AccueilFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Arrivée de Lhessa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lhessa

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Arrivée de Lhessa   Dim 14 Sep 2008 - 11:53

L'automne était là et l'on sentait déjà la température baissait. Les journées étaient peut-être encore ensoleillées, mais les nuits se faisaient froides.
Elle avait reçu une invitation...l'homme qui avait troublé sa vie lui avait envoyé missive, plutôt formelle d'ailleurs, mais les circonstances étaient telles qu'elle ne put que le comprendre. Elle avait d'ailleurs été fort étonnée d'avoir été conviée...un soupçon de regret à se faire pardonner de sa part? Rien n'était moins sûr.

Elle chevaucha donc des jours durant, ne s'arrêtant dans des auberges que de temps en temps. Ces nuits là étaient appréciées..elle dégustait alors un plat qui changeait radicalement de ses rations militaires, et dormait dans un lit qui ne pouvait être que plus agréable que le sol rocailleux.

Elle arriva enfin au château d'Avignon un matin...Elle avait préféré son uniforme noir à toute autre tenue pour son voyage, et espérait que personne ne s'en offusquerait.
Elle stoppa net devant les portes monumentales du château et s'adressa aux gardes postés là.


Bonjórn!

Pouvez-vous prévenir de l'arrivée de Dóna Lhessa au Sieur Kárl Andrecht Von Necbataümer Valendras je vous prie?


Elle mit pied à terre et mena son cheval à l'intérieur, aux écuries, et attendit que le garde fasse son office.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Necrobutcher

avatar

Nombre de messages : 359
Date d'inscription : 02/11/2007

Feuille de personnage
Nom: Necbataümer
Prénom: Karl Andrecht
Province: Provence

MessageSujet: Re: Arrivée de Lhessa   Dim 14 Sep 2008 - 17:06

Dans les bureaux de la hérauderie des Alpes Occidentales, un homme travaillait à la confection d'un blason pour un futur quand un garde aux couleurs Marquisales vint l'interrompre. Les gardes étaient vraiment peu primesautiers, déranger un artiste en plein travail...Décidément.. Il aurait mille fois préféré que Dame Océane vint le déranger à la place d'un vulgaire garde mais qu'importe... Après tout, on traitait le juge de Provence comme n'importe qui.

Messire Valendras...


Le croate l'interrompit tout de suite, détestant qu'on écorche son nom.

Von Necbataümer Valendras...

Le garde marqua un temps d'arrêt puis se reprit.

Euh oui. Enfin, c'était pour vous dire que y'a une dame qui vous attend en bas.

Et voilà, à peine commençait-on à travailler que l'on était dérangé par quelqu'un...

Pas le temps, je suis occupé, en plus avec mon anoblissement dans quelques heures...Vraiment pas le temps.

Le croate n'avait même pas pris la peine de se retourner pour répondre au garde, qui lui semblait bien surpris par cette réponse. Après tout, les gardes d'Avignon ne connaissait pas encore le caractère du juge.

Bien, je vais prévenir dame Lhe...Lheza ou quelque chose du genre.

Le croate laissa tomber ses outils d'un coup et se retourna vers le garde.

Etait-ce Lhessa?

Le garde hocha de la tête. Ni une ni deux, le juge se leva, aidé de sa canne et se dirigea le plus prestement possible vers les portes et ce malgré son handicap. Arrivé à l'entrée, il vit la blonde revenir des écuries, il se dirigea donc vers elle, essayant de cacher son essoufflement et espérant ne pas faire de faux pas...

Lhe...Lhessa? Je suis là... Merci...D'être venue. Le...Voyage s'est bien passé?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lhessa

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: Arrivée de Lhessa   Dim 14 Sep 2008 - 17:49

Elle s'était assurée auprès du garçon d'écurie que son cheval serait bien traité et aurait ce qu'il fallait pendant son séjour. Son paquetage dans les bras, son épée lui battant la cuisse, elle regarda rapidement son allure..ses vêtements. Le seul terme qui lui vint à l'esprit pour la qualifier fut "poussiéreuse"...

Quelle idée d'avoir fait quérir l'ancien juge de Toulouse alors qu'elle n'était pas plus présentable qu'une mendiante. Elle soupira de dépit, laissant de côté cette préoccupation digne d'une femme. Elle espérait tout de même pouvoir se changer avant la cérémonie et se passer un coup d'eau sur le visage..

Sortant de l'écurie, elle vit le garde en question la passer devant elle en courant. Avant même qu'elle puisse lui adresser la parole, il s'était éloigné, comme si sa vie en dépendait. Elle haussa un sourcil, se demandant s'il fallait y voir une preuve que le caractère de l'homme n'avait pas changé..Son irascibilité était chose connue. Elle sourit à cette pensée, tout en se disant qu'ausii loin qu'elle se souvienne, jamais il ne s'était montré désagréable avec elle. Un traitement de faveur? Nul ne saurait le dire. Elle avait appris à le prendre comme il était, avec ses manières de gentilhomme et son caractère ténébreux.

Retournant son attention vers la porte d'entrée, elle vit la silhouette familière approcher. Elle prit note de la canne, sans rien laisser paraitre..Il ne l'avait pas à son départ, c'était sûr...Releguant l'idée de lui demander plus loin dans son esprit, elle fit également quelques pas dans sa direction, un sourire mutin au coin des lèvres.

Lhe...Lhessa? Je suis là... Merci...D'être venue. Le...Voyage s'est bien passé?


Il paraissait hésitant...ou essoufflé..peut-être un peu des deux. Cela ne lui ressemblait pas..peut-être se sentait-il mal à l'aise..ou peut-être pas. Il avait l'air plus avenant qu'à l'accoutumée...chose encore qui contrastait avec son invitation plutôt formelle.
*Décidément..cet homme n'est pas le plus simple à comprendre...*
Elle s'avança vers lui et le déposa un baiser sur la joue avant de répondre à sa question.


Oui, très bien, je vous remercie Messire.

D'ailleurs, je vous remercie également de l'invitation...j'aurais pensé que j'étais bien la dernière personne à inviter..mais ça me fait plaisir de vous voir..

Et vous, comment allez-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Necrobutcher

avatar

Nombre de messages : 359
Date d'inscription : 02/11/2007

Feuille de personnage
Nom: Necbataümer
Prénom: Karl Andrecht
Province: Provence

MessageSujet: Re: Arrivée de Lhessa   Dim 14 Sep 2008 - 18:27

Karl n'avait de mots pour décrire la toulousaine, tout ce qu'il savait ce qu'elle n'avait pas changé, blonde et belle. Comme avant... Comme ce jour à son bureau où tout s'était chamboulé...
Le croate s'était demandé quelle serait la réaction de Lhessa à la vision de son invitation et à son apparition, mais il était maintenant face au fait accompli. Il n'en croyait pas ses yeux à vrai dire, Lhessa venait de l'embrasser sur la joue! Et ce malgré tous les problèmes qu'il lui avait causé! Si seulement il s'y était attendu...
Le signe le plus visible de cette surprise fut probablement la teinte rougeâtre que prirent les joues du croate suite à ce baiser. Essayant de se contrôler pour réfréner cet afflux de sang, le croate écouta son invitée en essayant de paraitre le plus neutre possible, essayant de ressembler à ce qu'il était d'habitude.
C'est d'ailleurs ainsi qu'il répondit à la toulousaine.


Je vais bien, bientôt je pourrai me débarrasser de cette canne pour retrouver un instrument qui m'est plus cher, ma Purgatoire.

Il se dirigea vers les portes puis se retourna vers Lhessa en tendant un bras.

Venez donc avec moi, nous pourrons parler. Avignon est magnifique à cette époque, bien plus belle en tout qu'une simple grand place. L'anoblissement n'a pas encore commencé.

Au fond de lui, malgré le ton qu'il employait, c'est à dire un ton assez habituel, il espérait qu'elle l'accompagnerait. Il avait arrêté d'essayer de comprendre les femmes et ne pouvait donc prévoir la moindre de leurs réactions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lhessa

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: Arrivée de Lhessa   Dim 14 Sep 2008 - 19:03

Elle remarqua la touche rosée qui colorait ses joues, mais fit comme si de rien n'était. Il n'avait pas vraiment changé, et le revoir faisaient ressurgir des émotions assez contradictoires. Elle aurait du lui en vouloir, le haïr, et pourtant non, elle était là, devant lui, le sourire aux lèvres et contente de profiter de sa compagnie. Elle ne cherchait pas à comprendre de toute façon..la Raison a ses limites et nul n'oserait prétendre comprendre les chemins que le coeur choisissait parfois.

Je vais bien, bientôt je pourrai me débarrasser de cette canne pour retrouver un instrument qui m'est plus cher, ma Purgatoire.


Il ne répondit pas à son commentaire sur son invitation...les explications seraient certainement remises à plus tard et d'un côté, cela n'était pas pour lui déplaire.

D'ailleurs..qu'est-ce que cette histoire de canne? Vous ne l'aviez pas en quittant Albi il me semble...?

Elle le vit avancer vers les portes...s'arrêter, lui tendre le bras...chose curieuse pour un tel homme. Il avait coutume de maintenir un certaine distance entre lui et les gens..cela était...inattendu..

Elle remit ses affaires à un serviteur qui passait par là et le rejoignit, prenant le bars tendu. La situation était étrange...ils auraient du s'entretuer tous les deux, au contraire de quoi, on aurait dit deux vieux amis se retrouvant. Sa présence était réconfortante, son contact apprécié. Tout en marchant à ses côtés, elle n'avait cessé de lui lancer des regards, essayant de percevoir dans ses yeux ce qui avait changé pour lui.


Si nous avons quelques heures devant nous alors, je vous accompagne avec plaisir à la découverte de cette nouvelle ville.
Il me faudra juste me changer avant la cérémonie..Voyez-donc dans quel état la chevauchée m'a mise..


Elle se sentit un peu confuse d'ailleurs d'avoir paru aussi poussiéreuse devant lui..Comme à son habitude, il était d'une grande élégance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Necrobutcher

avatar

Nombre de messages : 359
Date d'inscription : 02/11/2007

Feuille de personnage
Nom: Necbataümer
Prénom: Karl Andrecht
Province: Provence

MessageSujet: Re: Arrivée de Lhessa   Lun 15 Sep 2008 - 5:21

Karl n'avait jamais rien dit de son passé à Toulouse, outre les fonctions qu'il y avait occupé. Selon lui les affaires de Toulouse concernaient uniquement Toulouse, tout comme les affaires de Provence ne concernaient que la Provence. Cependant, ce jour là, le croate avait bel et bien invité une toulousaine, et pas n'importe laquelle, en Provence, était-ce un signe précurseur de changement? Cela semblait bien flou pour lui, qui n'avait connu qu'un style de vie: la distance avec les autres. Pourtant, là, à ce moment précis, il tenu une femme par le bras, chose bien étrange qu'il n'avait plus connu depuis...Ah en effet...Depuis un certain temps...
Selon son souvenir il n'avait tenu que trois ou quatre personnes par le bras, la vicomtesse Azraelle, sa soeur et Myrtillia, ex rectrice de Toulouse. C'était donc encore une situation assez nouvelle et derrière l'image calme et apaisée de Karl se cachait une véritable frayeur, sa peur de l'imperfection frappait encore et pas vraiment au plus bon moment.

Pendant que tous deux marchaient, Karl regardait droit devant lui, parfois parlant, parfois réfléchissant, il avait même la sensation de ne pas s'écouter lui même par moment. Mais, une fois sorti de la cour du château, il put enfin se reconcentrer et parler, il se fichait maintenant qu'on le voit avec une dame à son bras.


En fait, voyez vous, cette canne que je porte est, selon les médicastres, la cause de deux facteurs combinés: d'un côté ma hache, de l'autre les remouds du voyage Toulouse-Provence. Le coup de hache avait déjà abimé mon dos mais se furent les cahots du voyage qui l'achevèrent. Je dois donc reposer mon dos, mais il semble que je n'en ai plus pour longtemps, mes douleurs s'estompent.

Karl se demandait tout de même quelle impression avait fait son invitation à Lhessa, se jouait-elle de lui en lui faisant croire à se sympathie ou était-elle réellement sincère? Il n'en savait rien, mais comptait bien le découvrir, d'une manière ou d'une autre.

Vous savez, je ne sais si vous pourrez trouver une robe pour la cérémonie, je pourrais bien vous en prêter une, mais les robes de juge sont bien peu engageantes, voire trop formelles. Enfin, peut être avez vous prévu tout le nécessaire, dans le cas contraire nous pourrions tout de même aller demander à la vicomtesse Azraelle qui doit bien se promener dans les locaux de la Cour Suprême à l'heure qu'il est.

Décidément, Karl n'avait pas réussi à placer dans sa réaction une simple allusion à l'invitation, voire au voyage. Il n'était guère doué pour cela, c'était peut être pour cela qu'il se montrait le plus franc possible...

Mais dites moi, sans vouloir provoquer une quelconque gêne, puis-je vous demander comment vous réagîtes à mon invitation? Je n'ai guère osé la "personnaliser".

Le croate était curieux, c'était là son bien moindre défaut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lhessa

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: Arrivée de Lhessa   Lun 15 Sep 2008 - 12:15

Sa main reposait sur son bras alors qu'ils marchaient tous deux vers la sortie du château. Elle l'avait côtoyé pendant des mois sans qu'aucune vraie familiarité apparaisse. Et pourtant, en cet instant, elle avait l'impression que ce contact avait toujours été.
Les gardes les saluèrent à leur passage, et, les portes passées, la blonde put voir le paysage s'offrir à elle. Bien qu'elle y fut passée en chevauchant, elle n'avait pas pris la peine d'admirer l'environnement, trop pressée d'arriver enfin à destination. Son regard se posait tantôt sur lui, tantôt sur les collines avoisinantes.

En fait, voyez vous, cette canne que je porte est, selon les médicastres, la cause de deux facteurs combinés : d'un côté ma hache, de l'autre les remouds du voyage Toulouse-Provence.
Le coup de hache avait déjà abimé mon dos mais se furent les cahots du voyage qui l'achevèrent. Je dois donc reposer mon dos, mais il semble que je n'en ai plus pour longtemps, mes douleurs s'estompent.


Elle acquiesça à ses paroles, montrant qu'elle comprenait.

Je me rappelle bien cet épisode...marquant. Vous avez été inconscient pendant quelques jours...je vous ai veillé vous savez...m'assurant que vous ne dépérissiez pas suite à votre blessure. Franz ne tolérait pas vraiment la présence d'autres médecins...j'ai du faire des pieds et des mains pour le convaincre de laisser quelqu'un d'autre vous ausculter..
Puis vous êtes parti..sans rien me dire d'ailleurs!


Elle lui lança un regard pénétrant, avant de rire doucement de ses paroles, lui faisant comprendre qu'elle ne lui en tenait pas rigueur. Le passé était ce qu'il était, le présent était tout autre.
Elle cherchait cependant des réponses...pourquoi donc l'avoir invitée elle? Rien n'aurait pu le laisser présager...bien au contraire, lorsqu'il était parti, elle en avait déduit qu'il voulait aussi mettre le plus de distance entre elle et lui..alors, pourquoi la ramener dans sa vie? Ses interrogations étaient bien loin de celle de sa tenue de cérémonie à vrai dire...déjà, elle n'y pensait plus...cependant, elle répondit tout de même.


J'ai voyagé léger...préférant la célérité à tout autre chose. Je ne me suis donc pas encombrée d'une longue robe, gageant plutôt sur la présence d'un bon couturier dans votre ville. Je ne dispose que d'uniforme noirs de rechanges..peut-être peu adaptés à la cérémonie.

Cela n'avait pas grande importance pour elle. Elle le laisserait décider de ce qui était le mieux..s'il considérerait qu'il lui fallait une robe, elle en mettrait une bien volontiers, même si elle éprouvait toujours beaucoup de difficultés à se mouvoir dans un tel accoutrement. Son attention revint aussitôt à l'homme qui l'accompagnait.

Mais dites moi, sans vouloir provoquer une quelconque gêne, puis-je vous demander comment vous réagîtes à mon invitation? Je n'ai guère osé la "personnaliser".

Elle sourit à l'homme..peut-être allait-elle en savoir plus sur ses motivations, sur la raison de sa présence ici même..

Surprise est, je crois, le terme qui convient...Je ne peux nier que je n'y attendais pas du tout. Cependant, cela m'a fait plaisir...Vous êtes un homme particulier Karl. J'aurais pensé que j'étais la dernière personne à convier..étant donné les circonstances...J'ai cru comprendre, après votre départ en catimini, que vous ne souhaitiez pas conserver de liens avec votre vie à Toulouse...et cela paraissait encore plus justifié avec moi. Et pourtant, voilà qu'un coursier m'apporte missive en votre nom...Je vous avoue qu'en premier lieu, je n'ai pas voulu ouvrir la lettre, redoutant son contenu. Puis la curiosité a pris le pas sur toute autre chose...et j'ai pris la route presque immédiatement.

Elle le regardait tout en parlant, cherchant à lire sur son visage une quelconque réaction. Elle ne s'était pas départie de son sourire qui se voulait rassurant.

Karl...pourquoi donc m'avoir invitée?

Elle savait que cette question en soulevait bien d'autres, elle savait aussi qu'il ne pourrait passer par un changement de sujet pour l'éluder. Différentes émotions l'animaient alors. Elle désirait à la fois savoir et le redoutait tout en même temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Necrobutcher

avatar

Nombre de messages : 359
Date d'inscription : 02/11/2007

Feuille de personnage
Nom: Necbataümer
Prénom: Karl Andrecht
Province: Provence

MessageSujet: Re: Arrivée de Lhessa   Mar 16 Sep 2008 - 4:48

Karl ne préférait pas affronter le regard de la toulousaine, il était totalement en tort, tout ce qui c'était passé à Toulouse jusqu'à sa fuite précipitée. Franz avait toujours été d'une loyauté implacable, malgré un zèle quasi persistant mais pouvant lui en vouloir à ce brave petit bonhomme? Il faisait certes des bêtises par moment mais c'était tout de même un brave bougre.

J'ai appris que vous étiez resté à mon chevet quand je rejoignis mes hommes en Languedoc, mais je ne voulais pas vous déranger, je me doute que vous avez des griefs contre moi pour ce qui s'est passé avant, c'est assez prévisible.

Là encore, en d'autres temps, le croate aurait tourné sa tête vers son invitée, mais là, pour une fois, il craignait le regard d'une autre. Malgré tout sourire ou quoi que ce soit d'autre il se doutait qu'un tel comportement cachait d'autres sentiments, pas forcément aussi amicaux...
Rapidement, la conversation dériva vers les vêtements que Lhessa pourrait porter à la cérémonie. Certains auraient dit "rien, ce serait bien mieux" mais Karl n'était pas de ce genre, il ne s'osait plus à faire de telles piques d'humour que l'on pouvait croire comme insultantes.


Vous porterez bien ce qu'il vous plaira, ce n'est pas à moi de décider après tout. Je me fiche que ce soit solennel, classieux ou militaire, seule m'importe la présence de la personne qui porte ces vêtements.

Mais très vite, la conversation revint sur cette invitation, il faut dire que c'était de sa faute aussi, c'était lui qui avait posé la question. Il lui fallait donc répondre et sans mentir.

Vous savez, cette invitation, c'est le signe qui vous prouve que je ne veux pas me séparer de tout ce que j'ai vécu à Toulouse. Le passé est certes le passé mais je ne le repousserai pas pour autant, il faut assumer toutes les épreuves que l'on a traversé en une vie. C'est ce que je fais.
Mais si vous voulez tout savoir, je vous ai invité car après tout...Je vous aime bien.


Karl sourit. Il espérait avoir été juste dans ses mots. C'est d'ailleurs une des seules fois où il se préoccupait de ne pas vexer, étrange pour lui, il n'en avait décidément pas l'habitude... Qui plus est, ce sentiment de gêne était plus qu'embarassant, heureusement qu'il ne pouvait le montrer, sans cela il serait probablement encore plus rouge que le sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lhessa

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: Arrivée de Lhessa   Mar 16 Sep 2008 - 23:31

Il évitait de la regarder. Encore une fois, ce n'était pas sa façon de faire. Plusieurs fois tous deux s'étaient presque défiés du regard, elle ne l'avait jamais vu céder ne serait-ce qu'un pouce de terrain. Pourtant là, il lui semblait qu'il la fuyait d'une certaine manière. Pendant un instant, elle se demanda s'il était bien l'homme qu'elle avait connu. Les changements, pour quelqu'un qui n'avait pas pris mesure de son caractère, n'auraient pas été perceptibles..mais elle avait appris à le respecter pour ce qu'il était, son impulsivité, son répondant à demi-feint, ses sarcasmes, sa radicalité..Bien peu de personnes avaient su déceler chez lui une certaine forme de douceur, il n'avait vu en lui que l'homme de caractère.
Elle continua donc de marcher en sa compagnie, ne voulant pas, par ses paroles, qu'il décide de la fuir.
Elle répondit tout de même lorsqu'il évoqua de possibles griefs..

Hum..vous savez, le passé est ce qu'il est nous ne pouvons le refaire.
Je n'ai pas de griefs contre vous Karl...Si cela avait été le cas, je n'aurais pas quitté Albi, n'aurait point répondu à votre invitation.
Chacun de nous a fait, a dit des choses..que nous regrettons peut-être aujourd'hui, mais qu'importe..les évènements ne se modifieront pas à notre grè, alors, profitons juste de ce que peut nous offrir la vie, voulez-vous?


Ce fut à son tour de ne pas le regarder, ne voulant pas de nouvelle déception.
La conversation continua...Ses vêtements...elle ne s'en souciait que peu elle-même...Elle ne sut s'il était sincère lorsqu'il prétendit qu'il s'en fichait..mais elle ferait donc à sa convenance. Elle se sentait bien en uniforme, ses mouvements n'étaient pas bloqués par un quelconque jupon, elle n'était pas déguisée en meringue colorée qui la mettait mal à l'aise.

Les propos revinrent au sujet important à ses yeux..Elle écouta ce qu'il dit..mais ça dernière phrase demeura un mystère...


Vous...Vous m'aimez bien?!

Elle laissa échapper un petit rire, sachant ce qu'il avait du lui en couter pour dire une telle phrase.

Eh bien c'est une surprise pour moi...je suis tout de même ravie de l'apprendre..même si je n'ai pas le souvenir que vous "aimiez bien" les gens..

Elle lui lança un regard mutin, plus amusée par la situation qu'autre chose.

Ce coeur de vieux solitaire qu'est le vôtre se serait-il amolli en mon absence Karl?

Elle ressera sa prise sur son bras pour se rapprocher de lui, guettant une éventuelle gêne de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Necrobutcher

avatar

Nombre de messages : 359
Date d'inscription : 02/11/2007

Feuille de personnage
Nom: Necbataümer
Prénom: Karl Andrecht
Province: Provence

MessageSujet: Re: Arrivée de Lhessa   Mer 24 Sep 2008 - 17:09

Au fur et à mesure qu'ils avançaient, Karl sentait la gêne qui l'avait envahi à l'arrivée de son invitée disparaitre peu à peu, comme s'il ne se souciait plus de ce qu'il avait fait bien malgré lui en Albi. A vrai dire, il s'en souciait de moins en moins, des noms comme BaronSengir ou Xanax se transformaient en ombre puis en fumée pour finalement s'enfuir en compagnie des autres mânes que Karl ne tolérait plus en sa mémoire. La seule chose, ou plutôt la seule personne dont il se préoccupait actuellement était la jeune femme qui l'accompagnait. Durant son retour en Provence, le croate avait eu maintes et maintes fois l'occasion de repenser à son refus et à toutes les conséquences que cela avait entrainé. Seulement, il avait aussi imaginé ce qu'aurait donné un simple "oui", peut être aurait-il été préférable d'ailleurs car au lieu d'avoir trois personnes contre lui, il n'en aurait eu qu'une.
En outre, Lhessa demeurait un assez bon parti, bien que non noble, elle occupait une bonne position dans l'armée toulousaine et avait moults contacts en toute le Royaume Francoys. Malgré cela, il avait rejeté la demande de la jeune blonde par gêne, il ne souhaitait pas briser un couple.
Seulement aujourd'hui, cette perspective ne l'effrayait plus véritablement, à vrai dire, au lieu de s'occuper de ce que pensaient les autres, il raisonnait tout d'abord en fonction de ses propres volontés.
Passant outre la première proposition de la toulousaine, Karl s'attarda surtout sur la seconde ainsi que la troisième question


Oui, je vous aime bien. Le contraire serait bien difficile, vous êtes attentionnée et charmante, même si vous ne portez pas de robe, ce qui devrait pourtant probablement bien vous aller, l'uniforme vous va à ravir. Bien que le noir fasse un peu...austère. A vrai dire, j'envie votre fiancé.

Il se doutait que ces mots seraient durs à entendre de la part de quelqu'un qui l'avait repoussé il y avait de cela plusieurs mois, cependant il avait osé, dans la franchise stupide de haut niveau qu'il tenait pour valeur. Il avait même lancé ces mots sur un ton enjoué, comme s'il était en train de se moquer de son ancien choix. Maintenant, il n'avait plus peur d'affronter le regard de la jeune femme, tout le poids qui demeurait sur ses épaules venait en un instant de s'envoler pour laisser place au véritable Valendras.

A vrai dire, je "n'aime bien" que certaines personnes, ce qui ne m'empêche pas d'être détestable auprès d'autres. J'ai juste réalisé qu'il fallait me montrer plus...sélectif. Après tout, vu le nombre de fois que l'on a tenté de me tuer, je dois m'entourer d'une compagnie solide si je ne veux pas finir par y perdre la vie, ce qui serait tout de même fort regrettable.

Il tenta d'esquisser un sourire, ce qui ressemblait plus à une grimace qu'à n'importe quoi d'autre. La manque d'habitude probablement. Puis finalement, il s'arrêta et se tourna face à la toulousaine.

Vous savez, je ne voulais pas vous faire tout ce mal. A vrai dire, je n'avais pas conscience de tout le mal que cela allait déclencher, je suis....Désolé. Je suis content que...vous soyez venue. Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lhessa

avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: Arrivée de Lhessa   Mar 30 Sep 2008 - 3:24

Elle ne manqua pas de remarquer qu'il se détendait, se faisait moins distant avec elle. Son bras restait accroché au sien, elle profitait juste de l'instant présent, ne se souciant guère du passé, ou même de l'avenir. Bien souvent elle lui avait dit, alors qu'il était juge à Toulouse, de voir en la vie de petits bonheurs, des choses aux yeux de certains insignifiantes et pourtant, qui faisaient toute la différence. On aurait dit, à cet instant, qu'il vivait leurs retrouvailles ainsi, sans penser à autre chose.

Elle rougit à ses propos..il était bien rare qu'on lui fasse des compliments..et pour cause, une femme qui se baladait toujours avec son épée en travers de la cuisse n'était pas celle qu'on cherchait à séduire en premier.


Vous me flattez Karl...charmante et attentionnée...mes soldats penseraient autrement, j'en suis sûre.

Elle sourit à cette pensée...elle manqua s'étouffer lorsqu'il lui parla de "fiancé"..

Fiancé?...Baronsengir et moi ne l'avons jamais été...et de toute façon, depuis la fameuse histoire, nous ne sommes plus vraiment ensemble...

Elle ne savait pas pourquoi elle avait dit ces mots...elle haussa les épaules, avant de piquer un fard en réalisant ce qu'il avait dit. On l'avait courtisé bien souvent lorsqu'elle était adolescente, mais bien vite, elle s'était tournée vers une vie consacrée à la défense des autres, entre la maréchaussée et l'armée, on ne pouvait pas dire qu'elle présentait ce qu'il y avait de plus attrayant chez une femme. Le fait qu'il envie un quelconque homme dans sa vie la laissait perplexe, elle ne savait quoi en penser. Elle choisit donc de ne pas répondre à cela, ne trouvant aucun mot adapté à la situation. Elle le laissa parler, acquiesça à sa remarque sur son entourage.

Il serait bien dommage effectivement que vous vous fassiez tuer..

Elle lui fit un clin d'oeil, avant qu'il ne s'arrête et ne se retourne vers elle.

Il n'est pas nécessaire d'être désolé Karl. Vous n'êtes pas le seul en cause, et ce qui est arrivé devait sans doute arriver. Je ne peux nier que je vous en ai voulu pendant un long moment..cependant, j'ai retrouvé une certaine sérénité. A quoi bon essayer de changer les évènements passés? Tout ce que nous pouvons faire, c'est composer avec, apprendre et comprendre, en tirer des leçons. Je n'ai pas pour habitude d'entretenir une haine inutile.
Malgré tout, je vous apprécie Karl.


Elle lui sourit avant de regarder alentour, se rendant compte que le temps était plutôt vite passé..mais que la cérémonie n'allait pas tarder.

Je pense qu'il nous faudrait y aller...Votre cérémonie devrait bientôt commencer et je ne voudrais pas vous déranger plus longtemps..Nous reparlerons lorsque vous aurez un moment de libre si vous le voulez bien..là, il vous reste certainement nombre de personnes à consulter pour mettre en place les derniers détails ou que sais-je encore..

Subitement, elle se sentit gênée de l'avoir accaparé pendant autant de temps. Peut-être avait-il des choses à faire, et que, par politesse, il avait patienté. Elle se sentit un peu prise au dépourvue. Elle serait bien partie au pas de course, mais elle se rendait également au château, dans la même direction que lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arrivée de Lhessa   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrivée de Lhessa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP]L'arrivée
» Arrivée précipitée
» Question sur l'équipement eau arrivée au niveau 11X
» l'arrivée des prophete charnel
» [Comics] VF des BD Bionicle : L'arrivée des Kali N°10

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château d'Avignon :: PALAIS D'AVIGNON :: PALAIS D'AVIGNON - Aile sud :: Grand Vestibule ~ Grand pèça-
Sauter vers: