poser la main sur sa cuisse, à la recherche de son arme...
Un amateur...Un combattant porte toujours son arme...

Le colosse portait sa grande bâstarde et une dague vénitienne pour les distances d'engagement rapprochées où le temps de sortir une espée était trop long...

En l'occurrence, il n'avait envie de sortir ni l'une ni l'autre, il avait déjà tué plus d'une fois à main nue...
Le pancrace et le gouren étaient suffisants à cet office...

Il rajouta:
-"Ne cherchez donc pas d'armes à sortir, je gage que cela vous serait bien inutile..."

L'homme semblait s'enerver, aucun contrôle...
Oui, un amateur...

Il reprit tranquillement:
-"Peuple abject?
Un peuple qui atout de même imposé la paix à la france, vous pourtant si nombreux, n'est-ce pas?

Et si vous nous haïssez , c'est parce que vous n'avez jamais eu ce qu'il fallait dans les chausses pour envoyer paître un tyran...

Vous m'en direz tant mon petit feudataire ....
Conservez donc quelque sang froid cela fait désordre, sachez donc assumer...

Surtout en ce jour...."


Croyait-il vraiment qu'un titre allait impressionner un tueur qui avait tant de sang françoys sur les mains que nul cours d'eau ne pourrait jamais les laver...

Nullement, nullement...


Dernière édition par Maël De Morrigan-Montfort le Lun 24 Nov 2008 - 0:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Driweg Aliéniore

avatar

Nombre de messages : 182
Date d'inscription : 20/11/2007

Feuille de personnage
Nom: De Brocéliande
Prénom: Driweg Aliéniore
Province: Bretagne

MessageSujet: Re: Discours du Marquis et de la Comtesse {22 Novembre}   Lun 24 Nov 2008 - 0:26

Driweg prit un air enjoué :

_ "Il faudra me dire lorsque vous vous y rendrez. Vous séjournerez gracieusement sur mes terres. Je tiens absolument à vous présenter nos honorables hommes d'Eglise. Je suis très Aristotélicienne, vous savez."

Comme Ludovi engagea la conversation sur son fils, les yeux d'émeraude de la jolie blonde se mirent à briller :

_ "Oui, c'est mon petit ange ! Je sais bien qu'il est grand maintenant et qu'il doit parfois avoir honte de sa maman qui l'idolâtre ridiculement comme je le fais mais... Je ne peux pas m'en empêcher. Je l'aime plus que tout. C'est mon trésor."

Elle tourna la tête vers son fils et se trouva attendrie, comme à chaque fois qu'elle posait les yeux sur lui. La tendresse dans son regard était si forte qu'elle en devenait presque palpable.

_ "Il s'appelle Riwan Nathan et est le fruit de ma première alliance, un mariage d'amour, entre un imminent juge breton et moi."

Elle avait presque murmuré la seconde partie de la phrase. Elle ne voulait pas que tous entendent ce fragment de vie privée.
Prenant une autre gorgée de vin, elle s'inquiéta :


_ "J'espère que je ne vous empêche pas d'aller retrouver vos compatriotes. Je vous accapare égoïstement..."

Soudain, une voix de femme murmura dans son dos. Faisant volte-face, Driweg se retrouva nez à nez avec une fort jolie femme au teint flatté par le soleil du sud. Elle l'avait déjà vu lors de ses voyages en Provence mais n'avait jamais eu l'occasion de converser avec elle.

_ "Oui, la beauté m'émeut. Un paysage, un poème, un air de flûte... Je suis très impressionnable je crois."

Elle sourit chaleureusement à Vero et hésita une seconde avant de demander :

_ "Me permettrez-vous de m'enquérir de votre nom, Madame ?"

Le sien, elle n'osait plus le donner après l'annonce du Marquis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edorazio

avatar

Nombre de messages : 759
Province : Provence Libre
Ville : Marselha (tombe) / Avinhon (âme)
Date d'inscription : 03/01/2008

Feuille de personnage
Nom: Da L'Escala
Prénom: Edorazio Pablo Michaëlangelo
Province: Provence Libre

MessageSujet: Re: Discours du Marquis et de la Comtesse {22 Novembre}   Lun 24 Nov 2008 - 0:31

Edorazio, se retrouvant à vider posément un tonnelet avec Rhety, en attendant que leurs compagnes respectives arrivent, remarqua un mantel blanc flotter dans la foule.

Un mantel blanc avec une croix verte. Recroisetée.

Eracle. Ce petit gamin prétentieux, ce jeune moine innocent, cet adorable bambin encore plus tétu que lui...
Ignorant le début d'altercation (qui risquait à tout instant de dégénérer en incident diplomatique des plus fâcheux, ce qui était fort intéressant : c'était pour cela qu'on avait besoin des ambassadeurs), Edorazio reposa sa coupe et s'en fut courir derrière la cape du moine.


Hola, Fraire Eracle ! Pax Dominus Vobiscum !

Il l'avait piégé. La règle de l'Ordre était stricte à ce sujet : il devait le saluer en retour. Souriant, il s'inclina devant lui.

Mon jeune Frère, j'ai écris à ta soeur. Ma promise, ma doulce amie qui m'aime et pour qui je donnerais chevaux et Fortune, ne devrait plus tarder. Joins-toi donc à nous, ce serait dommage de la manquer... elle a si peu de temps libres. Et puis, Rhety aura sans doute envie de boire avec toi, moinillon !

Ce jour est à la fête... souris donc. Ta soeur a su me pardonner, comme j'ai su le faire pour elle... toi qui es Serviteur du Très-Haut, en serais-tu incapable, de ce pardon d'Aristote ?


Edorazio, fourbement, étala un large sourire sur son faciès. Les exercices diplomatiques lui avaient donnés l'art de présenter les choses de telle manière que refuser nécessitait une certaine habilité, dont Eracle manquait encore. Et puis quoi ? Il devait encore éduquer ce "gamin", de qui dépendaient tant de choses...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eracle

avatar

Nombre de messages : 285
Province : Viguerie de Marseille
Ville : Marseille
Date d'inscription : 12/03/2008

Feuille de personnage
Nom: de Franchimont
Prénom: Eracle
Province: Provence

MessageSujet: Re: Discours du Marquis et de la Comtesse {22 Novembre}   Lun 24 Nov 2008 - 0:40

Eracle entendit la voix d'Edorazio l'appeler derrière lui.

Oh, non! C'est pas vrai, soupira-t-il. Il se retourna ensuite et le salua.

Oui, oui, et avec ton esprit aussi!

Et cesse de m'appeler moine, dois-je te rappeler que Rome n'a malheureusement jamais reconnu l'Ordre de Saint-Lazare?


Edorazio le prit par les sentiments... Comment pourrai-il refuser de voir sa chère sœur?[/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vero5

avatar

Nombre de messages : 361
Date d'inscription : 23/05/2007

Feuille de personnage
Nom: de Beausoleil
Prénom: vero5
Province: Provence

MessageSujet: Re: Discours du Marquis et de la Comtesse {22 Novembre}   Lun 24 Nov 2008 - 0:51

A les yeux qui pétille de malice et s'incline legerement

Nous nous somme croisé efectivement en moultes occasion
Je me nomme Vero de Beausoleil
C'est un plaisir de vous savoir Driweg Aliéniore de Brocéliande, Baronne d’Anast, fille de Sa Majesté Amalric de Brocéliande, Souverain et Grand-Duc de Bretagne amoureuse des Arts


sourit de plus belle et se mords la joue pour pas rire cherche une idée et sort un banalité sans nom, se dit qu'elle est tout de même impressionée

Il me semble que la salle du banquet soit prête si l'envie vous tenaille de vous y diriger
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edorazio

avatar

Nombre de messages : 759
Province : Provence Libre
Ville : Marselha (tombe) / Avinhon (âme)
Date d'inscription : 03/01/2008

Feuille de personnage
Nom: Da L'Escala
Prénom: Edorazio Pablo Michaëlangelo
Province: Provence Libre

MessageSujet: Re: Discours du Marquis et de la Comtesse {22 Novembre}   Lun 24 Nov 2008 - 0:53

Da L'Escala soupira : Eracle manquait encore de largesse d'esprit, cela était certain. Ou plutôt, n'était-il guère habitué aux tortuosités des textes légaux, fussent-ils religieux.

Eracle, méu estimat... tu es moine car tu as prononcé des voeux. La reconnaissance, c'est autre chose... sinon, comment les premiers aristotéliciens, qui n'avaient point de Haut-Clergé, auraient-ils eu des monastères ? Le monde est plus large et complexe que la vision étriquée d'une abbaye, mon Frère. Je pourrais même te parler de peuplades barbares qui, bien que n'ayant aucun Clergé réellement centralisé et organisé, ont tout de même des monastères.

Ou plutôt, Suthasseenee pourrait t'en parler. Là où elle est née, c'est courant. Enfin... que dirais-tu d'un hydromel ? Ou un petit chouchen ? L'hypocras est un peu fort...


Ce disant, il entraînait le jeune Eracle vers Rhety, les tonnelets, et les agréables tabourets d'où l'on pouvait observer à loisir les rixes de la noblesse, les boniments et (surtout ?) la dentelle et la soie des jupons des femelles. Même si ces dernières risquaient de laisser Eracle de Franchimont totalement indifférent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richelieu1
Cardinal-Archevêque de Provence
avatar

Nombre de messages : 2779
Date d'inscription : 13/06/2007

Feuille de personnage
Nom: de Sabran
Prénom: Ludovi
Province: Provence

MessageSujet: Re: Discours du Marquis et de la Comtesse {22 Novembre}   Lun 24 Nov 2008 - 0:54

C'est trop d'honneur que vous me faîtes bien que j'accepte bien volontiers l'invitation. J'ai fait la connaissance de votre Primat tout à l'heure. Mais je serais ravi que vous me présentiez tout ce beau monde !

L'archevêque rit à la remarque de Driweg.

Ah m'ais j'espère que vous êtes une fidèle de le Très Sainte Eglise. Je ne voudrais pas avoir à vous réprimander. Il rit.

Parlant ensuite de son fils. Oh, les enfants n'aiment jamais qu'on les chouchoutent. Mais lorsqu'il ne le sont plus, ils s'en plaignent croyez moi !

Un instant Ludovi repensa à sa mère, aujourd'hui décédée, mais non, il ne devait pas plomber la soirée.

Il s'appelle Riwan Nathan et est le fruit de ma première alliance, un mariage d'amour, entre un imminent juge breton et moi.

Cette phrase confirma à Ludovi ses pires craintes. Non seulement ce mariage avait un avantage diplomatique, mais pire encore, il n'était là que pour cela. Si ca se trouve, la jeune femme n'avait jamais rencontré son fiancé.

Il est magnifique en tout cas.Et là, c'est Richelieu qui était peiné. Lui qui aurait tant voulu avoir un fils. Décidément Richelieu avait des pensées bien sombres ce soir.Il tire forcément cela de vous.

J'espère que je ne vous empêche pas d'aller retrouver vos compatriotes. Je vous accapare égoïstement...

Oh, je suis ravi de vous avoir rencontré. Quand à mes compatriotes, ils me supportent tout l'année, c'est bien assez.Il rit en pensant à quelques personnes qu'il aimait beaucoup mais qu'il devait ennuyé certaines fois. Il était si attaché avec les gens qu'il aimait.
En rélaité c'est moi qui vous accapare. Peut être préféreriez vous être entouré de vos amis, et non d'un provençal bavard.

C'est Véro qui coupa richelieu de ses boutades. Les deux femmes se présentèrent, et richelieu parut tout d'un coup inquiet. Pourvu que tout se passe bien se dit-il.

Bonjour Véro. Je suis ravi de te voir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Discours du Marquis et de la Comtesse {22 Novembre}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Discours du Marquis et de la Comtesse {22 Novembre}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 10 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le discours d'une Comtesse
» Anthologie des grands discours. ( a faire vivre)
» Comtesse Emanuelle Von Liebewitz
» Lettre publique à la comtesse Illustre.
» Discours du lieutenant Galean d'Arles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château d'Avignon :: VILLE D'AVIGNON :: Grande place d'Avignon-
Sauter vers: